Legend of Keepers

Legend of Keepers - PC
PC
Partager
Développé par les français de chez Goblinz Studio, Legend of Keepers est un jeu disponible en accès anticipé sur Steam et dans lequel vous gérez une petite entreprise... de vilains.
Legend of Keepers est un jeu de gestion tactique de donjon de type roguelite où vous jouez les méchants. Enfin, si vous êtes pour le blond dans Karaté Kid, que vous admirez la détermination de Hans Gruber et la droiture de la famille Malefoy, considérez-vous comme étant du côté des gentils. Vous êtes le chef du service de défense des donjons et vous devez protéger les trésors de la Compagnie des Donjons contre les groupes d'aventuriers (vils pillards) qui en veulent à son patrimoine.

A chaque semaine suffit sa peine

C’est donc vous le chef des opérations et il ne suffit pas de démonter les troupes d’aventuriers humains qui osent s’introduire dans votre donjon, il faut aussi penser au bien-être de tous, à votre matériel (pièges) et à votre force ouvrière (vos monstres). Le jeu s’organise autour de votre agenda et est divisé en semaines. En dehors des semaines de combat, vous aurez la possibilité d’améliorer votre donjon, d’entrainer vos guerriers et d'affiner leur préparation. Vous pourrez les soigner, les entrainer ou encore les envoyer en missions commandées pour le compte de la Compagnie des Donjons qui étend son portefeuille de prestations. De cette gestion dépendra votre réussite.

Legend of Keepers
"Ils sont venus, ils sont tous là, dès qu’ils ont entendu ce cri, ils vont mourir, les aventuriers"

Lors des premières semaines, chaque donjon se compose toujours de deux salles comprenant vos monstres (des p’tits gars sympas pleins de bonne volonté que vous allez faire progresser tout au long de votre CDI dans l’entreprise), de deux salles piégées par vos soins, d'une salle de sorts et de la salle de votre boss. Au fil du jeu, des ajouts de salles viendront compliquer les scénarios et vous faire rencontrer différent types d'ennemis comme :

•    Les héros : Vulgaires humains confits d’arrogance, ils se déclinent en niveaux de dangerosité : Aventuriers (normal), Vétérans (difficile), Champions (élite). Ils vous rendront plus ou moins riche si vous survivez à leur rencontre.
•    Le maître du donjon : Boss de fin avec beaucoup de points de vie et une haleine de bouc.

Tous les personnages ont des caractéristiques communes :

•    Des points de vie : Les perdre tous signifie la mort.
•    Des points de moral (sauf le maître du donjon, puisque étant dépourvu d’âme) : Les perdre tous provoque la fuite et donc la fin du combat pour ce personnage.
•    Puissance : Valeur des dégâts infligés aux combattants.
•    Vitesse : Une vitesse élevée vous fera agir avant les autres.
•    Des résistances à divers éléments : Feu, Glace, Armure, Nature et Air.

Déroulement du jeu

Votre première action sera de choisir le maître du donjon, dernier rempart qui protège le trésor. Ce sera l’esclavagiste (pour cette preview), un gars à qui on ne la fait pas avec un gros moral et à la tête d’une équipe de monstres pas commodes. Votre personnage débute au niveau 1 et on peut imaginer que l’expérience qui est acquise est un leg qui sera transmis de partie en partie. Un arbre de talents vous permettra également de personnaliser vos aptitudes et de rendre la progression des attaquants plus difficile.

Legend of Keepers
Esclavagiste ? Le service des ressources humaines avait hésité avec bourreau au départ…

Tout n’est pas fait de combat, mais c’est quand même pour ça que vous êtes venu. Vive la marave ! C’est ainsi que débute véritablement votre partie : première semaine, premier combat, pour vous mettre en jambe. Chaque joute débute par une phase de préparation. Vous allez planifier votre défense, tendre des pièges et positionner vos monstres. Les ennemis se rendront de salle en salle, bravant les embuches. Les aventuriers sont au nombre de trois, chacun possédant des caractéristiques et des aptitudes particulières qu’il vous faudra contrer, contourner et attaquer en choisissant les membres de votre équipe et leur positionnement lors des combats. Chaque personnage possède une barre de vie et de moral. Une barre de vie réduite à zéro signifie la défaite du monstre ou héros alors qu’une barre de moral réduite à zéro verra le personnage refuser le combat et s’enfuir : pratique contre les sacs de points de vie qui cachent une âme délicate et fragile. Il faudra considérer non seulement les statistiques et les capacités de chaque personnage, attaquant comme défenseur, mais aussi leur position dans chacun des groupes. Certains personnages s’attaquent à des positions précises et en ignorent d’autres.

Legend of Keepers
France-Allemagne 82 : on voit bien Schumacher (troisième en partant de la droite) qui lorgne d’un œil vitreux la mâchoire de Battiston (deuxième à partir de la gauche)

La mort en combat de l’un de vos monstres génère chez lui une baisse de moral, compté en points. Une mise au vert de quelques semaines lui permettra de récupérer ces points. Durant ce repos, il vous sera impossible de le placer en combat. Négliger cet aspect du jeu pourrait vous porter préjudice, car un monstre sans point de moral souffrira d’un burn-out et sera indisponible pour une plus longue période. C’est une partie intégrante des fonctionnalités de gestion d’équipe, et retenez bien que la mort de vos personnages durant vos parties est souvent inévitable, parfois prédictible. Cependant, leur sacrifice permettra à votre dernier rempart de vaincre des ennemis affaiblis… sauf si vous les sous-estimez.
Mes premières impressions pour Legend of Keepers sont très positives. Le jeu est très prometteur, addictif et plein d’humour. Les mécaniques de jeu, simples de prime abord, se révèlent subtiles et bien huilées. La prise en main est facile et les succès rapides et gratifiants. Encore en accès anticipé, le jeu de chez Goblinz Studio bénéficie d'un momentum qu'il serait bête de gâcher.
06 avril 2020 à 14h22

Par Egidio

Jeux similaires

Divers

  • Genre : Tout ce qui peut apparaitre sur GH...

Finances

  • Genre : Fric magouille et opa...

Charts

  • Genre : Les multiples charts de GH
Revenir en haut