Test : Trials Rising

Trials Rising - PC

Genre : Courses d'obstacles

Date de sortie : 12 février 2019

Genre
Courses d'obstacles
Date de sortie
12 février 2019 - France
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PS4, Nintendo Switch, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
Steam

Au fil des années, Trials s’est imposé comme une valeur sûre. La recette est simple : un level design très inspiré, du challenge et un gameplay diaboliquement précis, si précis qu’une seule petite poussette du joystick mal dosée peut avoir des conséquences désastreuses. La licence capable de créer un ulcère à chaque niveau est de retour, mais la recette fait-elle toujours autant de merveille ? C’est ce que nous allons voir en deux parties et une conclusion, l’introduction étant maintenant terminée.

Test effectué à partir d'une version PS4

Ce nouvel épisode de Trials est différent des autres, et cela dès le lancement : pour la première fois, vous avez la possibilité de créer votre pilote. Soyons honnêtes, il s’agit d’une création très limitée, mais on peut tout de même apprécier ce petit ajout. Puis, alors que nous commençons notre aventure, nous nous retrouvons en face d’une autre surprise, à savoir un nouvel habillage. Et un bien bel habillage ! Nous voilà donc sur une carte du monde sur laquelle nous pourrons sélectionner les différents niveaux. Bien entendu, au début on est un petit pilote à la recherche d’un sponsor, il faudra donc d’abord passer par l’université Trials - qui est en fait un tutoriel - pour passer à des pistes plus intéressantes. L’université Trials est un ajout bien sympathique et est le tutoriel le plus complet que la série a connu jusqu’à ce jour. Fini l’apprentissage à la dure ! Maintenant, on a un professeur et de très bons conseils. De quoi progresser très rapidement et obtenir un bon niveau, ce qui évitera les frustrations que les précédents épisodes pouvaient causer par moments.

Trials and tribulations

Une fois les premiers diplômes en poche, on pourra se lancer sur les pistes et remplir les contrats des différents sponsors disponibles. Effectuer une piste repose toujours sur la même mécanique, il suffit juste d’arriver au bout. En revanche, les contrats de sponsors sont différents, car il vous faudra remplir divers objectifs allant d’arriver avant un concurrent à un nombre maximum de fautes (chutes) à effectuer. Les sponsors sont impitoyables, et au moindre échec vous serez bons pour refaire la piste jusqu’à ce que les objectifs soient remplis. Rien de très inquiétant tout de même puisque la première partie de Trials Rising ne montre pas de grande résistance. Il est ainsi possible de parcourir les pistes simplement en maîtrisant les bases. Et, malheureusement, cette facilité se traduit par un level design beaucoup moins inspiré que celui de ses prédécesseurs dans la première partie du jeu.

C’est à partir des pistes à niveau « moyen » que l’on retrouvera les vraies sensations, celles que l’on aime. Mais, avant d’en arriver là, on pourra trouver le temps long. Très, très long, et cela malgré les différentes représentations des pays visités. Il est très plaisant de parcourir un parc d’attraction en France ou une fête médiévale en Allemagne mais, malheureusement, on y passe moins de deux minutes à chaque fois… Mais ce n’est pas grave, car la persévérance et l’amélioration sont l’essence même de la série Trials. Alors, à force de persévérance, on arrivera enfin à ces défis et à ces niveaux nous faisant suer à grosses gouttes, ceux pour lesquels on aura un sourire satisfait une fois qu’on les maîtrisera, ceux pour lesquels on se dira que l’attente en valait la peine.

Trials Rising

Dès les premières minutes, manette en mains, il est très satisfaisant de voir que le gameplay est toujours aussi simple et efficace. On accélère avec R2, on ralentit avec L2 et on se penche en avant ou en arrière avec le joystick gauche. Tout repose toujours sur la physique et sur votre capacité à jauger votre vitesse et votre inclinaison pour aborder une piste du mieux possible. On est donc en terrain connu ici, et on ne s’en plaindra pas tant le tout peut se prendre en main très rapidement. On peut même apprécier la chose à deux, en coop', grâce à un tandem ! Par contre, on constatera aussi que les graphismes ont très peu changé depuis le dernier épisode et que la technique n’est malheureusement pas au rendez-vous. Il vous faudra du temps pour maîtriser Trials Rising, non seulement pour remplir tous les objectifs mais aussi et surtout pour passer tous les temps de chargement que le jeu comporte. Cela devient très vite insupportable : le moindre retour sur la map, la moindre sélection d’un menu sera accompagnée d’un temps de chargement... On se surprendra parfois à vouloir rester sur la même piste afin de les éviter au maximum. Mais si c’était tout…

Trials Rising

Trials poursuite

Trials Rising comporte en plus des ralentissements aléatoires. Pas très gênants lorsque l’on est sur la ligne de départ, mais très embêtants lorsque l’on est au milieu d’un saut à la réception plus que délicate. Il est d'ailleurs malheureusement possible de rater une piste à cause de ces faiblesses techniques… Pour finir, et comme il nous le rappelle souvent, Trials Rising est un jeu moderne et on se trouve donc face à un système de monétisation moderne. Il y a deux devises : celle que l’on obtient en jeu et celle que l’on obtient avec de l’argent réel. Tout peut s’acheter avec ces deux devises, mais vu les prix vous irez plus vite si vous mettez la main au porte-feuille. Et, bien sûr, les voilà, elles sont apparemment devenues indispensables à tout jeu publié par un grand éditeur... Vous l’avez compris, nous parlons ici des loot boxes. Vous obtiendrez ces boîtes à chaque montée de niveau ou vous pourrez bien sûr en acheter, mais elles ne contiennent que des modifications esthétiques. Encore une fois, il est tout de même surprenant de retrouver un système de monétisation digne d'un free-to-play dans un jeu pay-to-play…

Article rédigé par Mystère Mask , le

Ce nouvel opus de Trials est efficace, même si nous ne sommes pas devant le meilleur épisode de la série à cause de ses faiblesses techniques et de son level design beaucoup moins inspiré que celui de ses prédécesseurs. Malgré tout, on passera quand même de bons moments à essayer de tout débloquer. Les nouvelles pistes sont plaisantes à découvrir et il est très agréable de parcourir le monde pour découvrir les différents décors. Le véritable problème de Trials Rising est en fait de vouloir trop en faire avec son enrobage et pas assez avec son contenu..

Points positifs

  • De nouvelles pistes
  • Un gameplay simple et efficace
  • De bons challenges
  • Une refonte
  • Toujours aussi précis

Points négatifs

  • Des ralentissements
  • Les temps de chargement
  • L'emballage qui en fait trop
  • Parfois mal dosé

A propos de l'auteur

Mystère Mask

Mystère Mask

Inventeur du claquement de porte

Né en 1823 mais immortel grâce à un pacte passé avec Nicolas Cage, ce gus a eu l'idée de génie de faire breveter le claquement de porte, ainsi il empoche des royalties à chaque fois que dans le monde une porte se ferme un peu trop brutalement. C'est pour ça qu'après six titres de champion du monde poids lourd de Mahjong acrobatique il a décidé de se cloîtrer dans son chateau de Bavière dans lequel il peut passer ses journées à jouer à tout ce qu'il trouve et partager son avis... Même si personne n'en veut.

Contacter

Commentaires

Dr Shooter