Test : 7th Dragon III Code : VFD

7th Dragon III Code : VFD - 3DS

Genre : Dungeon RPG

Date de sortie : 02 décembre 2016

Genre
Dungeon RPG
Date de sortie
02 décembre 2016 - France
Développé par
Sega
Edité par
Deep Silver
Disponible sur
3DS

Depuis quelques mois, les adeptes de RPG japonais et possesseurs de 3DS ont de quoi se réjouir, puisque de nombreux titres ont eu droit à une localisation, parfois surprise. C'est d'ailleurs le cas de 7th Dragon III Code : VFD dont le développement, originellement lancé par le studio Imageepooch qui a depuis fait faillite, a été repris et terminé par Sega. Mais ce nouvel épisode de la licence 7th Dragon valait-il vraiment le coup ?

Test effectué à partir d'une version 3DS

Cet épisode de 7th Dragon se situe dans le futur, durant les années 2100. Une mystérieuse entreprise, baptisée Nodens Corporation, tente d'empêcher les dragons de conquérir le monde. Mais le plus gros reste à venir, puisque le 7ème dragon, baptisé VFD, menace de revenir sur le devant de la scène. Ce qui impliquerait la destruction de l'humanité, ni plus ni moins. Il faut donc recruter en masses des combattants pouvant faire face à la menace. Mais comment ? Grâce aux jeux vidéo bien sûr ! Tout un chacun peut en effet s'adonner à un titre en VR propulsant les joueurs dans le passé, et plus précisément dans des donjons grouillant de monstres. Forcément, tous ceux réussissant à surmonter les obstacles sont par la suite briefés par Nodens Corporation. C'est donc bien évidemment ce qui arrive aux héros de cet opus – ou héroïnes – même si les choses se gâtent bien vite, puisqu'à peine dans la confidence qu'un troupeau de dragons attaque la ville. Si vous avez l'habitude des RPG, à fortiori japonais, vous vous en êtes donc d'ores et déjà rendu compte : le postulat de base de ce titre est tout ce qu'il y a de plus banal. Malheureusement, ce problème ne s'arrange pas par la suite, tout le scénario (sans parler des personnages) étant assez cliché, avec des retournements de situation qui n'ont rien de surprenant. Dommage.

7th Dragon III Code : VFD

Le dragon est mort ce soir

Avec une histoire peu intéressante, il est logique de se dire que les développeurs ont préféré miser sur un système de jeu solide. Et de ce côté là, il est vrai que le constat est déjà un peu meilleur. 7th Dragon III Code : VFD est un dungeon / RPG totalement customisable. Comprenez par là qu'il est demandé au joueur de créer lui-même ses personnages afin de former son équipe de trois héros (une équipe qui s'agrandit par la suite) pour les envoyer par la suite dans des donjons aux rencontres aléatoires. S'il est possible de choisir le sexe de ses combattants, c'est bien entendu leurs classes qui sont particulièrement intéressantes. Et puisqu'il y a du choix, tous les joueurs y trouveront leur compte, chaque classe étant dotée d'un certain nombre de skills. Il est ainsi possible de tout miser sur l'attaque physique, avec par exemple des combos qui deviennent de plus en plus puissants, ou préférer les attaques magiques via un système de cartes ayant le pouvoir d'invoquer les capacités élémentaires (feu, électricité, etc.). Certaines classes ont aussi la possibilité de soigner – juste elles-mêmes ou les autres membres de l'équipe, d'autres encore de poser des pièges... Bref, tous les styles de combat y trouvent leur compte. Et ne pas être satisfait de ses personnages n'est même pas une fatalité puisqu'il est possible d'en créer de nouveaux pour modifier à peu près quand on veut la composition de l'équipe.

7th Dragon III Code : VFD

Quant aux combats en eux-mêmes, ils se déroulent de manière extrêmement classiques, au tour par tour. Les habitués du genre risquent toutefois d'être déstabilisés par la difficulté de ce 7th Dragon III, relativement basse pour un dungeon / RPG, et ce malgré la présence de deux modes distincts (facile et normal) changeables à tout moment. Là encore, c'est dommage. Autre petite déception, surtout pour un RPG, le fait que le choix dans les dialogue n'ait finalement aucun impact sur l'histoire, ni même sur les relations entre les personnages. Il est parfois en effet proposé de choisir entre deux réponses mais, malheureusement, le choix n'a aucun impact sur la suite des aventures... Techniquement non plus, cet opus 3DS ne convainc pas totalement, avec des graphismes globalement assez moyens (et un aspect chibi qui risque de ne pas plaire à tous), des compositions musicales assez oubliables pour la plupart et des textes uniquement disponibles en anglais. La bonne nouvelle, c'est que le tout reste tout de même fluide.

Article rédigé par Shauni Chan , le

En enchaînant les banalités et les petits soucis, ce 7th Dragon III Code VFD ne parvient malheureusement ni à égaler les autres opus de la licence, ni les autres dungeon / RPG, comme par exemple un Etrian Odyssey. L'histoire et les personnages sont affreusement clichés, le choix des dialogues n'a aucun impact, les combats sont extrêmement classiques, la difficulté n'est pas vraiment au rendez-vous... La seule vraie originalité se trouve finalement dans ses classes, variées et disposant d'un panel conséquent de skills. A réserver aux adeptes de RPG customisables qui apprécient de varier les styles de combats, mais uniquement entre deux autres titres, donc.

Points positifs

  • Pas mal de classes différentes
  • Possédant toutes pas mal de skills
  • Pouvoir se forger une équipe correspondant à son style de jeu
  • Difficulté modifiable à tout moment...

Points négatifs

  • Personnages et scénario clichés
  • Très (trop) classique
  • Réalisation assez moyenne
  • ...Mais tout de même trop facile

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires