Mission Impossible : Fallout

Mission Impossible : Fallout

Dans Films et séries, par pattoune le 08 août 2018

Alors que la licence cinématographique Mission Impossible fête ses 22 ans en 2018, Tom Cruise semble plus en forme que jamais, enchaînant les films d’action. Jack Reacher et Rogue Nation sont deux bons exemples de ce que l’acteur peut faire au top de sa forme, avec ses 56 printemps au compteur. Mais est-ce que livrer une performance physique suffit à captiver les foules avec une licence comptant six films maintenant ?


Tom en moto

L’histoire de ce nouvel épisode prend place deux ans après les événements de Rogue Nation. Solomon Lane est toujours retenu prisonnier, mais les membres restants de son organisation, se faisant appeler les apôtres, continuent à semer le trouble aux quatre coins du monde. La nouvelle mission d’Ethan Hunt consiste ici à récupérer du matériel nucléaire servant à la construction de bombes atomiques. Suite à l'échec de leur première tentative, Ethan et son équipe vont devoir composer avec un invité ayant pour mission d’évaluer la situation et prendre le commandement si cela dégénère.

En terrain connu

Après 22 ans et 5 films, la recette commence à être connue, voire éculée, selon la sensibilité de chacun. Ce n’est donc pas sur son scénario qu’il faut attendre ce Mission Impossible. Vous y retrouverez la paranoïa ambiante et les trahisons habituelles. Malgré cela, l’histoire tient le spectateur en haleine efficacement. Mieux : conscient du fait que la formule est désormais bien connue du public, le film ménage ses effets, arrivant à surprendre le spectateur, comme lorsque le traître se fait démasquer. Ajoutez à cela des enjeux plus personnels, avec un héros remis en cause dans ses méthodes et convictions, et vous obtenez un cocktail accrocheur.
 
Tommy fait du parachute

C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure confiture

Ne vous y trompez pas : malgré sa sortie en 2018 et les gadgets hi-tech dont sont équipés nos héros, les scènes d’action sont filmées et montées à l’ancienne. Comprenez par là qu’elles ne sont pas sur-découpées et, surtout, qu’elles ne sont pas noyées dans un océan d’images de synthèse, comme c’est souvent le cas dans les superproductions actuelles, Marvel et DC en tête. Christopher McQuarrie a fait ici un travail remarquable sur les espaces et les échelles, donnant une ampleur démesurée aux scènes d’action. Un bon exemple de cela est la séquence londonienne, durant laquelle Tom Cruise court sur les toits de la ville. Bien que basique dans son concept, cette scène est pourtant plus impressionnante que le combat contre Thanos, sur Titan. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on prend en compte que l’acteur américain réalise la plupart des cascades lui-même.

Tommy fait de l'escalade

Ce nouveau Mission Impossible n’est pas le film de l’année, loin de là. S’il reste dans le schéma classique du gentil héros américain qui bat les méchants terroristes, il arrive néanmoins à tirer son épingle du jeu, en jouant avec les attentes des spectateurs et, surtout, en offrant des scènes d’action mémorables. Encore une fois, ce n’est pas le film de l’année, mais c’est l’un des meilleurs volets de la série. Si vous aimez les films d’action, Mission Impossible : Fallout est un film à ne pas manquer.

Commentaires