Souris HyperX Pulsefire FPS Pro

Souris HyperX Pulsefire FPS Pro

Dans Matériel, par Lorris le 15 août 2019

HyperX nous présente l'une de ses quatre souris du moment : la Pulsefire FPS Pro, destinée à un public de joueurs favorisant les jeux de tirs et les périphériques accessibles.

HyperX, la marque spécialisée « Gaming » de chez Kingston, ce n’est pas que des claviers et des casques, c’est aussi des souris et notamment cette Pulsefire FPS Pro. Comme son nom l’indique, ce périphérique est destiné aux joueurs plutôt axés sur les jeux de tirs à la première personne. Avec l’inondation du marché par un nombre impressionnant de souris aux formes, fonctions et spécificités différentes, il est toujours difficile de taper juste et de trouver celle qui s’adaptera parfaitement à votre style de jeu. Plutôt légère ou plutôt lourde ? Plutôt beaucoup ou peu de boutons ? Un clic dur ou mou ? Toutes ces questions qui font qu’une souris peut vite passer du statut d’incontournable pour vous… à celui de délaissée au fin fond du tiroir.


Dès qu’on la sort de sa boîte, la Pulsefire FPS Pro révèle une taille conséquente, surtout pour les joueurs qui n’ont pas l’habitude des souris un peu plus grosses. Fort de ces 128mm de longueur, 71 de largeur et 42 de hauteur, elle reste l'une des souris au gabarit les plus imposants de la gamme. L’aspect général du périphérique montre une belle courbure et deux boutons principaux assez larges au clic dur, mais ferme (les interrupteurs sont fabriqués par OMRON, offrant du matériel habituellement satisfaisant). Sur les parties latérales gauche et droite de la souris, à l’emplacement de votre pouce et de votre annulaire, est présent un revêtement dont la texture ressort légèrement pour empêcher la souris de glisser entre vos doigts. Hélas, on constate que ces parties de la souris ne sont pas anti-transpirantes et qu’elle glisse malgré tout lorsque vous la portez à bout de doigts (ses 95 grammes n’aident pas non plus à ce niveau). L’arrière de la souris est complètement lisse et ne comporte que deux gros patins, un à l’avant et l’autre à l’arrière. Même si la résistance de glisse n’est pas « parfaite », on n’a aucun mal à faire bouger la souris sur le tapis. Reste à voir comment ces patins prennent la saleté et se détériorent au bout de quelques mois d’utilisation intensive.

HyperX Pulsefire FPS Pro

Qui dit souris axée FPS dit assez peu de boutons. Vous trouverez ainsi deux boutons latéraux classiquement présents au-dessus de votre pouce. Leur réactivité est très satisfaisante, tout comme leur profondeur de pression, ce qui apporte une bonne sensation lorsqu’on les utilise en jeu. Leur petite résistance fait également qu’il est impossible d'appuyer dessus sans réellement le vouloir, ce qui pourrait vous valoir quelques désagréments en jeu. La molette, légèrement crantée, déroule bien sous le doigt et est plutôt agréable à utiliser, tandis que juste en dessous se trouve le bouton pour changer de DPI. Ce dernier pourra monter jusqu’à 16 000 (grâce à un capteur Pixart 3389), mais bien évidemment ce n’est pas vraiment nécessaire (les utilisateurs sur un moniteur « normal » sont entre 1600 et 3200). Le revêtement global de la souris est un plastique dur de couleur grise sur lequel la crasse s’accumule assez facilement (et notamment les boutons principaux de la souris). C’est assez agréable sous les doigts même si ce genre de plastique fait un peu allure « jouet » à la longue.

HyperX Pulsefire FPS Pro

Le logiciel maison de chez HyperX, baptisé NGenuity, n’est pas le must en termes de finition et d’ergonomie. Une fois que l’on comprend comment créer son profil, il est possible de modifier l’éclairage de la souris (qui illumine la molette ainsi que le logo de l’entreprise, à la base du périphérique) ainsi que le calibrage de cette dernière. Cela passe par le taux de rapport (la rapidité de communication entre souris et PC) ou encore par la possibilité de personnaliser le nombre de pallier et la limite en DPI pour chaque pression sur le bouton en question. Enfin, toutes les touches sont évidemment personnalisables, tout comme la création de macro. C’est bête, mais c’est toujours important d’avoir ces possibilités qui restent la base de la configuration de vos périphériques. Il faut aussi savoir que le logiciel n’applique pas directement votre profil au lancement du PC, ce qui est un peu étrange. Il faudra manuellement aller dans le logiciel puis valider votre précédente sauvegarde.

HyperX Pulsefire FPS Pro

D’apparence un peu cheap, avec son plastique dur et son logiciel à l’ergonomie assez faible, la Pulsefire FPS Pro n’en reste pas moins une souris efficace et à petit prix pour les amateurs de jeux de tirs. Malgré les textures latérales un peu glissantes et la question de durabilité des patins, on restera sur du positif avec une bonne prise en main, un feeling agréable des boutons sous les doigts et un design général sobre et efficace. Pour une quarantaine d’euros, c’est ce dont un joueur est en droit de demander pour une pratique du FPS sans mauvaise surprise.

Commentaires