Test : Donkey Kong Land III

Donkey Kong Land III - 3DS

Genre : Plates-formes à l'ancienne

Date de sortie : 30 octobre 2014

Genre
Plates-formes à l'ancienne
Date de sortie
30 octobre 2014 - France
Développé par
Rareware
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Nintendo eShop

Si vous êtes un fan inconditionnel de la série des Donkey Kong, vous savez forcément que celle-ci ne s'est pas contentée de rester sur consoles de salon. En effet, de nombreux épisodes sont sortis à l'époque sur les portables de Nintendo. C'est d'ailleurs le cas de l'opus qui nous intéresse aujourd'hui, à savoir Donkey Kong Land III, sorti à l'époque sur Gameboy et désormais disponible sur la Console Virtuelle de la 3DS.

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
Les événements de Donkey Kong Land III se situent juste après ceux de Donkey Kong Country 3 : Dixie Kong's Double Trouble, sorti un an auparavant sur Super Nintendo (et désormais disponible sur la Console Virtuelle de la Wii U). Forcément, la version portable s'inspire (très) fortement de cet épisode console de salon. Le joueur retrouve donc une fois encore la blondinette Dixie ainsi que le bébé gorille Kiddy, venu remplacer Diddy, tous deux évoluant dans des niveaux bien souvent similaires à ceux de DKC 3, la différence principale venant du fait que, Gameboy oblige, le tout n'est qu'en noir et blanc avec des environnements moins fins. La bande-son reste pour sa part en deçà de ce qui a déjà été fait dans la série (difficile d'égaler les deux premiers Donkey Kong Country à ce niveau-là !), et quelques ralentissements peuvent parfois se faire sentir, sans pour autant gâcher totalement l'expérience de jeu. Précisons également que le tout est uniquement en anglais, mais sachant que le scénario est proche du zéro absolu, les réfractaires à cette langue ne perdront pas grand chose.
 
 
En dehors de ces quelques défauts, le gameplay répond toujours présent et le joueur ne peut s'en prendre qu'à lui-même lorsqu'il meurt, d'autant plus que la palette de mouvements des deux gorilles est extrêmement limitée. Le challenge est en effet bien là, se montrant de plus en plus exigeant au fur et à mesure de la progression dans le titre avec des ennemis placés de plus en plus sournoisement ou des plates-formes de plus en plus difficiles à atteindre. Quant au contenu, il se montre pour sa part suffisamment conséquent (toujours à base de jetons DK à collecter, de lettres K.O.N.G., de tonneaux cachés propulsant les gorilles dans des niveaux secrets, etc) pour tenir en haleine une petite poignée d'heures, cet épisode comprenant 6 mondes et une quarantaine de niveaux. De quoi bien occuper lors des longs voyages en transports en commun ou des attentes interminables chez le médecin, en somme.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

S'il est certes moins bon qu'un Donkey Kong Country 3 dont il s'inspire grandement, ce Donkey Kong Land III se montre tout de même à la hauteur de la célèbre série de jeux de plates-formes. Le contenu est là, le challenge arrive bien vite et le gameplay reste toujours au point, même après de nombreuses années. Certes, les décors en noir et blanc sont bien moins jolis, mais c'est le prix à payer pour pouvoir jouer à un Donkey Kong à l'ancienne en dehors de chez soi.

Points positifs

  • Gameplay solide
  • Pouvoir jouer à Donkey Kong dehors !
  • Toujours aussi exigeant

Points négatifs

  • Décors plutôt pauvres
  • Quelques ralentissements
  • Uniquement en anglais

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires