Test : Half-Life : Blue Shift

Half-Life : Blue Shift - PC

Genre : Action

Date de sortie : En 2001

Genre
Action
Date de sortie
En 2001 - France
Développé par
Gearbox Software
Edité par
Sierra Entertainment
Disponible sur
PC

Le nouvel épisode de Half-Life est enfin arrivé ! Il s'agit de Half-Life Blue Shift, qui vous proposera d'incarner Barney, un des gardes de Black Mesa...

 
 
Pour jouer à Blue Shift, il ne faut pas nécessairement posséder Half-Life, il vous faudra juste débourser 149F, soit un peu moins que Opposing Force lors de sa sortie. Dans ce nouvel épisode, vous incarnerez donc Barney Calhoun, un garde de Black Mesa. Vous commencerez le jeu à bord du même type de train que celui de Gordon Freeman, mais vous n'arriverez pas à la même destination. Ce petit voyage vous permettra de découvrir les nouveaux graphismes du jeu, car tous les personnages et toutes les armes ont été remodélisés afin de remettre le graphisme de Half-Life au goût du jour et c'est très convaincant. Dans le même registre, les effets spéciaux ont été améliorés.
 

Toujours la même ambiance

L'ambiance de Blue Shift est similaire à celle de Opposing Force (ce sont les mêmes développeurs qui ont réalisé cette nouvelle aventure) et de Half-Life. Les évènements scriptés sont très nombreux, vous verrez des marines jeter un garde, vous verrez des aliens surgir d'on ne sait où, vous verrez des machines exploser, etc. Du début à la fin, cela n'arrête pas ! On ne s'ennuie vraiment pas une seule seconde dans Blue Shift.
Comme dans Half-Life, les puzzles sont nombreux. La difficulté est bien dosée et c'est toujours intéressant. Au moins, ça change de ces jeux où l'on doit tirer dans tous les sens pour s'en sortir. La totalité de ces puzzles sont inédits, mais ça rappelle quand même ceux qu'il y avait dans Half-Life, ce qui n'est pas pour nous déplaire.
 

Un grand voyage

Même si l'on regrette l'absence de nouvelles armes et de nouveaux monstres dans Blue Shift, on ne peut que se réjouir devant la possibilité de retourner dans le monde Xen. Vous allez donc retrouver des monstres qu'on ne pouvait pas voir dans Opposing Force. Vous ne ferez, certes, qu'une brève apparition dans ce monde, mais ça nous rappelle de très bons souvenirs.
Vous retrouverez également des personnages déjà connus, comme Gordon Freeman et l'homme à la malette, ce dernier ne vous parlera jamais et on ne fait juste que l'apercevoir au début du jeu. Les scientifiques sont les mêmes que dans Half-Life et ont pratiquement tous les mêmes voix, c'est du Half-Life, quoi !
 

Quelques problèmes

On peut regretter quelques petites choses dans Blue Shift. Comme je vous le disais tout à l'heure, Blue Shift n'apporte pas d'innovations par rapport à Half-Life, à part les meilleurs graphismes. Certains effets auraient pu être davantage exploités comme les reflets sur le sol, que l'on n'aperçoit que brièvement dans le premier niveau. Ensuite, aucune musique ne vient rythmer votre aventure. En fait, on n'a pas l'impression d'incarner un garde dans Blue Shift, mais plutôt quelqu'un qui sait juste manier des armes, en tout cas, on n'a pas autant l'impression de jouer un garde que de jouer le marine dans Opposing Force. Enfin, les graphismes de Blue Shift sont très sombres et j'ai dû régler la gamma au maximum pour y voir quelque chose dans le monde Xen...
 

C'est court

J'ai gardé le meilleur pour la fin : la durée de vie du jeu est vraiment ridicule. Regardez, j'ai mis quatre heures pour finir le jeu avec le mode de difficulté réglé sur "Moyen", et sans tricher. Dans Blue Shift, on avance sans jamais être bloqué, et on a tendance à arriver à la fin du jeu trop rapidement. Remarquez, l'histoire de Barney est bel et bien terminée à la fin de cette extension. A la base, mes développeurs avaient développé cette campagne dans le but d'enrichir la version Dreamcast de Half-Life et on ne peut que les remercier d'avoir fait profité les joueurs PC de cette extension, car, ne l'oublions pas, elle améliore aussi le graphisme de Half-Life et de Opposing Force, donc vous pourrez refaire ces deux jeux avec un graphisme plus fin. C'est à vous de voir si vous vous sentez capable de débourser 149 F pour quelques petites heures de jeu...

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Le dernier épisode de Half-Life est très réussi et reprend vraiment tout ce qui a fait le succès de Half-Life : une ambiance oppressante, un univers de science-fiction, des marines aggressifs, les fameux crabes, etc. Cependant, la durée de vie noircit gravement le tableau.

Points positifs

  • Ambiance
  • Nouveaux graphismes
  • Scénario riche en rebondissements

Points négatifs

  • Décors trop sombres
  • Pas d'innovations
  • DUREE DE VIE !!!

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires