Preview : Bleeding Edge - PC

Bleeding Edge - PC
Partager
En ce début d'année, Microsoft Studios s'apprête à sortir Bleeding Edge. Une bêta fermée a été organisée ce week-end afin de recueillir les premiers retours des joueurs, mais surtout pour les teaser. Nous avons pu y jouer, et voici ce que nous en avons pensé.

Bleeding Edge

Bleeding Edge est un jeu en ligne qui met en scène des équipes de quatre s'opposant dans des arènes. Le titre met l'accent sur la synergie du jeu en équipe et vous propose de choisir l'un des "héros" dont la classe appartient à l'un des grands groupes de soin, de tanking ou de dégâts (Support, Heavy, Assassin). Les personnages (au nombre de 10 pour l'instant) ne font pas forcément dans l'originalité, mais leur diversité permet de grandes possibilités d'adaptation durant les combats. Pêle-mêle, nous retrouvons Daemon, qui peut se rendre invisible et drainer la vie de ses ennemis, Zerocool, qui peut déployer un mur pour protéger ses alliés tout en les soignant ou encore Makutu, un gros guerrier pouvant charger et repousser facilement ses adversaires.
 
Bleeding Edge

Bord saignant

Les modes de jeux proposés ne font pas dans l'originalité non plus puisque la bêta n'en proposait que deux : Roi de la colline et Capture de drapeau. Là encore, Microsoft fait dans le classique et efficace. Le titre tire son originalité du joyeux bordel et du déluge d'effets visuels qui ressortent de la combinaison des capacités des personnages. Ajoutez à cela des aires de jeu régulièrement bombardées, ou traversées par des trains, et vous obtenez des parties grisantes. Mais, en contrepartie, les combats impliquant plus de trois joueurs manquent souvent de lisibilité.
 
Bleeding Edge

Limite sanglante

Le travail en équipe étant primordial pour s'assurer la victoire, l'aspect tactique est lui aussi, malgré les apparences, mis en avant. A un niveau compétitif, il ne fait aucun doute qu'une bonne connaissance des cartes et de tous les personnages est capitale, afin d'analyser la composition adverse et d'adapter celle de son équipe en fonction. Car, dans Bleeding Edge, à la manière d'un Overwatch, vous pouvez changer de personnage en cours de partie, en retournant au point d'apparition de votre équipe.

Bleeding Edge

Après quelques heures passées sur cette bêta, un constat s'impose : Bleeding Edge ne brille pas par son originalité, mais plutôt par son exécution. Et c'est déjà très bien. Avec sa réalisation carrée et sa direction artistique réussie, il a déjà de quoi faire passer de bons moments aux aficionados du genre. Il reste maintenant à savoir ce que le titre a gardé sous le capot pour sa version complète.
25 février 2020 à 11h17

Par pattoune

Gribouillé par...

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.
Revenir en haut