Souris SteelSeries Aerox 3

Souris SteelSeries Aerox 3
Partager
Toujours en quête d’innovation, les danois de chez SteelSeries proposent aujourd’hui l’Aerox 3, souris au châssis ultra léger permettant toutes les folies chez les amateurs de périphériques « petit format ».
L’Aerox 3 est la dernière souris sortie des fourneaux de chez SteelSeries. Sa particularité ? De présenter des trous dans son châssis afin de drastiquement réduire le poids de l’engin et d’en faire une souris parmi les plus légères du marché. Quid de l’eau et de la poussière, me direz-vous ? La technologie SteelSeries AquaBarrier (qui rejoint la norme IP54 « équipement électrique protégé des infiltrations limitées de poussière et des projections de liquides ») permet de protéger l’intérieur du périphérique contre les projections d’eau et, bien qu’elle n’empêche pas la poussière de rentrer, garantit que cette dernière n’affectera pas l’utilisation de la souris. C’est d’ailleurs les clic-switchs qui sont tous complètement protégés (comme les autres parties mobiles de la souris) et font que vos actions ne s’enrayeront pas avec le temps. C’est aussi drôle de pouvoir zieuter facilement sur la mécanique de la bête et voir que les composants sont bien à l’abri et enfermés dans des découpes brutes, plus fines et légères que d’habitude.

SteelSeries Aerox 3

Évidemment, lorsque l’on prend la souris en main, c’est une giga-claque : 57,5 grammes qui reposent dans votre main, et franchement c’est très étrange. C’est de loin la souris la plus légère qu'il m’ait été donné de tester et l’on pourrait se dire que l’élagage du châssis s’est fait au détriment de la robustesse de la souris, mais que nenni. L’Aerox 3 propose une structure en plastique dur, aux belles finitions et à la solidité qui semble à toute épreuve. Bien sûr, on a évité de la jeter du deuxième étage pour vérifier, mais on sent que les équipes du constructeur danois ont mis le paquet afin de proposer une structure à la fois réfléchie pour drastiquement diminuer le poids du périphérique tout en gardant une forme destinée à résister à votre incroyable poigne.


Au niveau de l’ergonomie générale de l’Aerox (58mm de large à l’avant, 67mm à l’arrière, 120mm de long et 38mm de hauteur au maximum), elle se prend bien en main et est davantage destinée aux joueurs adeptes de la prise du bout des doigts et moins ceux aimant avoir une souris sous la paume (ces derniers apprécient habituellement les souris plus massives). Notre version filaire de l’Aerox 3 (une version sans-fil existe, que nous n’avons pas pu tester) dispose des traditionnels boutons afin de gérer le DPI ainsi que les latéraux, que l’on aurait aimés disposés un peu plus bas et légèrement plus larges. Il faut produire un petit effort pour aller chercher, avec le pouce, celui le plus en retrait à l’arrière. La souris est câblée par un cordon tressé, résistant mais souple, amovible, en USB-C et d’une longueur satisfaisante.

SteelSeries Aerox 3

L’Aerox 3 est équipée d’un classique, mais néanmoins performant, capteur TrueMove Core montant jusqu’à 8500 DPI et n’a pas vacillé pendant nos différentes sessions de jeu (sur plusieurs titres de genres très différents). Gardez à l’esprit que la souris est si légère qu’il pourra vous arriver de la soulever du tapis très souvent, même pour faire le moindre petit déplacement. Il est dommage de ne pas pouvoir passer par le logiciel SteelSeries Engine afin de réduire la distance de soulèvement, voire de l’enlever complètement, afin de ne pas avoir de parasitage lorsque vous voulez être précis avec la souris. C’est un point avec lequel il faudra vous habituer. Mis à part cette impossibilité, profitons-en pour signaler que le logiciel maison est toujours aussi ergonomique et permet une vraie personnalisation de la souris : cela passe évidemment par les détails techniques, mais également esthétiques avec les fameuses LED qui n’ont jamais paru aussi belles. En effet, les espaces dans le châssis permettent de laisser apprécier les différentes couleurs que vous pouvez choisir à votre guise et qui illumineront votre espace de jeu (puisque les LED sont situées sous la souris et illuminent tout le châssis).

SteelSeries Aerox 3
Lorsque l’on teste une énième souris, il est vite fait d’être blasé par des formes, fonctions et une ergonomie qui se ressemblent. Lorsque l’on a vu les premières images de l’Aerox, avec son design très aéré, il a été facile d’imaginer que son esthétique allait diviser, tout en se posant des questions sur l’éventuelle fragilité de sa structure. Après un test en profondeur, on peut clairement dire qu’il s’agit d’un objet quasi parfait pour ceux qui recherchent une souris toujours plus légère et maniable. Profitant des composants de chez SteelSeries à la pointe de la technologie des périphériques gaming, l’Aerox 3 est également une souris flexible en plus d’être robuste. En effet, son châssis, bien que perclus de trous, ne se déforme pas ni ne plie sous le poids de votre main. Pour 70 euros dans sa version filaire, la dernière-née de chez SteelSeries ravira les adeptes des souris que l’on ne sent pas en main tout en délivrant, comme habituellement, de solides performances.
13 janvier 2021 à 11h07

Par Lorris

Revenir en haut