Test : Final Fantasy XIV : Stormblood

Final Fantasy XIV : Stormblood - PC

Genre : Extension de MMORPG

Date de sortie : 20 juin 2017

Genre
Extension de MMORPG
Date de sortie
20 juin 2017 - France
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PC, PS4

Salutation ! C’est Noko, j’espère que vous allez bien ! Que de temps passé depuis notre dernière rencontre en 2013 ! Je suis allée chasser du dragon dans le nord et me voilà maintenant prise dans une révolution contre l’Empire. Allez, asseyez-vous, je vais tout vous raconter.

Test effectué à partir d'une version PC

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que je ne suis plus élémentaliste et ai jeté à la poubelle mon rêve de devenir Mage Blanc. J’ai décidé de devenir Ninja après avoir embrassé une courte carrière de Surineur. C’est beaucoup plus lucratif ! Mais sachez que, quelle que soit votre classe, cette révolution que l’on appelle Stormblood a fait évoluer tous les jobs. Beaucoup de capacités et de sorts ont disparu et le système qui permettait d’emprunter des aptitudes aux autres classes a été remplacé par un ensemble de talents préconçus pour chaque type de classe (DPS distance, DPS corps à corps, Tank et Heal). Dans l’ensemble, j'ai l'impression que le gameplay de chaque classe a été simplifié au risque d’en rendre certaines moins intéressantes ou moins efficaces. Par exemple, un Mage Blanc m’a dit récemment qu’il pensait devenir Astromancien car son métier n’était plus tellement gérable en raid. Je peux vous dire aussi que le Ninja est quand même sacrément balèze (hihi). Je pense que, à terme, les gars en charge vont rééquilibrer tout ça, donc rien de vraiment très grave. 



De l'art de la magie

Cette révolution a amené dans nos contrées deux nouveaux jobs. Le Samouraï et le Mage Rouge. Si le Samouraï reste classique dans son fonctionnement, le Mage Rouge, lui, est d’une grande originalité qui mixe corps à corps et magie à distance. C’est complexe au premier abord mais on s’y fait vite. Il faut lancer des sorts de magie noire et de magie blanche pour remplir de façon équilibrée les jauges, en jonglant avec des magies neutres qui se lancent rapidement et qui rendent les sorts des écoles blanches et noires instantanés. Une fois les jauges suffisamment remplies, on achève l’ennemi avec des techniques de rapière bien placées. Imparable. Je vous propose tous d’essayer, en plus on commence directement niveau 50, cela ne mange pas de pain ! 



De la diversité

Cette révolution va nous permettre de mieux connaitre le coin de Ala Mhigo, mais va carrément nous faire aller du côté de Doma en Extrême-Orient. Je vais enfin pouvoir aller sur les terres de mes anciens frères d’arme Shinobi. À moi les atmosphères dignes de la Chine, la Mongolie ou même le Japon ! Beaucoup de diversité qui fait du bien aux yeux, surtout que les paysages y sont maintenant beaucoup plus complexes, et beaucoup plus détaillés. Au total, 6 nouvelles zones à explorer, avec chacune leur ambiance et leur particularité. De quoi apporter de la nouveauté à l’aventurière que je suis. Surtout que j’ai appris à nager ! Il m’est maintenant possible d’aller prendre un bain voire même de plonger dans les fonds sous-marins !

Mais parlons de l’aventure ! Toutes ces nouveautés impliquent de nouvelles activités. Et une nouvelle intrigue dont je suis l’héroïne, moi, Guerrière de la Lumière. Alors bon, ok, je peux vous dire que je ne suis pas la seule. Je ne suis pas dupe, on me dit que je suis l’élue, mais je sais pertinemment qu’au dernier recensement on était pas moins de 6 millions de Guerriers de la Lumière. Mais ce n’est pas grave cela fait toujours du bien d’être brossée dans le sens du poil !



Insoumis

Coté intrigue, tout est bien rythmé, il y a peu de temps mort, même si parfois on me demande un peu trop d’aller faire le facteur d’un point A à un point B. Mais, en général, on ne s’ennuie pas et on veut avancer pour voir se faire botter les fesses de l’empire Garlemadais. Petit bémol, le contexte de la révolution enlève le coté épique que j’avais pu connaitre avec Heavensward. Bah oui, on n'y peut rien. Qu’est-ce qui serait plus excitant et épique pour vous ? Aller tuer un dragon ou allez botter les fesses d’un Poutine ou d’un Trump ? On est ici pour libérer les peuples de l’oppression de l’Empire donc c’est beaucoup moins sexy. Mais ne vous inquiétez pas, il y a tout de même des moments assez forts !
 
Niveau contenu, ce n’est pas moins de huit instances et 3 défis qui sont disponibles pour le moment avec la venue programmée d’Omega le 4 Juillet. Les instances aussi ont vu leurs qualités augmenter, que cela soit au niveau du design ou du graphisme. Peut-être que leur difficulté aurait pu être un peu plus corsée ? Au final, aucune ne m’ont posé un réel problème, c’est dommage. Il en va de même des primordiaux. Je suis maintenant habituée à les chasser, j’ai un sacré passif. Bien qu’exotique, ni Susano, ni Lakhsmi ne m’ont résisté en difficulté normale. En extrême, c’est une autre histoire ! 



Alpha et Omega

J'aurais pu vous parler de la refonte du PVP dans lequel on ne peut utiliser que des talents et sorts prédéfinis (on n'utilise pas les sorts classiques des jobs), ou encore de l’évolution des classes d'artisanat qui, à l'instar des classes canoniques, passent maintenant au niveau 70, mais je ne le ferai pas car je n'ai pas eu l'occasion de m'en occuper sérieusement. Ma casquette de révolutionnaire m'a accaparé tout mon temps. Par contre, j'ai pu aller me mesurer au nouveau contenu de haut niveau, Oméga, et je peux vous dire sans vous gâcher le plaisir que c'est du pur génie. Le défi est là, les combats ne sont pas si faciles, et la façon dont le scénario est façonné permet aux développeurs de... Je ne dirai rien petits coquins, je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir. Mais c'est juste génial et laisse présager que du bon pour les futures updates ! Ah oui, une dernière chose, au moment où je vous parle, le ilevel des équipements est de 320 avec l'update Omega mais il vous faudra être ilevel 295 minimum pour y accéder, 



Article rédigé par Wildchoc , le

Yoshidaaaaaaaaaaaaa, comme diraient les japonais. On l'a beaucoup entendu car les débuts de Stormblood ont été difficiles, mais le jeu valait bien ces quelques problèmes. Stormblood est une réussite totale pour les joueurs de FFXIV. Il propose une intrigue intéressante qui promet des futures updates excitantes. Comptez une trentaine d'heures de jeu pour finir le contenu principal en ligne droite.


On sent que l’équipe de Yoshida s'est fait la main et est apte à proposer maintenant du contenu de qualité et une intrigue qui, on l’espère, arrivera à être supérieure à celle de FFXI à terme. Final Fantasy XIV est actuellement l'un des meilleurs MMORPG sur le marché et Stormblood ne fait que renforcer cette position. 

Points positifs

  • Du nouveau contenu
  • Des graphismes améliorés
  • Le Mage Rouge
  • Des instances mieux orchestrées
  • Le combat final
  • Le cycle Oméga

Points négatifs

  • On aurait aimé plus de difficulté
  • Les musiques en retrait
  • La refonte des classes parfois peu inspirée

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires