[Binary Domain] Interview de Masayoshi Kikuchi, producer du jeu

[Binary Domain] Interview de Masayoshi Kikuchi, producer du jeu

Dans Interview , par JoKeR le 17 décembre 2011 à 23h27

De passage en France, Masayoshi Kikuchi, producer chez Sega sur Binary Domain, est passé à la maison boire un café, un peu comme à chaque fois qu'il fait escale dans la capitale. Et confidence pour confidence, il a bien voulu répondre à mes questions sur son prochain projet. Bon ok, c'est peut-être moi qui suis venu à lui... Mais le résultat est là, une interview quoi ! GameHope : D'après ce que nous avons pu constater, le scénario semble prendre place dans un univers très inspiré d'Isaac Asimov, est-ce qu'il vous a influencé ? Masayoshi Kikuchi : C'est vrai que je suis un grand fan d'Isaac Asimov. Le cycle des robots fait partie des oeuvres maîtresses qui nous ont inspiré pour la création de Binary Domains parmi d'autres bien sûr. Mais ce n'est pas exactement le même univers puisque j'insiste beaucoup sur le fait que Binary Domain ne raconte pas une histoire de robots qui se battent contre des humains mais plutôt des humains qui utilisent des robots pour se battre contre d'autres humains. C'est très différent. GameHope : Vous avez travaillé sur la série des Yakuzas, où le scénario est très central à l'histoire. Est-ce que Binary Domains réserve un traité aussi important de l'histoire ou est-il définitivement plus porté sur l'action ? Masayoshi Kikuchi : Le scénario est effectivement aussi important dans Binary Domains que dans Yakuza et nous avons mis les mêmes moyens en oeuvre pour y contribuer de la meilleure manière possible. Mais au delà de cela, c'est sur l'aspect psychologique des personnages que nous avons vraiment voulu pousser la réflexion. Qu'est-ce qu'un humain et qu'est-ce qu'on peut appeler une réaction humaine ? Si on donnait tel ou tel ordre, comment un humain réagirait-il vraiment ? Aujourd'hui, on a toujours tendance à croire qu'un super jeu, c'est un jeu où il se passe plein de trucs avec une fin spectaculaire, etc. Et j'adore ces jeux, j'y joue tous les jours. Mais nous trouvions que ceux-ci ne donnaient pas une part assez importante à l'humain, à ses questions, aux répercussions de ses actes. Quelles sont les conséquences de nos décisions sur les personnages à nos côtés ? On a voulu pousser le jeu dans ce sens, avec des personnages un peu plus réalistes. GameHope : Combien de personnes travaillent sur le titre ? Masayoshi Kikuchi : C'est difficile à dire aujourd'hui, puisque de nombreuses parties des jeux sont souvent réalisées par des studios extérieurs. Les motion captures sont faites par d'autres studios par exemple. Mais dans le studio de création même, je pense que nous sommes autour de 70. GameHope : Est-ce que vous pensez que Binary Domains et surtout son scénario appellent à une suite ou que c'est un arc complet et que l'histoire se suffit à elle-même ? Masayoshi Kikuchi : Le jeu n'étant pas sorti à l'heure actuelle, difficile de vous dire si il y aura ou non une suite. Mais en fonction des choix de chacun, différents endings ont été imaginés et prévus. Il est possible que l'une de ces fins mène à une suite mais pour le moment, c'est bien trop difficile de savoir si cela se fera ou pas. Mais le scénario en offre la possibilité, ça c'est sûr. GameHope : Donc il y aura plusieurs fins différentes en fonction de la manière d'aborder l'histoire ? Masayoshi Kikuchi : On a en effet préparé un certain nombre de fins différentes en fonction des liens que vous créez avec votre personnage, oui. GameHope : Si l'on approfondit trop les relations avec certains personnages, vous n'avez pas peur que l'on se retrouve toujours avec les mêmes personnages dans l'équipe ? Masayoshi Kikuchi : Pourquoi pas, ça ne me dérange pas en réalité. Si quelqu'un trouve qu'il est bien avec une certaine équipe, décide de ne pas en changer tout au long du jeu et que c'est une tactique gagnante, pourquoi pas ? Mais je pense que c'est aussi un petit peu un jeu dans le jeu d'essayer de cerner les personnalités de chacun et d'agir en fonction pour s'entendre avec tout le monde. Chacun ayant des qualités différentes, cela permet quand même d'aborder les niveaux de différentes manières, toujours personnalisées. GameHope : Il semble qu'il y ait du multiplayer et de la coopération, celle-ci sera-t-elle intégrée à l'histoire ? Masayoshi Kikuchi : Le mode principal en coopération propose de reprendre des niveaux existant du mode solo, librement, dans lesquels apparaissent des robots et autres boss qu'il faudra éliminer en équipe. GameHope : Est-ce que ce seront les personnages du mode histoire que l'on pourra incarner ? Masayoshi Kikuchi : Non, les personnages du multiplayer ont été créés spécialement pour le mode coopératif. GameHope : Dernière question, un peu traditionnelle sur GameHope. Lorsque vous n'êtes pas sur Binary Domains, à quoi jouez-vous ? Masayoshi Kikuchi : Ha ha. En dehors du travail et ce depuis plus d'un an, je joue à un petit jeu de guerre, stratégique nommé Travian. J'ai aussi un jeu qui est sorti l'an dernier sur l'Apple Store, c'est Kingdom Conquest, parce que je joue aussi de temps en temps à mes propres jeux (rires). Propos recueillis par JoKeR pour GameHope. Un graaaand merci à Florent Gorges pour ses précieuses traductions franco / jap.

Images de Binary Domain - Xbox 360

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires

A propos de...

Binary Domain

Binary Domain - Xbox 360
Supports
Genre
Action
Date de sortie
24 février 2012 - France
Développé par
Sega
Edité par
Sega
Voir la fiche