Test : Les Sims 2 : Nuits de folie

Les Sims 2 : Nuits de folie - PC

Genre : Add-on pour Simseurs

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Add-on pour Simseurs
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
Maxis
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Comme le disent les gens moches : il n'y a pas que la beauté qui compte. C'est ce que vous pourrez vérifier avec cette nouvelle extension des Sims 2 intitulée Nuits de Folie, qui vous permettra de rencontrer l'âme soeur même si vous êtes laid ou con. Ou même les deux.

 
 
Après nous avoir sorti Les Sims 2 et une première extension assez ambitieuse, on pouvait bien se douter que Maxis allait nous réchauffer les vieilles extensions parues pour la première version des Sims et ayant subitement disparu avec la transition vers le second épisode. En attendant un hypothétique add-on avec des chiens et des chats, on commence par se taper Nuits de Folie, un remake à mi-chemin entre Et plus si affinités et Surprise Partie, avec quelques bonus et beaucoup de nouvelles options. Comme d'habitude, ça plaira à ceux qui croient qu'ils sont pixellisés quand ils vont sous la douche ou qui se réveillent la nuit pour faire faire caca à son Sims favori. Les autres préféreront passer leur chemin.
 

Oh, je te trouve trop mignon

Depuis la fin de ses études, Gary se sent décidément bien seul : finies les sorties avec ses amis de la fac et les squats intensifs dans son appart'. Maintenant, toutes ses connaissances ont un boulot et gagnent bien leur vie. Gary, lui, doit vivre dans sa petite maison toute vide et sans PC. Arf. Mais notre Sims est quand même tout content parce qu'avec ses allocations chômage, il a pu s'acheter une nouvelle voiture qui lui a coûté 900 simflouses, sans compter les 200 que lui ont coûté l'allée pour la garer... ben oui, c'est toujours aussi logique dans le monde des Sims. Et du coup, finis les interminables appels téléphoniques pour chercher un taxi, et bonjour la honte quand vous croiserez vos anciens potes avec leurs voitures de sport. Gary aurait pu être confronté à divers problèmes s'il vivait dans une famille nombreuse, car il faut déterminer quel Sims possède la voiture. Mais qu'importe, il suffit de bidouiller les paramètres du bolide pour changer son propriétaire en un clic. Et comme Gary vit tout seul, il préfère aller en ville plutôt que de s'emmerder à décider qui va posséder la bagnole. Une ville dans le monde des Sims ? Si, si, celle qui vient de se construire à quelques kilomètres de chez lui. En tout cas, le bougre a toutes ses chances, car comme le disait Woody Allen : "Si je fais si bien l'amour, c'est que je me suis longtemps entraîné tout seul".
 

C'est con, j'ai déjà un petit copain

On ne change pas les bonnes vieilles habitudes des Sims pour aller en ville, dans Nuits de Folie, vous devrez choisir votre quartier dans la très longue liste qui s'offre à vous et qui propose -par le plus grand des hasards- des activités très similaires dans chacune des destinations. Vous pourrez aller dans un restaurant (mais tout seul, c'est pas vraiment fun), au bowling (mais heu... tout seul c'est chiant ?) ou bien en boîte de nuit (vous avez de la chance : celles des Sims ne comptent rarement plus de quelques personnes). Mais de toute façon, peu importe la destination puisque l'objectif clairement affiché avec cette extension est bien sûr de finir au pieu à baiser comme des porcs, yeah ! (...) Yeah ? Bon bref, vous aurez à votre disposition toute une panoplie d'interactions pour séduire la personne de vos rêves, mais je vous laisse les découvrir vous-même. Un nouveau facteur, l'attirance, entre en compte pour définir les désirs et les "tue-l'amour" de vos Sims : les poilus, les musclés, les blondes, les grosses, etc. Vous pourrez alors balayer la salle d'un regard pour repérer vos proies potentielles et montrer tous vos charmes... surtout qu'il est possible de dégotter un philtre d'amour pour vous rendre temporairement irrésistible, philtre qui vous sera remis par l'entremetteuse moyennant une grosse somme d'argent.
 

Je t'aime mais laisse-moi réfléchir

Nuits de Folie apporte aussi son petit lot d'objets indispensables pour meubler la maison de Gary, tels que la Sphère ElectroDanse et le cercueil. Ce dernier risque de vous être très utile si vous veniez à vous faire mordre par un vampire : dans ce cas, vous ne pourrez plus supporter la lumière du jour, donc vaut mieux toujours avoir son cercueil sur soi, d'autant plus qu'il est désormais possible de transporter des objets dans sa poche, grâce au nouvel inventaire. Sortez couverts ! Comme disait l'autre...
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Nuits de Folie est une extension plutôt sympathique même si elle sent le réchauffé avec ses idées venues tout droit de Et plus si affinités et Surprise Partie. Elle se révèlera vite indispensable pour les accros, grâce à ses nouvelles localités, ses nouvelles interactions et ses nouveaux objets mais elle ne suffira pas à relancer l'intérêt chez les gens lassés par Les Sims 2.

Points positifs

  • Nombreuses interactions
  • Enfin une ville dans Les Sims 2
  • Toujours plus complet

Points négatifs

  • Trop inspiré par les extensions parues sur Les Sims 1
  • Toujours les mêmes bugs

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires