Daniel Herrero et le Hard

Daniel Herrero et le Hard

Dans Vidéo , par Vivian Darkbloom le 18 janvier 2008 à 10h37

La société OCZ travaille actuellement sur un contrôleur d’un genre proprement révolutionnaire, le Neural Impulse Actuator [NIA], lequel, au lieu d’utiliser les informations tactiles traditionnelles inhérentes aux mouvements de vos mains et de vos doigts, analyse des impulsions musculaires, des ondes cérébrales et des niveaux d’acuité oculaire, afin de traduire ces stimuli en commandes de jeu vidéo… Le dispositif [Daniel Herrero Compliant] se présente sous la forme d’un bandeau à placer autour de vôtre crane et a été présenté au CES qui s’est tenu à Las Vegas au début du mois de janvier. Un utilitaire de calibration permet d’affecter aux différentes activités cérébrales et musculaires de votre visage les actions que l’on retrouve classiquement dans un FPS. Le NIA se substitue alors partiellement aux contrôleurs traditionnels que sont le clavier et la souris… Michel Chevalet vous explique le pourquoi du comment : Les micro-contractions de vos muscles faciaux [autour des yeux] peuvent servir à générer tous types de mouvements, pas latéraux, pivotements, ceci de manière bien plus fluide et bien plus précise que ce à quoi nous ont habitués nos traditionnels claviers. De même, le système d’OCZ est susceptible de convertir en déplacements les mouvements de vos yeux. Les ondes Alpha et Beta du cerveau sont, quant à elles, récupérées par le NIA afin de déclencher d’autres types d’actions. A vous de convenablement définir les seuils et les commandes à affecter. Le vice-président du département Développement Technologique d’OCZ, le Docteur Michael Schuette [on évitera les jeux de mots idiots], a ainsi montré, au travers d’un match sur Unreal Tournament III, que l’on pouvait, par exemple, affecter la commande de changement d’armes des FPS à certaines « pensées » [pourvu que vous y mettiez suffisamment de conviction]. Utilisant la souris uniquement pour viser, déportant la commande des déplacements aux micro-contractions de ses muscles oculaires et celle du changement d’armes à son activité cérébrale, l’homme s’est amusé à prouver la pertinence de son système en termes de rapidité et de précision. Les journalistes de DailyTech qui ont assisté à la scène ont fait le commentaire suivant : The result was a fluid zen-like play of kill after kill as he cut through the bot opponents like a hot knife through butter. Fendant la masse des adversaires comme la lame chaude d’un couteau entre dans une motte de beurre… Si, au premier abord, le Neural Impulse Actuator s’apparente plutôt à un de ces inutiles gadgets qui encombrent les étagères des technophiles endurcis [Keyboards for Gamers et autres Casques de réalité virtuelle], sa réactivité sans équivalent pourrait bien lui permettre de s’imposer auprès des joueurs de FPS exigeants… Même si les gens qui ont eu la chance d’assister à la démonstration du contrôleur d’OCZ au CES semblent enthousiastes, on devine que l’efficacité du Neural Impulse Actuator dépend de la qualité de la calibration et que Michael Shuette avait peaufiné les détails de son exhibition. Il faudra également considérer les ressources machine englouties par l’analyse des stimulations physiologiques qu’utilise le dispositif. Et évoquer la question du prix. Pour l’instant, tout ce que l’on sait, c’est que la commercialisation du Daniel Herrero Neural Impulse Actuator ne devrait plus tarder. NOTE : Les photos jointes à ce texte ont été empruntées à l'article publié hier par DailyTech.

Images de Divers - PC

Commentaires

A propos de...

Divers

Divers - PC
Support
Genre
Tout ce qui peut apparaitre sur GH sans raison...
Voir la fiche