Sexisme et harcèlement : au tour de Rocksteady

Sexisme et harcèlement : au tour de Rocksteady
Partager
Les mois passent et les langues se délient de plus en plus concernant le harcèlement et le sexisme dans le milieu du travail, et dans le cas qui nous intéresse l'industrie vidéoludique. L'entreprise pointée du doigt aujourd'hui est Rocksteady, bien connue pour avoir développé les Batman Arkham.
 
C'est dans un article de The Guardian que nous apprenons que sur les seize femmes employées à l'époque au sein du studio, dix avaient signé une lettre pour dénoncer, en vrac, des insultes transphobes, des remarques insultantes et sexuelles, des avances ou encore des regards déplacés. Bref, du grand classique. Seulement voilà : à l'époque, il semblerait que le courrier n'ait pas fait grand-chose, comme l'indique l'une des signataires, qui a décidé de rendre tout ça public en raison des changements opérés chez Ubisoft suite à de nombreuses accusations. Toujours selon cette personne, la direction aurait uniquement mis en place une formation d'une heure pour sensibiliser les employés sur ce sujet.
 
Du côté de la direction de Rocksteady, on estime que ''durant les deux dernières années, nous avons été à l'écoute et appris de nos employés, nous assurant que tout le monde se sentait soutenu. En 2020, nous avons plus que jamais la volonté de développer une culture inclusive et nous sommes déterminés à défendre notre personnel.'' Le studio affirme avoir immédiatement pris des mesures pour répondre aux problèmes soulevés par les femmes du studio.
19 août 2020 à 10h12

Par Shauni Chan

Autres news...

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Celle qu'on ne voit pas

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut