Test : Deus Ex

Deus Ex - PC

Genre : RPG futuriste

Date de sortie : 22 septembre 2000

Genre
RPG futuriste
Date de sortie
22 septembre 2000 - France
Développé par
Ion Storm
Disponible sur
PC, PS2
Modes de distribution
Boutique

Deus Ex est un RPG très attendu par tous les amateurs de jeux bien glauques et futuristes, sera-t-il à la hauteur de nos espérances ?

 
 
Pour les nouveaux venus, sachez que Deus Ex est un habile mélange de RPG, d'aventure et d'action, le tout dans un jeu basé sur le moteur de The Tournament.
 

Début du test

Aïe, aïe, aïe... C'est difficile de faire le test de ce jeu, on ne sait pas par où commencer. Hum... Je pourrais vous parler de la boîte qui a développé le jeu. Sachez que c'est Ion Storm, la boîte qui a sorti Daikatana, mais rassurez-vous, le sacré Romero n'a pas son grain de sel destructeur sur ce jeu et c'est Warren Spector, celui qui a réalisé Thief, Systeme Shock 2, Crusader No Remorse, Ultima Underworld et quelques autres. Eh bien ce jeu est un peu le mélange de toutes ses œuvres avec un peu de Thief, de Systeme Shock 2, de Crusader No Remorse et de quelques autres titres comme Half-Life ou encore Soldier of Fortune.
 

Scénario

Le scénario de Deus Ex n'est pas linéaire et vous êtes très libres dans vos choix, par exemple, vous pouvez très bien tuer un des alliés, mais le jeu sera différent, idem lorsque vous répondez aux personnages. Par exemple, vous tuez le garde qui gardait un terroriste prisonnier, ce dernier essaiera de s'échapper et cela aura des conséquences désastreuses sur la suite des évènements. Malgré tout, l'histoire reste globalement la même. Cela parle de terroristes et d'une société qui protège la population de ces derniers. Vous, vous êtes JC Denton et vous devez faire une série de mission pour votre boss, parfois accompagné de Anna Navarre, votre partenaire.
 

Gameplay

Le gameplay du jeu est bien conçu. Vous disposez d'un inventaire et vous choisissez dix objets qui seront visibles en bas de l'écran, un simple raccourci clavier vous permettant de passer d'un de ces objets à un autre. Vous disposez d'objets spéciaux qui s'afficheront à droite de l'écran, accessibles, eux, par d'autres raccourcis claviers, par exemple F12 pour la torche. Rassurez-vous, ces raccourcis sont affichés en dessous de l'objet en question. Dans la fenêtre de l'inventaire, un onglet vous permet de voir vos objectifs, les dégâts qu'a subit votre corps -six points d'impacts gérés de manière réaliste-, la fenêtre de compétence, etc. En permanence, en haut à gauche de l'écran, vous voyez votre barre de vie. Vous dirigez votre personnage comme dans un doom-like classique. Vous disposez d'un tutorial qui expliquera tout ce que vous devez savoir. Bref, tout cela est très simple.
 

Compétences

Les compétences peuvent être upgradées à tout moment, à condition d'avoir assez de points d'expérience. La connaissance de l'informatique, de l'électronique, du crochetage des serrures, de la médecine, de la nage, de votre entraînement à l'environnement et de différentes catégories d'armes sont les diverses compétences. Vous pouvez utiliser des objets qui amélioreront les armes, à la manière de Unreal avec le pistolet de détresse. D'ailleurs, tant qu'on parle d'armes, lorsque vous prenez le lance-roquettes, vous irez moins vite qu'avec le pistolet et ça, ça stresse quand vous avez un ennemi à vos trousses. Les armes sont assez diverses et vont du simple pied de biche au lance-roquettes en passant par les grenades ou encore le sniper, mais l'arsenal importe peu, il ne sert juste que dans les situations les plus critiques car on possède très peu de munitions et que l'ordinateur est très agressif. Il vaut mieux se cacher derrière les caisses, jeter des flacons en verre pour attirer l'ennemi que de foncer dans le tas.
 

Missions

On ne va pas s'attarder sur ce point car ce n'est pas le point majeur de Deus Ex. Elles sont assez classiques et vous devrez vous infiltrer dans une base, tuer une personne en particulier, capturer un chef pour l'interroger, etc. Ici, rien de bien innovant.
 

Le hic

Deus Ex n'est pas parfait, vous allez comprendre. Tout d'abord, comme vous avez pu le constater sur les screenshots, le jeu n'est pas le plus beau, à part les personnages réalistes et détaillés. L'animation est très correcte, les personnages bougent la bouche d'une manière très convaincante mais le jeu est exigeant en ressource, trop, par rapport à ce qui est affiché. Sur un K6-2 400 avec une TnT 2 32 Mo et 196 Mo de RAM, c'était presque injouable, alors j'ai dû jouer avec une Voodoo 3, et apparemment, le jeu préfère le Glide. Ce défaut est vraiment handicapant pour viser rapidement et dans les moments où vous êtes en extérieur, c'est très gênant. Sinon, c'est du tout bon !
 

Verdict

Deus Ex représente un excellent achat à tout amateur de RPG futuriste, les amateurs d'action seront un peu déçus car ils auront de grandes difficultés à imiter John Mullins ou Gordon Freeman... Sa grande liberté (à Deus Ex, pas à John Mullins) permet d'y rejouer une seconde fois en empruntant des chemins différents. Les nombreuses missions et compétences à améliorer vous garantiront une excellente durée de vie. Mais il est dommage que le moteur 3D ne soit pas plus beau et surtout beaucoup plus fluide...
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Deus Ex plaira à tous ceux dont le RPG à la première personne ne laisse pas indifférent. Si vous êtes un novice en la matière, cela vaut le coup d'essayer grâce à son interface très simple. Mais attention, la config recommandée est bien musclée...

Points positifs

  • Liberté d'action
  • Ambiance
  • Interface
  • Nombreux objets
  • Modélisation

Points négatifs

  • Fluidité
  • Décors plutôt moches

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires