Test : Skylanders Giants

Skylanders Giants - Xbox 360

Genre : Grosses figurines

Date de sortie : 19 octobre 2012

Genre
Grosses figurines
Date de sortie
19 octobre 2012 - France
Développé par
Toys For Bob
Edité par
Activision
Disponible sur
PS3, Wii, Wii U, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans
 Peur
 Violence

Si vous êtes parent de mômes à partir de 7 ans, vous devez être au courant que dans la cour d'école l'an dernier, les Pokémons ont dû laisser un peu de place à de nouvelles créatures non moins curieuses, les Skylanders. En relevant le pari de mélanger jouets en plastique et console de jeu, Activision a réussi à rafler la mise à Noël dernier en proposant une aventure fichtrement bien calibrée pour les enfants. Cette année, rebelote et dix de der puisque le concept n'a pas vraiment beaucoup évolué, mais pourquoi changer une équipe qui gagne me direz-vous ?

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Pour les vieux has-been qui ne connaîtraient pas le concept de Skylanders, celui-ci est très simple, même pour vous. Le « Starter Pack » vous fourni un socle à l'apparence de pierre, faisant office de portail. Relié à votre console, il permet de recevoir des figurines en plastique qui, ô magie, se matérialisent instantanément dans le jeu lorsque vous les placez dessus. Ces jouets sont vendus dans le « starter pack », mais aussi sous forme de « booster pack » qui en propose 3 à l'achat simultanément, et vous pouvez bien sûr vous procurer chaque créature individuellement. Mais attention, victime de son succès, les approvisionnements de l'an dernier ont connu quelques soucis pendant un certain temps et il est possible que cette année encore, les revendeurs finissent par afficher zero stock pendant un certain temps, vous êtes prévenus. Vos personnages ne sont pas que des bouts de plastique. Tout d'abord, ils ont des caractéristiques qui leurs sont propres, ainsi que des pouvoirs appartenant à certaines familles. Mine de rien, vous qui êtes un vieux fan de Diablo, imaginez que c'est une sorte de mini-initiation pour vos enfants, en attendant qu'ils aient l'âge suffisant pour vous filer un coup de main en mode Armageddon. Chaque héros a donc un certain niveau de Chance, de Force, de Rapidité et d'Armure sur un maximum de 150. Les personnages passent des niveaux, et oui, comme de vrais petits héros de jeux de rôle.
 

Alors c'est l'histoire d'un jouet

Ceux-ci évoluent donc, et améliorent leurs statistiques. Les chapeaux que vous trouvez ou achetez lors de votre aventure permettent à votre Skylander d'augmenter ses capacités (courir plus vite, frapper plus fort, avoir une meilleure armure, etc). L'argent permet d'acheter des nouveaux pouvoirs, et récupérer des gemmes en même temps que l'argent débloque des réductions en magasin. Enfin, les défis (tuer plusieurs ennemis en un temps imparti par exemple), permettent d'augmenter encore les capacités. Et bien sûr, chaque personnage manipule une certaine catégorie de pouvoir, bien souvent inspirée des éléments. Tree Rex, une sorte d'arbre géant cornu, manipule la force de vie. Cynder, une sorte de Spyrette (une dragonette violette), utilise à l'opposé la force de mort. Jet-Vac, un guerrier à tête d'aigle, se sert de la force du vent pour venir à bout de ses ennemis. On compte en tout 8 éléments différents, avec la robotique, la pierre, le feu, etc. Ces éléments sont intéressants dans la mesure où certains passages nécessitent bien sûr l'activation d'un certain type de pouvoir pour être décelés. A d'autres endroits précis, les personnages d'un élément particulier sont plus forts. Le but est bien sûr d'avoir des figurines de toutes les genres possibles pour pouvoir accéder à 100% du contenu du jeu, mais rien n'est impossible si vous n'avez pas toute la collection. Et mine de rien, tant mieux pour votre porte-feuille puisque les Skylanders sont vendus séparément environ 10 euros, et les Skylanders Géants atteignent presque 20 euros.
 

Luke Skylanders

Si le premier Skylanders n'affichait pas une difficulté incroyable, celui-ci est, avouons-le, encore plus simple. Les géants sont la principale nouveauté du titre. Effectivement plus gros que les héros de l'an dernier, ils sont aussi bien plus puissants. En contrepartie, ils se traînent un peu les fesses. Les petits ennemis ne résistent pas à leur avancée et ils n'ont même pas besoin de frapper pour s'en débarrasser. Au-delà de cela, ils ont donc une plus grande force, permettant de soulever de grosses pierres pour les jeter sur les ennemis ou les obstacles, et peuvent se frayer un chemin à travers certaines parties fragiles du sol pour passer à travers. Affichant relativement peu de nouveautés par rapport à son prédécesseur, on ne doute pourtant pas que le succès de cette suite sera au rendez-vous. Pourquoi? Tout d'abord parce qu'elle est soignée. L'histoire est drôle, les répliques désopilantes et les animations des vidéos sont véritablement sublimes. Le gameplay est vraiment adapté au jeune public. Prenez un gros hack'n slash, allégez le de toute complication et ajoutez-y un principe addictif de collection de personnages. Saupoudrez vivement d'humour et vous obtenez une fois encore un titre parfait pour les enfants à Noël.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Skylanders Giants est un titre qui va encore certainement faire des ravages à Noël auprès du jeune public. Outre un gameplay extrêmement bien adapté aux enfants, la qualité de son histoire et des petits films d'animation qui l'illustrent devraient facilement scotcher vos enfants devant le titre des heures durant. On regrette tout de même le manque d'innovations flagrantes par rapport au précédent épisode et peut-être la douleur du porte-feuille qui accompagne l'achat des figurines, mais avouons-le, c'est un titre phare pour les kids à Noël.

Points positifs

  • Vidéos d'animation sublimes
  • Dialogues et histoires souvent désopilants
  • Gameplay très bien adapté aux enfants

Points négatifs

  • Peu d'innovations par rapport au premier Skylanders
  • Les figurines font mal au porte-feuille

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires