Test : Hitman 2

Hitman 2 - PC

Genre : Action / infiltration de chauve

Date de sortie : 13 novembre 2018

Genre
Action / infiltration de chauve
Date de sortie
13 novembre 2018 - France
Développé par
IO Interactive
Edité par
Warner Bros. Interactive Entertainment Inc.
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One

En 2016, l'Agent 47 revenait par la grande porte avec un très bon épisode développé par IO Interactive. Si son scénario n'était pas son fort et que son format épisodique pouvait laisser circonspect (même si ce système permettait de profiter au maximum de chaque niveau avant de passer au suivant), il marquait clairement un retour triomphal pour la série. Cette suite continuera-t-elle sur cette lancée ?

Test effectué à partir d'une version PS4

Spoiler alert : oui. Car en fait, ce Hitman 2 ne prend aucun risque et marche dans les pas tracés par son prédécesseur. Et ça commence par son scénario, hélas toujours aussi peu captivant. Il est ainsi toujours question de l'Agent 47 s'associant à Diana Burnwood pour descendre des cibles variées. Cette fois-ci, toutefois, une carotte leur est tendue : s'ils obéissent aux ordres et trucident tous ces gens, on en apprendra plus sur la jeunesse de 47, qui n'a plus aucun souvenir de ses origines. Une promesse intéressante... même si le tout ne se montre finalement pas bien passionnant. Pourtant, il y avait de quoi faire entre les complots et les enjeux internationaux derrière tout ça. Dommage. Au moins, le nouveau bébé de IO Interactive profite, comme son aîné, de cinématiques plutôt bien foutues tirant profit du moteur du jeu.
 

47 si back (again)

Et ce moteur envoie toujours du pâté dans les niveaux, même s'il y a évidemment toujours à redire. On pense par exemple aux animations rigides des PNJ ou à l'aspect un peu ''éteint'' des foules, mais ce serait chipoter. Car, en dehors de ça, les six environnements de ce Hitman 2 sont encore plus impressionnants que ceux de l'épisode précédent. Que ce soit à Bombay, à Miami ou en Colombie, toutes ces maps sont très vastes, fourmillent de personnages faisant leur vie et profitent d'un level design soigné jusque dans ses moindres détails – détails plus nombreux que par le passé. Ceux ayant terminé l'épisode précédent constateront également une vraie évolution au niveau des jeux d'ombre et de lumière, plus réalistes, mais aussi des temps de chargement bien plus courts ainsi qu'une intelligence artificielle améliorée. Si les ''ennemis'' se montrent toujours perfectibles sur certains points (ils nous oublient quasi totalement dès que l'on sort de leur champ de vision, par exemple), ils resteront malgré tout plus longtemps sur le qui-vive et n'hésiteront pas à chercher l'Agent 47 plus longtemps qu'avant. Et, bien entendu, ne diront jamais non contre une petite baston à mains nues, même si ces dernières restent assez poussives.
 
Hitman 2

Dans son gameplay et son approche des meurtres, Hitman 2 est, comme dit précédemment, une copie conforme de son prédécesseur. On se retrouve donc toujours jeté dans un niveau avec plusieurs cibles à abattre les unes après les autres, comme bon nous semble. Il est ainsi tout à fait possible de s'équiper au maximum et de tirer dans le tas en espérant que ça passe, mais aussi de tomber sur un adversaire au détour d'une rue et d'en profiter, ou encore, et c'est quand même le plus sympa, suivre les différentes opportunités proposées. Concrètement, chaque niveau propose une poignée d'opportunités que l'on découvre en se baladant et en écoutant les passants, qui consiste bien souvent en le fait de se déguiser en une personne particulière pour s'infiltrer dans un endroit précis. Pourquoi pas ne pas se déguiser en mascotte ? Ou peut-être bien prendre le rôle d'un barbier qui rasera d'un peu trop près ? Utiliser un robot de combat ? Ou bien le classique sabotage de voiture ? Bref, une fois de plus, les développeurs de chez IO Interactive n'ont pas lésiné et proposent ici un contenu toujours plus que généreux, donnant clairement envie de tout essayer.
 
Hitman 2

Stealth Inc

Car si ce Hitman 2 ne comporte ''que'' six environnements, il y a clairement de quoi les faire durer encore et encore. Ce qui est même conseillé si l'on veut se rendre compte de toute la richesse dont dispose ce jeu. Même après avoir passé des heures dans un niveau, à se perdre dans les ruelles et dans les bâtiments, à profiter du nouveau système de camouflage dans la foule et la nature, on trouve toujours un nouveau petit quelque chose qui redonne envie de se replonger encore et encore dans l'aventure. C'était d'ailleurs tout l'intérêt du format épisodique de l'opus de 2016 : puisque l'on avait qu'un seul niveau pour quelques mois, on le nettoyait à fond. Ici, le joueur peu habitué pourrait être tenté d'enchaîner les missions sans en profiter, ce qui serait évidemment très dommage. D'autant plus qu'il y a encore une fois de quoi faire en dehors des niveaux de base (qui proposent leur lot de défis et permettent de débloquer de petites aides, genre une arme cachée dans une poubelle, si l'on a atteint un score suffisant lors d'un run), entre l'éditeur de niveaux, le mode Sniper, les contrats éphémères ou encore le mode multijoueur. Précisons également qu'un Legacy Pack comprenant les niveaux de Hitman 2016 revus et améliorés est aussi de la partie et qu'il est même gratuit pour ceux qui possèdent déjà ce titre. Autant dire que le 100% prendra du temps, mais que ce Hitman 2 ne perd jamais en intérêt.

Article rédigé par Shauni Chan , le

En reprenant une formule qui a déjà fait ses preuves, IO Interactive ne se mouille clairement pas, c'est vrai. Mais comment blâmer les développeurs, tant cette fameuse formule se montre réussie ? On prend toujours autant de plaisir à parcourir des niveaux toujours plus vastes, à écouter des dizaines de conversations qui pourraient ouvrir des opportunités à suivre, à se déguiser, à balancer des clés anglaises sur des crânes ou à profiter de tout le contenu proposé en parallèle de ces six environnements vivants et fouillés. Reste un scénario peu intéressant et quelques petits soucis techniques, mais pas de quoi gâcher ce qui est sans aucun doute l'un des meilleurs épisodes de la série.

Points positifs

  • Un contenu plus que généreux
  • Une grande liberté d'action
  • La possibilité de suivre ou non les intrigues
  • Des environnements vastes, détaillés et vivants
  • Une petite amélioration technique...

Points négatifs

  • ...Même si quelques soucis restent de la partie
  • Le combat à mains nues, tout mou
  • Scénario peu intéressant (alors qu'il y avait de quoi faire)

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires