Test : Yokai Watch 3

Yokai Watch 3 - 3DS

Genre : RPG

Date de sortie : 07 décembre 2018

Genre
RPG
Date de sortie
07 décembre 2018 - France
Edité par
Level 5
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

Après deux épisodes 3DS déclinés en plusieurs versions et avant un quatrième opus à paraître sur Switch, Yokai Watch est de retour pour un épisode trois sur la console portable de Nintendo. Et point de déclinaisons ici, toutes les moutures sorties au Japon (Sushi, Tempura, Sukiyaki) sortant cette fois sous un seul et même nom : Yokai Watch 3, tout simplement. Une sorte de version Deluxe, donc, qui débarque avec ses nouveautés bienvenues.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Les habitués de la série Yokai Watch auront dès le départ une petite surprise : la présence de deux héros au lieu d'un ! Et plus précisément un garçon et une fille. Le premier est bien connu, puisque c'est le héros historique de la série, qui subit toutefois un gros changement, à savoir un déménagement jusqu'aux États-Unis. Autant dire que le bouleversement est total, que ce soit en ce qui concerne le langage (il a besoin d'un Yokai traducteur), la nourriture ou encore les fantômes rencontrés sur place et faisant partie de la famille des ''Yokai Merican''. Le second héros est pour sa part une héroïne habitant à Granval-sur-Mer, ville bien connue des joueurs de la licence de Level-5. La demoiselle est fan de tout ce qui touche de près ou de loin à la ''geekitude'', comme les jeux vidéo, les animés ou encore l'exploration de l'espace. Et, évidemment, elle possède son petit Yokai de compagnie.
 

Watch'you gonna do ?

Et la présence de ces deux héros est loin d'être anecdotique puisque leurs deux histoires se mêlent très souvent, obligeant le joueur à switcher de l'un à l'autre de manière régulière afin de ne pas se retrouver coincé. Une bonne manière donc de ne pas tomber dans la routine, d'autant plus que les habitués connaissent déjà en long, en large, en travers et en détails les rues et les bâtiments de Granval. La présence d'une seconde ville vient donc renouveler l'intérêt, tout comme l'apparition de nouveaux Yokai, les fameux ''Merican''. On apprécie aussi la manière dont pas mal d'éléments de la pop culture sont détournés, comme la présence du ''FBY'' incarné par les agents ''Croyer'' et ''Denny''. Si les plus jeunes ne comprendront sans doute pas la réf', les plus vieux reconnaîtront là une parodie de X-Files, avec l'agent prêt à croire tout et n'importe quoi en ce qui concerne le surnaturel et les OVNI, et sa coéquipière plus terre à terre. D'ailleurs, globalement, la grande majorité des références parlera plus aux enfants des années 90, avec par exemple un détournement de Sailor Moon qui devient ici Sailor Nanas. Une manière pour les plus grands de trouver un intérêt supplémentaire à ce titre qui reste tout de même très orienté enfant.
 
Yokai Watch 3

En plus de proposer deux scénarios se mêlant très souvent, Yokai Watch 3 intègre un système de combat un peu remanié et bien plus intéressant que celui proposé par le passé. Si l'équipe active est toujours composée de trois esprits, il est désormais possible de les déplacer comme bon nous semble sur un damier divisé en neuf cases. De quoi mettre en avant les plus résistants, ou encore placer un Yokai derrière un autre histoire de le protéger un peu mieux. Un système qui permet de rendre les combats – toujours automatiques – un peu plus prenant, d'autant plus que de petits bonus, comme des orbes de vie, sont parfois projetés sur le damier. La tentation est forcément forte d'aller les prendre... mais il faut faire attention au temps de recharge des déplacements, car un Yokai que l'on a fait bouger devra attendre un certain temps avant de changer de nouveau de place. Pas de souci, la difficulté reste globalement assez basse, mis à part contre les boss qui se montrent un peu plus costauds. En dehors de ça, on reste sur du assez classique et malheureusement peu intéressant en ce qui concerne les mini-jeux permettant de charger les attaques spéciales ou de désenvoûter les Yokai. Dommage.
 
Yokai Watch 3

YokayLM

Le mini-jeu permettant de lancer un combat a également changé, même s'il se montre toujours peu folichon : tirer des lasers sur le Yokai convoité jusqu'à ce que sa barre de vie tombe à zéro, ce qui le pousse à lancer l'assaut en retour. Heureusement, la plupart des à-côtés se montre plus intéressants, avec des mini-jeux assez variés et se répétant assez peu. On pense par exemple à celui demandant d'appuyer en rythme sur les bons boutons afin de déguster un bon petit plat, qui s'avère plutôt plaisant (le mini-jeu, pas le plat (quoi que)). Autant de petites choses permettant de varier l'expérience, qui se montre en dehors de ça très classique pour un RPG du genre : des quêtes principales, des quêtes annexes, du FedEx, des coffres à trouver, tout plein de Yokai à capturer pour atteindre le 100%, du level grinding... Bref, rien de très inhabituel au fond, même si la manière dont est racontée l'histoire ainsi que la réalisation toujours très mignonne et réussie permettent de garder l'intérêt de bout en bout.

Article rédigé par Shauni Chan , le

En ne proposant cette fois-ci qu'une seule version, Yokai Watch 3 va à l'essentiel et le fait bien, d'autant plus que Level-5 a inclus suffisamment de nouveautés pour relancer l'intérêt du fan ayant déjà fait les autres opus. Le système de combat est un poil plus tactique, la manière dont les deux scénarios se croisent est bien foutue, la réalisation est toujours au top, les nombreuses références font plaisir et le contenu est hyper généreux, offrant une durée de vie gargantuesque. Bref, une bonne pioche sur 3DS, à mettre sans aucun souci sous le sapin pour les petits ou les grands...

Points positifs

  • Deux héros, deux histoires qui se mêlent
  • Un système de combat revu et corrigé
  • Réalisation toujours impeccable
  • Toujours autant de contenu
  • Des mini-jeux variés...

Points négatifs

  • ...Même si certains sont un peu en dessous
  • Une difficulté en dents de scie
  • Des références qui ne parleront pas aux plus jeunes
  • Toujours très enfantin

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires