Test : Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition - Android

Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition - Android
Partager
Sorti en 2004 en Europe, Final Fantasy : Crystal Chronicles a marqué les joueurs GameCube pour des raisons variées. Certains regrettaient son histoire en retrait, une hérésie pour la série, ou encore son mode multijoueurs en local (chacun devait brancher une GameBoy Advance !), là où d'autres applaudissaient son gameplay. Des années après, Square Enix a décidé de donner une seconde chance à son titre via une version Remastered, disponible sur PS4, Nintendo Switch, iOS et Android.

Test effectué à partir d'une version PS4

Comme à l'époque, l'histoire de ce Final Fantasy : Crystal Chronicles Remastered Edition (qui sera désormais nommé FFCCRE) se montre presque anecdotique, surtout si on la compare aux épisodes plus classiques de la série. Il y a bien longtemps, une météorite s'est écrasée sur terre, emmenant avec elle des miasmes toxiques. Afin de se protéger, les habitants utilisent des cristaux... mais ces derniers n'ont pas un pouvoir infini. Ils doivent en effet être plus ou moins régulièrement alimentés par de la myrrhe, une substance rare et donc précieuse. Au joueur de parcourir le monde grâce à sa caravane pour récolter de la myrrhe et protéger les siens.
 

Crystalline, ça coule de source

FFCCRE laisse le soin au joueur de créer son propre avatar avant de se lancer dans l'aventure : sexe, race (quatre sont proposées), voix ou encore vêtements, les choix sont relativement limités, même si cela peut se comprendre au vu de l'âge avancé du titre. Accompagné de son Mog de compagnie, il devra ensuite se déplacer d'un donjon à l'autre, équipé de son Calice qui créera une bulle protectrice contre les miasmes (que le Mog peut porter, ouf), défaire les ennemis qui se dresseront en travers de son chemin et récupérer le précieux sésame recherché. Côté gameplay, difficile de ne pas ressentir l'énorme retour en arrière tant la progression se montre fastidieuse (à l'ancienne, diront certains) et tant les touches sont attribuées de manière étrange.
 
Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition

Ainsi, les attaques et sorts sont tous attribués à un seul bouton, et le joueur doit basculer de l'un à l'autre en utilisant R1 ou L1, ce qui est aussi vrai pour se défendre. Un système fastidieux, et un petit remapping des touches n'aurait clairement pas été de trop ici, d'autant plus qu'il faut constamment repasser par les menus pour modifier les attaques. Et c'est dommage, car le système de combat de FFCCRE est réellement intéressant, notamment en ce qui concerne les sorts qui peuvent être fusionnés afin d'en créer de nouveaux. Malheureusement, la latence entre le moment où l'on appuie sur le bouton et où le personnage se met à agir est telle que tout l'aspect stratégique, basé sur le timing, prend l'eau... Sans parler de l'IA des ennemis, la plupart d'entre eux ne représentant aucun danger et ne poussant donc pas à user de toutes ces mécaniques.
 
Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition

Dark Crystal

Côté nouveautés, FFCCRE propose quelques petites sucreries qui pourraient ravir les fans de l'époque (mais elles restent au final plutôt légères), même si les néophytes risquent de rester un peu plus de marbre. Ainsi, les graphismes ont eu droit à un petit coup de fraîcheur HD, même si hélas on reste sur quelque chose de réellement ancré dans son temps, la faute à une direction artistique qui n'a pas forcément bien vieilli ainsi qu'à un aliasing toujours présent et à des animations laborieuses. Des doublages anglais ont été rajoutés, même si tous les dialogues ne sont pas doublés, et la bande son – déjà plaisante à la base – propose aujourd'hui des pistes retravaillées et d'autres inédites.
 
Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition

L'interface a également été retravaillée afin de correspondre un peu plus aux standards actuels, même si l'on reste là encore sur quelque chose d'assez ancré dans le passé. On salue en revanche l'arrivée d'une mini-map, toujours utile pour se déplacer plus facilement, ou encore la présence de donjons à la difficulté velue à découvrir après avoir fini l'histoire principale. Et comme le multijoueurs représente dans FFCCRE une composante essentielle, sachez que le cross-platform est de la partie, permettant par exemple à un possesseur de PS4 de jouer avec un utilisateur Switch. Une version Lite, gratuite, permet même à quelqu'un détenant le jeu de faire découvrir en ligne 13 donjons à quelqu'un d'autre. Un petit bonus sympa, même s'il ne fait pas passer la pilule du multi local qui a été purement et simplement supprimé...
Il est bien difficile de recommander ce Final Fantasy : Crystal Chronicles Remastered Edition, que vous soyez néophytes ou fans de la première heure. Les néophytes, tout d'abord, trouveront là un titre un peu trop ancré dans le passé, avec des graphismes certes HD mais relativement vilains ainsi qu'un gameplay ayant pris un sacré coup de vieux, sans parler de l'histoire anecdotique qui n'aide pas vraiment à se mettre dedans. Quant aux fans, ils retrouveront bien des donjons inédits et quelques améliorations par-ci par-là, mais sans doute pas de quoi leur faire ressortir la carte bleue. FFCCRE est l'exemple parfait du bon souvenir qui aurait dû rester tranquillement là où il était...
04 septembre 2020 à 15h56

Par

Points positifs

  • Cross-platform
  • Une version Lite gratuite
  • Des graphismes et une interface revus
  • La bande son, toujours aussi réussie
  • Des donjons en rab

Points négatifs

  • Scénario toujours aussi anecdotique
  • Disparition du mode coop' en local
  • Un gameplay qui a trop vieilli
  • Des graphismes malgré tout pas bien beaux
  • Une progression laborieuse

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut