Preview : Battlefield : Hardline - PC

Battlefield : Hardline - PC

Battlefield : Hardline - PC

Genre : Policiers et voleurs

Partager
Les gendarmes et les voleurs. Peut-être un des tous premiers jeux auquel vous avez joué dans la cour d'école, non ? Enfin, je parle pour les garçons, parce que les filles étaient plutôt occupées à faire de la marelle ou jouer à l'élastique. Mais aujourd'hui, on voit bien entre les filles et les mecs qui avait le jeu le plus mature. Bah oui, vous avez déjà vu des simulations de marelle sur PC vous ? Hein ? Et puis même que s'il y en avait une, elle serait certainement nulle.
 
 
Battlefield : Harldine a été annoncé lors de la conférence E3 2014 d'Electronic Arts. D'abord prévu pour une sortie en fin d'année, il a finalement été décalé pour 2015. Et on ne le dira jamais assez, nous faisons partie de ceux qui pensent sincèrement qu'un jeu décalé est souvent une bonne nouvelle pour le déroulé de son développement. Il sortira nécessairement plus abouti et, d'ailleurs, de ce qui nous a été donné de voir, Battlefield : Hardline était bien plus intéressant, au moins graphiquement, qu'à notre dernier contact avec celui-ci.
 

Le Heat de l'année

Tout d'abord, Hardline est donc bien plus joli que sa précédente version. Beaucoup plus fin, bien plus fluide, nous avons essayé le mode "rescue" à 4 contre 4 sur une toute petite map. Exactement l'opposé de la véritable guerre civile de Los Angeles à laquelle nous avions participé à l'E3 à vrai dire. L'environnement était assez exigu, presque un peu trop puisque les parties devenaient vraiment très très courtes, 3 minutes en moyenne. Mais d'un autre côté, le titre montrait véritablement une toute autre facette que celle dévoilée auparavant. Une équipe incarnait le SWAT, l'autre était terroriste. La planque des mécréants était dans un garage souterrain rempli de pieds de beuh en culture, qu'il était d'ailleurs possible de défoncer à coups de lance-flamme (coucou Far Cry 3, coucou).
 

Hard Cops

Battlefield propose 4 classes de personnages, relativement classiques, avec un médic', un technicien, un assaut et un soutien. Beaucoup de personnalisations sont disponibles, tant dans les équipements que dans les armes. Ce à quoi il faudra ajouter des bonus, ainsi que les désormais classiques perks en cours de partie. Ceux-ci dépendent de vos frags, bien sûr, mais aussi de toutes sortes de paramètres, comme votre capacité à soigner vos potes, à remplir des objectifs de mission, etc. Pas mal de paramètres à prendre en compte, surtout en fonction de votre environnement. Ici, opter pour le fusil à pompe a très très grandement augmenté nos chances de survie dans cet environnement clos. Détail rigolo, si nos parties se déroulaient rapidement, que dire de celles de "Florian Drunkkz3", champion avec son équipe de Fnatic au ESL one. Il pouvait fraguer environ 4 personnes en 30 secondes, et c'était bigrement flippant. Le mec flinguait des gens que nous n'avions même pas encore aperçu. Preuve que le jeu était aussi jouable comme un Quake, en fait, mais aussi et surtout que le jeu semble avoir de beaux jours devant lui en terme de compétition.
 
Battlefield : Hardline a grandement évolué depuis notre première rencontre avec lui, et c'est tant mieux. Il est passé de plutôt moche à assez joli dans l'ensemble, et le mode rescue essayé laisse à penser que le titre saura se diversifier réellement dans ses modes de jeu. De la grosse guerre, oui, mais aussi du court, rapide et efficace. Rendez-vous l'an prochain pour un avis définitif sur le titre.
12 septembre 2014 à 11h10

Par JoKeR

Jeux similaires

Call of Duty : Black Ops III

  • Genre : FPS annuel
  • Date de sortie France : 06 novembre 2015
  • Développé par : Treyarch
  • Edité par : Activision

Dying Light

Titanfall

  • Genre : Combats contre des méchas
  • Date de sortie France : 13 mars 2014
  • Date de sortie USA : 11 mars 2014
  • Développé par : Respawn
  • Edité par : Electronic Arts

Gribouillé par...

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef

Présent sur le site depuis belle lurette, JoKeR est un homme à tout faire, entre la rédaction, la publication et la gestion des relations presse.
Revenir en haut