Preview : The Ballad Singer

The Ballad Singer - PC

Genre : Roman graphique

Date de sortie : Novembre 2018

Genre
Roman graphique
Date de sortie
Novembre 2018 - France
Développé par
Curtel Games
Disponible sur
PC
Modes de distribution
Steam

Développé par les Italiens de chez Curtel Games, The Ballad Singer est une création située à mi-distance entre le « visual novel » et le RPG papier d’antan. Nous avons eu l’occasion de tester l’early access de ce succès Kickstarter qui devrait paraître en novembre prochain dans sa version définitive.

Financé par une campagne Kickstarter ayant démarré en novembre 2017, The Ballad Singer conte les aventures asymétriques et entrelacées de 4 héros. Les développeurs l’ont bien souligné durant la promotion de leur jeu : ce ne sont pas moins de 400 000 mots et 40h de récits narrés en plus de 700 illustrations et 40 pistes musicales qui composent leur titre.

The Ballad Singer

Cet accès anticipé vous laisse démarrer la partie entre 4 personnages différents. Du moins, pas tout de suite, puisqu’un prologue vous mettra sobrement en selle en vous donnant un avant-goût de l’aventure à choix multiples. L’idée du jeu est simple : vous incarnerez différents héros aux destins entrecroisés dans Hesperia, un monde à la fois fantastique et magique, où chaque choix que vous ferez pourra autant vous mener vers la suite de l’aventure que vers une mort précipitée.


Le déroulé de la technique du jeu se fait sans grande surprise si ce n’est le fait que l’histoire entière sera entièrement doublée par plusieurs acteurs, rendant le tout très immersif et vivant. Chaque étape de l’histoire est comptée à travers un texte que l’on peut dérouler, accompagné des voix des doubleurs (pour l’instant uniquement en anglais et italien et désactivable à souhait), ainsi qu’une illustration de la scène en cours. Certains combats de boss sont mis en scène à l’aide de petites animations bienvenues mettant l’emphase sur l’importance de la situation et notamment de réfléchir avant de faire vos choix.

The Ballad Singer

Car si vos actions comptent dans The Ballad Singer, il faudra réfléchir pour choisir les bons embranchements. Que cela soit durant un combat, pendant une énigme ou la manière dont vous allez répondre au tavernier d’une auberge, la bonne réponse à choisir (du moins celle qui vous évite la mort la plus rapide) découle souvent d’un raisonnement rationnel, voire logique. La place pour le hasard reste très menue et vos choix devront être opérés selon le contexte dans lequel vous vous trouvez : les armes et pouvoirs en votre possession, mais également selon la connaissance de votre personnage. Car chacun d’eux démarre la partie avec différentes caractéristiques, comme son niveau de gloire dans Hesperia, sa capacité à se battre ou encore s’il est plutôt malfaisant que bon. Leon le puissant mage ne répondra pas de la même manière à des gardes vous bloquant le passage qu’Ancora, la chasseresse elfe aux capacités moins létales. Pour la partie des choix, on regrettera seulement de ne pas pouvoir les cacher lors de la lecture de chaque scène, puisque cela « spoil » un peu en avance la découverte de la page.

The Ballad Singer

L’intérêt de la narration de The Ballad Singer est de reposer sur un système dit « à effet domino », signifiant que les choix pris avec un personnage donné se répercuteront sur les actions possibles des autres personnages. Selon votre progression dans l’histoire, votre mort (ou d’autres événements) donneront lieu à des changements de protagonistes jouables. Ces derniers reprendront l’histoire tout en expérimentant le monde tel que votre ancien personnage mort l’a, en partie, façonné. Cela laisse donc la place à de multiples embranchements dont nous n’avons pour l’instant écorché que la très fine surface. Le titre propose également plusieurs niveaux de difficulté : Citoyen, Soldat, Champion ou Légende d’Hesperia. Selon le niveau de difficulté choisi, vous aurez plus ou moins de sauvegardes manuelles disponibles ainsi qu’un certain nombre de points de « destinée » vous permettant, lors d’un mauvais choix, de revenir un peu dans le passé pour sélectionner une autre option et continuer l’aventure.

The Ballad Singer

Article rédigé par Lorris , le

Très ergonomique et étonnamment dépourvu de bugs pour un accès anticipé, The Ballad Singer propose des textes bien écrits, des illustrations vivantes et une belle immersion à travers des doublages de bonne facture. Toutefois, il est encore difficile de juger de la véritable rejouabilité du titre, tout comme de la cohérence des récits entre les personnages avant d’avoir une version finale entre les mains.

A propos de l'auteur

Lorris

Lorris

Fin limier du mot

Nonobstant les ouï-dires et les non-dits de ceux qui pensent que non et de ceux qui estiment que oui, Lorris demeure un génie incompris. Utilisant constamment un langage profane qui sied à sa caste de jeune kikoo-gamer-du-web, ce candide éphèbe qui newse, teste, et previewte n'est finalement qu'un esprit brillant parmi les autres cucurbitacées qu'il tient pour collègues. Sinon, Lorris est une âme modeste, offrant son corps pour partager avec délectation et frivolité sa passion qui l'anime dans le manoeuvrage du joystick et non pas du droit de cuissage comme certains butors le feraient entendre.

Contacter

Commentaires