Preview : TemTem - PC

TemTem - PC

TemTem - PC

Genre : Pokémon-like

Partager
Ce n'est un secret pour personne : quand un jeu cartonne, tout un tas de copies plus ou moins réussies voient rapidement le jour, histoire de surfer sur la vague. Bien entendu, Pokémon n'échappe pas à la règle, loin de là. Depuis ses débuts, la série a accouché d'une bonne quantité de rejetons plus ou moins dégueus, mais aucun n'a pour l'heure réussi à devenir calife à la place du calife. Actuellement disponible en accès anticipé sur PC et PS5, TemTem y parviendra-t-il ?
Pour le coup, TemTem coche absolument toutes les cases du Pokémon-like : notre personnage fraîchement créé hérite de son premier compagnon de voyage, il laisse sa ville natale pour partir à l'aventure, il affronte des dresseurs en chemin, capture des bestioles dans les hautes herbes, va de ville en ville pour battre les champions d'arènes (ici des dojos), les combats se déroulent en tour par tour et les affinités élémentaires sont importantes, et ainsi de suite. Ça vous rappelle quelque chose ? Hé ben c'est normal, même si le bébé de Crema Games possède tout de même sa personnalité propre ainsi que quelques petits twists par rapport à la licence de Nintendo.
 

TemTem prêts !


Sa personnalité s'exprime tout d'abord au niveau de sa direction artistique ainsi que, évidemment, de ses différentes bestioles. Si, comme dans tout Pokémon-like, il y a du bon et du moins bon, TemTem propose globalement des bébêtes réussies et plutôt mignonnes. Comme dit juste au-dessus, elles se trouvent dans les hautes herbes et il s'agit de les affaiblir avant de pouvoir les attraper grâce à des objets spécifiques. Toutes ces charmantes aides correspondent évidemment à différents types et il s'agit de se composer une équipe variée pouvant faire face à toutes les difficultés. Par exemple, si vous avez un TemTem feu, il sera faible face à un TemTem eau, mais fort face à un TemTem plante. Classique, mais toujours efficace.
 
TemTem

Et quand on dit qu'il faut bien faire attention à la composition de son équipe, ce n'est pas dans le vent car TemTem propose une difficulté bien plus élevée que dans un Pokémon. Ici, vous n'avez que peu le droit à l'erreur, il vous faudra quasiment tout le temps soigner vos TemTem après un combat via des objets de soin. Objets qui coûtent évidemment de l'argent, et l'argent ne tombe pas du ciel... La gestion de l'inventaire et de l'argent est donc aussi très importante afin de pouvoir progresser sereinement. Du côté des affrontements, le jeu de Crema Games se montre aussi différent de ceux de Nintendo puisqu'il impose en permanence d'utiliser un duo de TemTem. De quoi renforcer le côté stratégique des combats, surtout que certaines attaques sont plus puissantes en fonction du duo choisi par le joueur.
 
TemTem

Choose your weapon


Ce choix vient aussi justifier le fait que TemTem soit un MMO, comprenez par là que vous devez forcément être connecté pour jouer (et vous devez avoir le PS Plus sur PS5) et que vous pouvez tout à fait réaliser toute l'aventure en duo. Sur le papier, c'est plutôt sympa, mais dans les faits ça se montre tout de même un peu plus complexe à réaliser si vous n'avez pas un ami avec qui jouer. D'ailleurs, ce côté multi en ligne se montre finalement très limité et un mode hors-ligne serait le bienvenu tant il est difficile de la part des développeurs de justifier cette obligation de rester connecté. Peut-être lorsque le titre sera totalement terminé ?
 
TemTem

Toujours concernant les affrontements, ils se déroulent d'une manière un peu différente de ceux des Pokémon. Ici, les TemTem ont des points d'endurance en plus des points de vie, et chaque attaque vient puiser dans cette jauge (qui remonte petit à petit). Il s'agit donc de prendre bien garde à ne pas totalement vider l'endurance de son TemTem sous peine de l'épuiser ou de le faire perdre des PV inutilement. Là encore, on vient rajouter un soupçon de stratégie à l'expérience puisqu'il est évidemment impossible de se contenter de spammer les attaques puissantes. D'ailleurs, ces dernières ne peuvent pas être utilisées à chaque tour puisqu'elles disposent d'une sorte de cooldown. Bref, autant de petites idées par-ci par-là qui permettent de vivre une expérience différente des autres.
 
TemTem

Let's Go TemTem !

Pour le reste, on se retrouve là encore sur du grand classique. On parcourt ainsi le monde tout en suivant une trame principale (tout est traduit en français), même si certaines quêtes annexes sont de la partie, on débloque des éléments nous permettant d'explorer davantage – par exemple le surf pour aller sur l'eau – et ainsi de suite. Toutefois, accès anticipé oblige, TemTem n'est pas encore terminé et toutes les zones ne sont pas encore débloquées. Pas de panique, vous en aurez malgré tout pour votre argent puisque cette version propose déjà entre vingt et trente heures de jeu. Ce statut risque aussi de vous faire rencontrer quelques soucis, comme des bugs et des crashs, mais le suivi se montre très sérieux de la part des développeurs, qui ont d'ailleurs déjà corrigé les problèmes de déconnexions de serveurs. Bref, c'est plutôt bon signe pour le futur.
Il n'est certes pas parfait, mais TemTem se montre déjà suffisamment convaincant pour que les fans du genre se laissent tenter par cet accès anticipé. Si son côté MMO n'est pas forcément justifié et que de petits bugs sont présents par-ci par-là, son univers charmant, ses bestioles mignonnes et ses combats stratégiques (plus difficiles que sur les derniers Pokémon) se montrent assez prenants. Si les développeurs poursuivent leur suivi sérieux sur ce titre, TemTem a de bonnes chances de se placer en concurrent solide face au rouleau compresseur de Nintendo.
21 décembre 2020 à 10h39

Par Shauni Chan

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Celle qu'on ne voit pas

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut