Manette Nacon Asymmetric Wireless Controller

Manette Nacon Asymmetric Wireless Controller

Dans Matériel, par Lorris le 16 août 2019

Nacon, la branche orientée périphériques « gaming » de chez Bigben, nous présente une manette de milieu de gamme que la firme avait déjà présentée puis sortie en début d’année. La société, habituée de l’exercice de construction de manette depuis 2017, propose l’Asymmetric Wireless Controller, au prix de 59,99€, qui permet de naviguer entre la PlayStation 4 de Sony et votre PC sans aucun obstacle, si ce n’est de trimballer le dongle de connexion d’une machine à l’autre.

Fort de ces 300 grammes, la manette pèse son poids et c’est souvent rassurant d’avoir un objet qui prend une certaine consistance entre nos doigts, éloignant rapidement de l’effet « jouet pour enfant » de notre esprit, ce qui arrive un peu trop souvent lorsque l’on teste différents périphériques axés sur le jeu.

Nacon Asymmetric Wireless Controller


La première force de ce pad saute aux yeux : son côté asymétrique… mais sur une copie de la DualShock de Sony. C’est un peu comme si une manette Xbox et le controller PS4 avaient fait un petit bébé de plastique dur. Les sticks analogiques ne se situent pas sur la même ligne horizontale et sont de forme concave, à la manière des périphériques Xbox. C’est un premier bon point puisque, pour ma part qui ai l’habitude de jouer avec un pad 360 sur mon PC ainsi qu’au DualShock sur ma PS4, cette manette est le compromis absolu pour mon cerveau qui n’en demandait pas tant. On notera toutefois que le matériau des sticks, qui est un plastique rigide, n’évite pas la transpiration des pouces, ce qui vous fera inévitablement glisser lorsque le stick sera maintenu trop longtemps dans une certaine direction. Cela m’arrive également sur la DualShock et seules les manettes de chez Microsoft m’évitent ce problème assez récurrent. Autre point à noter, la rigidité naturelle des sticks pourra en déboussoler plus d’un, surtout si vous êtes des habitués des manettes officielles de chez Sony/Microsoft qui restent un exemple de souplesse à ce niveau.

Nacon Asymmetric Wireless Controller

Nacon Asymmetric Wireless Controller

Du côté de la prise en main de la manette, le « feeling » du pad est très bon et la préhension très naturelle. Elle se fond au creux de nos mains et nous met dans les meilleures dispositions pour directement entrer dans le vif du sujet. Outre les sticks analogiques, les boutons sur le côté droit de la manette sont un peu plus gros qu’à l’habitude mais restent fermes, et les interrupteurs de bonne qualité. Concernant les gâchettes, c’est un poil plus compliqué. Les boutons L2 et R2, et notamment leur forme tombant légèrement sur le côté, n’aident pas à la frappe à répétition puisque le doigt ne peut pas rester calé, ce qui peut fatiguer à la longue. Par exemple, nous avons testé la réactivité des boutons sur des jeux comme Nuclear Throne et Enter the Gungeon (qui sont des jeux où le tir se fait de manière répétée avec la gâchette), et même si la pression est bonne et instantanée, le doigt finit souvent mal placé après une séquence intense d’action. Pour continuer sur les petits griefs, la croix directionnelle ne fait, hélas, qu’office de « gadget » sur cette manette puisqu’on n’y détecte aucune réelle résistance ni véritable satisfaction à l’utiliser. Nous déconseillons d’ailleurs de prévoir des sessions de jeux utilisant une croix directionnelle avec ce périphérique (si vous avez l’habitude de l’utiliser sur les jeux de combat, par exemple). Enfin, on aurait aimé avoir la possibilité de customiser les boutons de la manette à l’aide d’un logiciel, mais nous mettrons ça sur le dos du prix un peu bas pour bénéficier de ce genre de « gimmicks », toutefois bien utiles.

Nacon Asymmetric Wireless Controller

Nacon Asymmetric Wireless Controller

Nacon Asymmetric Wireless Controller

Comme mentionné plus haut, la manette est livrée avec un gros dongle de connexion, plutôt laid mais qui fait admirablement bien le travail. Il reconnait la manette très rapidement, que cela soit sur le PC ou la PS4, et le passage répété entre les deux ne brouille absolument pas ses performances. Il permet de reconnaître la manette jusqu’à sept mètres et ne provoque qu’une latence de quatre millisecondes (en gros, le temps de réaction entre action-manette et réaction-écran… et c’est peu). Concernant la batterie de l’engin (1200 mAh, lithium polymère), une fois chargée (6h de durée maximum) via un petit câble d’alimentation, la manette dispose d’une autonomie de 7h dont l’égrenage est représenté par une diode au milieu de la manette (allant du vert, pleine charge, à rouge, le besoin de rechargement). Cette diode change de couleur à la pression d’un petit bouton situé au dos du périphérique, très discret, permettant un rapide coup d’œil sur l’énergie restante. Enfin, il y a la présence conservée de la prise jack 3.5mm des DualShocks, permettant de mettre un casque audio/micro et d’interagir sur l’online sans aucun souci.

Nacon Asymmetric Wireless Controller

Si vous trouverez l’Asymmetric Wireless Controller au même prix qu’une manette officielle de PS4, il est vrai que le saut est toujours difficile à faire lorsqu’on est, dur comme fer, habitué aux périphériques des constructeurs « AAA ». Toutefois, adopter cette manette est une question de préférence, de setup, d’habitude et de supports sur lesquels vous aimez jouer à vos jeux. Si, comme moi, vous êtes un grand navigateur entre le PC et la PS4, cette manette asymétrique saura vous faire oublier ces quelques défauts pour sa facilité d’utilisation et un feeling sous les doigts franchement agréable. Même s’il faudra peut-être éviter la pratique du FPS ou du jeu de combat (les 4ms, même si c’est peu, joueront en votre défaveur), l’utilisation de cette manette reste totalement cohérente sur le reste de votre ludothèque (surtout sur les TPS où l’asymétrie est très naturelle entre les décalages latéraux du personnage et la visée).

Commentaires