Test : Evergate - PC

Evergate - PC

Evergate - PC

Genre : Plates-formes / puzzles

Partager
Lancé sur Kickstarter en début d'année dernière, Evergate a semble-t-il suffisamment intrigué de joueurs puisque sa campagne a été un petit succès, le studio Stone Lantern Games ayant levé presque 34.000$ auprès de 718 contributeurs alors qu'il voulait simplement 25.000$. Dès à présent disponible sur Nintendo Switch (il sortira plus tard cette année sur PC via Steam), il est grand temps de savoir si ce titre vaut le coup.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Avant tout, il est bon de préciser une chose : si vous pensez que Evergate est une copie d'Ori and the Blind Forest (ou de sa suite), il n'en est en fait rien. Il est vrai que cela pourrait prêter à confusion. Un héros prenant la forme d'un petit esprit blanc tout mignon, un jeu de plates-formes / énigmes en 2D, des pouvoirs à débloquer, une patte graphique similaire ? Il serait tentant de faire la comparaison, mais ce serait vraiment injuste. Contrairement à Ori, qui prend plus la forme d'un Metroidvania, on se retrouve ici avec un jeu enchaînant de courts tableaux à la manière d'un Super Meat Boy. Pour s'en sortir, il faut évidemment atteindre la sortie, mais le bébé de Stone Lantern Games propose un peu plus de challenge que ça.
 

Spirited away

Ki, l'esprit incarné par le joueur, a en effet dans chaque tableau trois missions secondaires : réussir dans un certain laps de temps, détruire tous les cristaux et ramasser toutes les pétales. Lorsque le joueur remplit tous ces objectifs, il débloque une Essence, ce qui lui permet au bout d'un moment d'obtenir un Artefact, de l'équiper et de se faciliter la vie. Vous l'aurez sans doute déjà compris si vous êtes habitués à ce genre de titre, Evergate vous demandera de revenir sur des niveaux déjà terminés afin de les refaire à 100%, débloquer des bonus et, donc, pouvoir continuer de progresser dans l'aventure. Évidemment, il est possible de parcourir le jeu sans s'équiper de bonus, mais cela rend la chose plus délicate et réservée à ceux cherchant toujours plus de challenge.
 
Evergate

La bonne nouvelle, c'est que Evergate propose un level design très intelligent, ni trop simple à appréhender, ni trop difficile à comprendre. Au premier coup d’œil, on comprend plus ou moins par où passer et comment le faire, mais il faut tout de même quelques essais avant d'y parvenir. Un petit côté die & retry est de la partie, mais la mort n'est pas vraiment un souci puisque notre petit Ki reprend immédiatement au point de départ du tableau. Pour se déplacer, l'âme-enfant doit utiliser un pouvoir nommé Flamme Spirituelle, qui le propulse dans les airs et dispose de différentes interactions en fonction de où elle est envoyée. Par exemple, certains cristaux exploseront à son contact, là où d'autres se transformeront en plates-formes, et ainsi de suite.

Evergate

Better Call Soul

Evergate est assez minimaliste dans ses explications, il faudra donc d'abord faire des tests pour savoir comment réagiront les nouveaux cristaux qui seront petit à petit rajoutés dans les tableaux. A cela s'ajoutent d'autres petites choses venant faire grimper la difficulté, comme la présence d'ennemis. Une fois de plus, on ne peut que saluer le level design proposé ici et qui se montre très intelligent, ni trop facile ni trop difficile, ne laissant pas le joueur bloqué trop longtemps et procurant un vrai sentiment gratifiant lorsque l'on parvient à accomplir tous les objectifs. Qui plus est, les puzzles peuvent être parcourus de différentes manières, ce qui est toujours un petit plus dans ce genre de jeux. Tout juste pouvons-nous regretter une fin de jeu peut-être un peu trop velue.
 
Evergate

En plus de proposer un gameplay ciselé, le bébé de Stone Lantern Games bénéficie d'une très jolie réalisation. Si – la comparaison est pour le coup inévitable – les décors n'atteignent pas la beauté d'un Ori, Evergate s'en sort tout de même très bien avec ses environnements illustrés à la main, aux couleurs douces et à l'univers vivant et poétique, ainsi qu'à la bonne petite bouille de Ki. La bande-son orchestrale n'est pas en reste, avec des musiques tantôt légères et enchanteresses, tantôt plus tendues pour coller à l'action du moment. Précisons enfin que Evergate propose aussi une histoire se dévoilant petit à petit par de courtes scénettes et permettant d'en apprendre plus sur le lien que Ki entretient avec une autre âme. Un élément un peu plus secondaire, mais tout de même très mignon.
Evergate est une bonne petite surprise pour tous les amateurs de jeux de plates-formes / puzzles, d'autant plus qu'il est proposé à un prix tout doux sur l'eShop de la Nintendo Switch (moins de 20 euros et actuellement en promotion). Doté d'un level design intelligent et d'une réalisation au top, il propose aussi un challenge gratifiant qui devrait convaincre ceux aimant suer devant leur écran en mettant à profit leurs incroyables skills – surtout vers la fin -, même si la courbe de difficulté est suffisamment bien gérée durant la plus grosse partie de l'aventure pour que les néophytes se laissent aussi tenter.
27 août 2020 à 11h43

Par

Points positifs

  • Un gameplay ciselé
  • Un level design intelligent
  • Une jolie réalisation
  • Du challenge...

Points négatifs

  • ...Qui risque d'être trop pour certains au bout d'un moment
  • Une histoire un peu en retrait

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut