Preview : Assassin's Creed Origins

Assassin's Creed Origins - Xbox One X

Genre : Infiltration

Date de sortie : 27 octobre 2017

Genre
Infiltration
Date de sortie
27 octobre 2017 - France
Développé par
Ubisoft
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One X, Xbox One

Après deux années d'absence, Ubisoft décide de remettre au premier plan sa licence favorite, et quoi de mieux que l’E3 pour accompagner cette grande annonce et marquer les esprits ? Si nous nous étions pourtant habitués à avoir un Assassin's Creed par année, il fallait bien avouer au final qu’une certaine lassitude s'était installée chez les joueurs même les plus fidèles. Une occasion est donc à saisir pour la firme française pour faire revenir la série en apportant un lot de nouveautés. Mais est-ce suffisant pour nous convaincre ?

Le joueur est donc plongé en pleine période pharaonique de l'Égypte ancienne. Nous incarnons Bayek, un assassin prêt à défendre la veuve et l'orphelin dans un monde aride et sableux au pied des grandes pyramides arborant le Nil d'un bleu éclatant. Dans la démo de l’E3, nous avons pu nous concentrer d’abord sur une phase d’exploration avec une mission d’assassinat, pour ensuite nous essayer au système de combat lors d’un affrontement en arène.

Assassin's Creed Origins

Gameplay modifié pour mieux régner ?

Concernant le gameplay d’exploration, celui-ci a été assez simplifié : plus besoin de rester appuyé sur la gâchette droite pour que notre personnage puisse se mettre à courir ou à escalader le décor, il suffira de pousser notre bon vieux joystick gauche et d'appuyer au bon moment sur la touche de saut pour nous mettre à courir ou pour faire des galipettes verticales. Côté gameplay d’infiltration, nous pouvons désormais nous aider d’un superbe aigle de compagnie, qui peut survoler et repérer les ennemis à distance : cependant, cette addition reprise directement de Far Cry Primal peut un peu casser votre immersion lorsque vous êtes au beau milieu de votre partie ou de votre phase d’infiltration, et peut tout à fait desservir le jeu sur le long terme.

 
En tout cas, concernant le système de combat, dites au revoir aux mécaniques de contre-attaques et à l'attente de l'attaque des adversaires, puisqu’elle est ici remplacée par un système dynamique basé sur l'esquive et le placement de coups : si ce nouveau système risque de frustrer beaucoup de fans qui étaient attachés aux mouvements gracieux des combats des anciens Assassin's Creed, où nous pouvons passer d'un adversaire à l'autre de manière fluide et dynamique, permettant ainsi d’avoir une certaine satisfaction à tuer 10 méchants en 12 secondes. Ici, on se retrouve quand même face à des combats qui peuvent finir par tourner en rond, notamment à cause de leur lenteur (peut-être beaucoup trop lents ?) mais qui restent plus réfléchis et qui peuvent apporter leur lot de tension au joueur.

 
Le tout est par ailleurs accompagné d’un système de level-up (donnant lieu à un bon vieil arbre de compétences avec trois embranchements à remplir), aux côtés d’un système de crafting assez classique où il faudra au préalable récupérer plusieurs ressources pour créer des objets uniques (à l’instar des épisodes précédents).

Assassin's Creed Origins

Bayek-ouille frère du gameplay, c’est joli sinon ?

Nous étions habitués avec Ubisoft à avoir une reconstitution réussie et une immersion totale dans un monde historique, notamment grâce aux différents aspects audio : force est de constater que lorsqu’il s’agit de la musique qui accompagne le joueur dans son exploration, des clapotis de l'eau du Nil avec ses rives sablées, ou le bruit des sabots de son cheval claquant contre le bois au sol des villes traversées, la formule marche bien et donne lieu à une réelle impression de se retrouver plongés 2000 ans en arrière.

 
Évidemment, le jeu brille également par ses graphismes beaucoup plus poussés que dans les épisodes précédents (et ce grâce à son temps de développement s’élevant désormais à 4 ans), puisque l’on peut facilement s’émerveiller devant la magnifique palette de couleurs qui s’associe à des effets de lumière, de particules et de reflets, ainsi que des animations réussies, rendant le tout très enthousiasmant visuellement. Même s’il s’agit ici d’une version alpha présentée en salon, la présentation donne un peu d’espoir concernant cet opus et les suivants.

Article rédigé par Ratchetlombax , le

Avec son lot de nouveautés et son immersion, ce nouvel opus de la franchise Assassin's Creed essaie de convaincre les joueurs frustrés, partis à cause de leur lassitude compréhensible. Mais certaines nouveautés de gameplay n'étaient peut-être pas nécessaires et bousculent un peu trop la formule, pouvant gâcher l’immersion pour certains : peut-être faudrait-il plutôt changer le contenu des missions, qui restent assez banals et classiques pour les habitués, plutôt que de rajouter des fonctionnalités qui déséquilibrent un peu le jeu. En tout cas, reste à voir ce que cela donnera sur le jeu final, après quelques heures d’essai.

Preview rédigée par Jisters, corrigée par Ratchetlombax

A propos de l'auteur

Ratchetlombax

Ratchetlombax

23 ans | Explorateur nocturne

Avide d'aventures et de sensations, ce bonhomme ne quitte pourtant que rarement son salon. La raison ? Tout petit, il s'est rendu compte qu'il pouvait vivre de grandes épopées par le biais d'un écran et d'une manette. Du coup, il passe le clair de son temps sur des petits projets et sur la longue liste de jeux vidéo qui l'intéressent depuis de longues années... Et c'est loin d'être fini !

Contacter

Commentaires