L'Evangile de Loki : la mythologie nordique revisitée par le Dieu de la Tromperie

L'Evangile de Loki : la mythologie nordique revisitée par le Dieu de la Tromperie

Dans Geekérature, par Valet2trefle le 21 mai 2017

Loki, c'est moi. Loki, le porteur de lumière, bel homme, modeste et insaisissable, héros incompris de ce tissu de mensonges. Lisez cela avec prudence, tout y est au moins aussi vrai que la version officielle et, j'ose le dire, bien plus divertissant. Jusque là, l'histoire telle qu'on la connaît m'a réservé un rôle assez peu flatteur. Mais désormais, c'est à mon tour d'entrer en scène, alors... Que la lumière soit !

Il n'est plus nécessaire de présenter Loki : le Dieu du mensonge et de la discorde a été rendu célèbre par les comics et films de Marvel tels qu'Avenger, Thor et bien d'autres encore. Mais qui connait sa véritable histoire, celle présentée par l'Edda poétique, recueil de poèmes anonymes qui retracent les aventures des Dieux de la mythologie nordique ? Bien moins de personnes, et c'est là l'un des grands points forts de l'Evangile de Loki car, avec son écriture simple et accessible, il crée une porte d'entrée vers ce monde trop peu connu du grand public.

Bien sûr, les puristes pourront chipoter en disant que Joanne M. Harris s'est inspirée des écrits du post-christianisme pour rédiger son roman et que l'histoire originale est donc dénaturée. En effet, Loki est ici est un "fils du Chaos" et non le descendant de géants, Hel est une morte-vivante alors que les récits anciens la présentent comme "la douce Déesse de la mort"... Autant de différences qui peuvent faire grincer des dents, mais l'essentiel des tribulations et aventures des Dieux reste fidèle à la mythologie originelle.

Enfin... plus ou moins. N'oublions pas que, cette fois, c'est Loki lui-même qui raconte sa version des évènements et les Dieux d'Asgard sont loin d'être présentés à leur avantage. Le Trompeur établit sa propre vérité avec sarcasme et une suffisance certaine, justifiant ses actions en se décrivant comme une victime persécutée et rabaissée par les autres Dieux. Et ça marche ! On se prend à l'aimer, à le plaindre, à se dire que dans sa situation on aurait sûrement réagi de la même façon : il provoque le Ragnarök et donc la fin du monde pour se venger de ses paires ? Et alors, ils l'ont bien cherché !

"Il faut toujours voir le bon côté des choses.
Et si elles n’ont pas de bon côté ?
Détournez les yeux."

Johanne Harris a écrit deux romans situés dans l'univers de la mythologie nordique : Runemarks et sa suite Runlight. Elle développe ici son intérêt pour le Dieu Loki à travers des chapitres courts et un style limpide bien qu'un peu trop simple, et surtout avec beaucoup d'humour. On pourrait lui reprocher de ne pas assez développer les différentes facettes du personnage et d'effleurer de façon trop superficielle les différents sentiments, pourtant puissants, du Dieu nordique. L'Evangile de Loki reste toutefois un livre agréable à lire qui vous garantit quelques bons fous rires !

Les points forts:

- Une porte d'entrée vers la mythologie nordique
- Une mythologie revisitée par son enfant terrible, ça vaut le coup d'œil !
- Des chapitres courts et faciles à lire
- Beaucoup d'humour


Les points faibles:

- Un style limpide mais pas vraiment mémorable
- Des chapitres inégaux
- Une version inspirée des écrits du post-christianisme dénaturant l'Edda poétique



Si vous cherchez une bonne lecture pour vous détendre tout en apprenant l'histoire de la mythologie nordique, ce livre est fait pour vous ! En revanche, si vous cherchez une version plus sombre et violente des mythes, passez votre chemin. Vous serez peut-être mieux servi avec le tout récent Norse Mythology de Neil Gaiman.

Commentaires