Test : F1 Career Challenge

F1 Career Challenge - Gamecube

Genre : Formule 1

Date de sortie : Juin 2003

Genre
Formule 1
Date de sortie
Juin 2003 - France
Développé par
EA Sports
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
Gamecube, PS2, Xbox

Tiens, le nouveau jeu de F1 de EA Sports. Tous en chœur : "F1 2003 ??" Héhé non, il ne s'agit que de F1 Career Challenge, un remake géant couvrant les saisons 99 à 2002 de Formule 1, laissant la 2003 aux oubliettes. Merci EA ! Et vous vendez ça combien ? 60 € ? Ah d'accord...

Comme chaque année depuis 2001, il faut faire la différence entre le jeu de F1 de EA Sports sur PC et sur Consoles. Si le jeu sur PC est une simulation propre comme il est de rigueur, sur console la série a toujours eu une tendance plus arcade, tout en intégrant seulement quelques modifications en dehors des graphismes et du gameplay. Etant donné que je ne me suis pas essayé à la version PC, je ne parlerai ici que de la version consoles (le jeu existe aussi sur Xbox et PS2).

Un petit rappel avant de commencer

Dans les jeux de F1 de EA Sports, vous avez le choix entre un mode course simple, idéal pour appréhender le jeu, d'autant plus que la maniabilité est devenue un peu plus pointue que dans F1 2002 : le joystick gauche sert pour la direction et le droit pour les gaz. Difficile au début, mais finalement plus précis que les boutons après quelques courses. Ensuite, vous avez un mode carrière retraçant le championnat de F1 et bien sûr un contre la montre, un mode multi, etc. Un menu options aussi, pour recentrer votre téléviseur. ;)
Côté gameplay, la principale innovation de F1 2002 était sans conteste l'aspiration, qui était le petit plus qui permettait de faire la différence pour doubler un concurrent un peu trop lent à votre goût. Enfin, l'animation était saccadée mais le jeu très bien réalisé, mis à part les couleurs un peu vives.

Les nouveautés de ce cru 99-2002

Cette année, pas de réelle modification à part le gameplay un peu plus orienté simu comme je vous le disais plus haut, et aussi -et surtout- un mode carrière complètement refait puisque cette fois-ci, il comprend les 4 saisons de F1, parce qu'il n'est pas normal que vous puissiez faire vos preuves sur une seule saison. Le principe avait déjà été abordé dans V-Rally 3 où vous deviez refaire plusieurs fois le championnat afin d'être reconnu, en mode difficile.
Aussi, dans le mode arcade, quand vous choisissez votre circuit, vous devez aussi choisir l'année afin d'avoir le vrai tracé correspondant. Pas difficile pour EA Sports : il a certainement fallu ressortir les vieux jeux, relooker les tracés... Sans oublier la saison 99, jamais sortie sous le blason EA Sports. Evidemment, les anciens pilotent ressurgissent comme ce bon vieux Alesi (salut Jeannot ! -là, je lui donne une petite tape sur l'épaule, parce que je suis un mec sympa et compatissant. Dites les filles, ça vous intéresse mon numéro de téléphone ? Oui heu broum oum erf, Jivé me regarde là). N'oublions pas l'abandon de SPA (nd Jivé : hey, les filles, vous voulez le mien ?).

Le mode carrière

Hop, petit retour sur le mode carrière. Au début, vous avez un employeur. Oui enfin non je m'embrouille (promis, à partir de demain, je ne mettrai plus de whisky dans mon coca... je mettrai du rhum). Au début donc, vous devrez faire un petit tutorial, simple formalité de base pour tout hardgamerien de base : freiner, accélérer, rouler sous la pluie, etc. Ensuite vient donc l'histoire de l'employeur, qui surveillera vos courses et que vous devrez à tout prix montrer que vous êtes le best et que sans vous, la F1 serait enfin un sport intéressant et plein de suspense (mais non je ne vise pas un Allemand dans une voiture rouge). Bien sur, si vous êtes vraiment doué, vous aurez accès aux plus grosses écuries, histoire d'avoir des voitures encore plus puissantes et TOUS LES GRILLER SUR LA LIGNE DE DEPART ! HAN ! Ca vous permettra de débloquer de nouveaux éléments dans le jeu, comme dans l'édition 2002, qui la différenciait d'ailleurs principalement de la version PC pour ce détail : la présence de la carotte.

Côté graphismes

De ce côté-là, ben c'est du 2002 presque tout craché. L'herbe est encore plus vive : on est passé du vert clair au vert fluo, le goudron est toujours aussi réaliste et les voitures/circuits fidèlement modélisés. Les développeurs ont aussi rajouté quelques effets de flou de vitesse sur les textures du sol, sur les vibreurs par exemple que vous verrez mal quand vous filez à vive allure. N'oublions pas les effets de lumière qui viennent illuminer toutes ces belles carrosseries. Toutefois, la fluidité est toujours à la traîne et il serait temps d'arrêter le foutage de gueule les gars ! Une PlayStation 2 ça ne s'upgrade pas !

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un jeu de formule 1 sympa et complet, mais qui décevra les possesseurs du 2002, pour un peu que vous ne soyez pas mordu du sport télévisé en lui-même. Par contre, si vous ne manquez rien, foncez l'acheter : une carrière sur 4 ans et une gameplay davantage orienté simu, ça ne se loupe pas !

Points positifs

  • Mode carrière très complet
  • Un peu plus simulation

Points négatifs

  • Ce n'est qu'une grosse compil

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires