Preview : Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia

Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia - 3DS

Genre : Tactical-RPG

Date de sortie : 19 mai 2017

Genre
Tactical-RPG
Date de sortie
19 mai 2017 - France
Développé par
Intelligent Systems
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans

L'année 2017 sera Fire Emblem ou ne sera pas. Après un épisode free-to-play sur mobiles (Fire Emblem Heroes) et avant un cross-over avec la licence des Dynasty Warriors (Fire Emblem Warriors) – et c'est sans parler d'un opus inédit sur Switch, hélas prévu pour l'an prochain -, c'est au tour de la 3DS d'accueillir un nouvel épisode. Un Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia, sorte de remake du second opus de la série, qui s'est laissé approcher le temps de deux chapitres. Alors, bon cru ?

Fire Emblem Echoes narre les aventures en parallèle de deux héros : Alm et Celica, dont les destins divergent rapidement. Doué à l'épée, le gentil Alm va prendre la tête de la résistance du royaume de Zofia, envahi par l'ennemi. Celica, pour sa part, est une prêtresse qui aimerait, autant que faire se peut, ne pas verser le sang. Elle décide donc de se rendre au temple de Mila, la déesse locale, pour trouver une solution aux problèmes rencontrés par les habitants du pays. Deux chemins différents, donc, qui finiront peut-être par se retrouver, mais sans doute pas sous les meilleurs auspices. Difficile de le savoir pour l'heure, ces deux premiers chapitres, s'étalant tout de même sur plusieurs heures, s'évertuant avant toute chose à poser tous les protagonistes de cette histoire. Et, croyez-nous, il y en a tout un paquet, pour des relations qui (on l'espère) évolueront au fil du temps dans le bon ou le mauvais sens et pour un scénario que l'on imagine bien plus complexe qu'il ne semble au départ. Tout comme le système de jeu, d'ailleurs, qui risque de surprendre les fans des derniers épisodes tant les développeurs ont modifié d'éléments. Certaines choses ont été supprimées et d'autres ont été rajoutées histoire de ne pas proposer la même chose que les (excellents) Fire Emblem Awakening et Fire Emblem Fates.

L'ombre du Mordor (ou pas)

Ainsi, il n'est plus possible d'établir des duos (et l'aide lorsque deux héros sont l'un à côté de l'autre semble également avoir disparu), et l'éternel système de ''pierre-papier-ciseau'' des armes a disparu. Un retrait qui peut sembler bateau, mais qui, mine de rien, modifie totalement la manière d'appréhender les combats et, donc, d'établir sa stratégie. Difficile désormais de réellement savoir si on aura le dessus, même si certains éléments en dominent toujours d'autres (par exemple, la bénédiction a forcément le dessus sur les créatures démoniaques). En contrepartie, un élément rajoutant de la stratégie a été rajouté : la magie draine désormais de la vie. Ainsi, en fonction des sorts lancés, les mages verront leur jauge de vie se réduire petit à petit – 1 point pour le feu, 2 pour la foudre, etc. Sachant que tous ne sont pas forcément capable de se battre avec des armes, le joueur y réfléchira parfois à deux fois avant de les jeter dans la bataille, sauf s'il dispose de suffisamment de nourriture pour redonner un peu de vie aux pauvres bougres. Sachant que des points d'expérience bonus sont accordés à la fin de chaque combat, on comprend bien vite qu'il s'agit le plus possible de garder tout le monde en vie jusqu'à la fin... A plus forte raison si on choisit l'option ''mort définitive'', d'ailleurs. Une option qui peut toutefois s'avérer encore plus difficile à assumer que dans les autres épisodes, puisque la difficulté semble avoir encore augmenté d'un cran. Non pas que les ennemis frappent plus forts ou qu'ils sont beaucoup plus nombreux sur le terrain, mais surtout parce que les attaques du joueur ratent quasiment une fois sur deux... Et c'est extrêmement rageant lorsque l'on perd une unité de la sorte, alors qu'elle avait le dessus.

Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia

Autre changement, la possibilité à certains moments de passer en vue TPS. Il est ainsi de temps à autres possible d'explorer de petits ''donjons'', composés essentiellement de couloirs (mais peut-être s'étoffent-ils plus tard dans l'aventure ?) et grouillant d'ennemis repopant dès que le joueur revient sur les lieux. Un bon moyen de gagner de l'expérience, les points donnés étant en règle générale assez chiche, même s'il faut aussi faire avec une jauge de fatigue influant sur les compétences. C'est également dans ces endroits que l'on retrouve les statues de Mila qui permettent, lorsque cela est possible, de faire évoluer un personnage à une classe supérieure. Par exemple, les villageois accompagnant Alm au début de l'aventure peuvent rapidement se spécialiser : mercenaires, mages, archers, cavaliers... Il y a du choix. Ces mêmes statues permettent également de voir des ''souvenirs'', même si nous ne savons pas à ce stade de l'aventure comment les récupérer, ou encore de lire des amiibo. De manière générale, les combats sont assez fréquents et des groupes d'ennemis repopent à intervalles régulier, ce qui permet au joueur de grinder régulièrement afin de ne pas se retrouver rapidement coincé. Il est aussi possible dans certains décors (notamment les villages), cette fois-ci en vue FPS, de parler avec les habitants du coin, histoire par exemple d'accomplir quelques quêtes annexes, ou encore d'observer les environs afin de ramasser tout ce qui traîne et qui pourrait être utile, comme les armes ou la nourriture... Bref, là encore, les développeurs ont de toute évidence fait preuve d'inventivité pour proposer différents éléments de gameplay au joueur afin de lui proposer une expérience nouvelle.

Article rédigé par Shauni Chan , le

On ne va pas se mentir : il était difficile de s'arrêter à ces deux premiers chapitres tant ces premières heures nous ont convaincues. Si, au premier abord, on peut regretter la disparition de certains éléments clés, notamment le système très stratégique du ''pierre-papier-ciseau'', on est tout de même rapidement conquis par les nouveautés : les jauges de vie se réduisant au fur et à mesure que l'on lance les sorts, l'exploration de donjons ou encore des combats plus fréquents, permettant de gagner de l'expérience plus rapidement (histoire d'arrêter de louper une attaque sur deux, nom de Zeus !). Bref, un départ plus qu'encourageant pour un titre prometteur que l'on attend de pied ferme.

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires