Test : One Piece : Pirate Warriors

One Piece : Pirate Warriors - PS3

Genre : Beat'em all boosté aux fruits du démon

Date de sortie : 21 septembre 2012

Genre
Beat'em all boosté aux fruits du démon
Date de sortie
21 septembre 2012 - France
Développé par
Omega Force
Edité par
Bandai Namco Entertainment
Disponible sur
PS3

One Piece, le manga tout simplement le plus vendu de tous les temps, débarque sur Playstation 3 en Europe après un succès impressionnant au Japon en début d'année. Luffy, Zorro, Chopper et ses potes ont tout raflé au pays du soleil levant, mais sont-ils à la hauteur pour celui du camembert et des bérets ?

 
 
One Piece : Pirate Warriors (Kaizoku Musô en nippon) propose, à travers un beat 'em all plutôt bourrin, de rejouer les plus grandes scènes de la série éponyme bien connue. De Baggy le clown aux Pacifistas en passant par Impel Down, on repasse chronologiquement par les environnements que l'on a très probablement découverts préalablement dans le manga. On apprécie de redécouvrir certains passages du manga d'Eichiro Oda retranscrits avec un vrai souci du détails, en revanche la perplexité nous gagne quelque peu devant le choix de certains niveaux par rapport à d'autres, par exemple celui de ne pas intégrer l'aventure de Luffy sur l'île de Thriller Bark. Pour les néophytes, sachez que sur cette île grandement inspirée de celle du Docteur Moreau, Luffy se bat contre pas mal de morts vivants. C'est peut-être l'arc de One Piece se prêtant le plus à la réalisation d'un Musô, on regrette donc que celui-ci n'apparaisse pas dans le mode solo. Car One Piece est donc ce que les japonnais nomment un « Musô », traduisez à peu près « imbattable, intouchable » en français.
 

Gomu gomu no......MUSÔ !

Le style « Musô » au pays des ramens et du sushi, c'est un principe de jeu généralement très bourrin offrant l'opportunité de défoncer quelques centaines d'ennemis par niveau et en groupe. Pour résumer, ce serait un petit peu comme si le héros de Double Dragon demandait à tous les vilains du jeu de se présenter tous en même temps pour gagner du temps. Si vous avez déjà tâté du Dynasty Warriors ou plus récemment du Ken le survivant, vous êtes déjà coutumiers du genre. Bourrins de tous poils, c'est évidemment un style de jeu parfaitement calibré pour vous, puisque ce ne sont pas des dizaines mais plutôt des centaines d'ennemis qu'il vous faudra défourailler pour avancer. Le jeu fonctionne aussi souvent selon un principe de capture des territoires, avec un temps parfois compté pour l'accomplir. Il faudra donc, à base de Chewing Punch et autres Gears 3, frapper, frapper et encore frapper. Pas bien intelligentes mais plutôt sympathiques, ces phases permettent de se défouler sans trop faire marcher son cerveau tout en revivant les grands moments de la série. Le tout est mis en scène par un moteur graphique rendant vraiment hommage au manga original, avec un style à mi-chemin entre le cell-shaded et la 3D, rappelant très fortement le dernier anime hors-série tiré de la licence ( One Piece 3D : Mugiwara Chase)
 

Chewiiiiiiing bourrin !

Les combats contre les boss sont aussi très souvent très agréables à jouer pour les fans puisque tout d'abord le héros évoluera à la même vitesse que dans la série, trouvant ses nouveaux coups au beau milieu du duel qui l'oppose à un ennemi plus coriace. Et au delà du-dit combat, de nombreux ajouts de QTE disséminés permettent de rejouer certaines scènes de la série avec exactitude, et les fans apprécieront ainsi la justesse de certains dialogues et références. Si certaines scènes proposent de jouer avec d'autres personnages de la série, celles-ci sont définitivement trop peu nombreuses et on ne pourra que regretter amèrement que la licence n'ait pas plus été exploitée, tant son univers est riche et diversifié. Luffy peut aussi parfois interagir avec un coéquipier, vous offrant la possibilité de manipuler ce dernier quelques secondes tout au plus. Si le mode de jeu, très bourrin, risque de rapidement lasser les fans de beat'em all qui pourraient rechercher un challenge un peu plus ardu et un gameplay un peu plus pointu, le jeune public devrait très clairement se retrouver dans le titre. A vrai dire, c'est même très probablement le principal attrait du soft, à savoir sa capacité à séduire les enfants, tant son gameplay est simple et bourrin. Les phases de baston s'alternent avec des séances de plate-forme parfaitement ennuyeuses. Tout d'abord, elles ne consistent réellement qu'à un enchaînement de QTE à réaliser au bon moment. Voilà pour le challenge. De plus, les phases de plate-forme sont longues, clairement beaucoup trop nombreuses, et cassent le rythme du jeu. C'est une fois encore volontairement simple, voire simpliste, pour séduire le jeune public, mais m'est avis que le changement de rythme risque aussi de leur déplaire.
 

Gear of Pirate Wars 3

En dehors du mode story, vous pourrez jouer les autres personnages de la série de manière un peu plus poussée, et ainsi les booster un petit peu plus. En effet, un système de pièces fonctionnant par 3, avec des personnages ou des objets de la série, permet de conférer à vos bonhommes des capacités un peu plus poussées. Si vous faites les bonnes associations de pièces, comme en réunissant par exemple la bande d'Arlong, un bonus supplémentaire vous est attribué. Il est aussi possible de reprendre les missions du solo à 2, online ou offline, mais l'écran splitté rend les choses assez difficiles à cerner hélas. Cela constitue toutefois un sacré bon défouloir. Enfin, un mode challenge pourra vous permettre de concurrencer d'autres fans sur le net en affrontant des tas de méchants à la chaîne, mais avouons-le, rien de bien excitant. On regrette aussi la politique de DLC de Namco qui propose déjà un sacré contenu payant pour son titre qui, de base, en manque quelque peu. Quoiqu'il en soit, les fans de la série pourraient vraiment trouver de quoi sustenter leur appétit de fanboy, mais clairement, c'est le jeune public qui devrait le plus trouver chaussure à son pied avec One Piece : Pirate Warriors.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Un petit titre sympahique que ce One Piece : Pirate Warriors. Si les gamers risquent de le bouder pour son côté définitivement trop simpliste et son faible contenu, les plus jeunes d'entre nous fans des aventures de Luffy et ses compagnons devraient vraiment apprécier le titre pour les mêmes raisons. Facilité d'accès, fidélité à la série et graphismes très réussis devraient lui assurer un franc succès auprès des enfants. A réserver en priorité aux fans inconditionnels et au jeune public.

Points positifs

  • Respect du manga original
  • Graphiquement bien gaulé
  • Plaisant pour le jeune public

Points négatifs

  • Pas assez de persos jouables
  • Répétitif
  • Phases de plate-forme lourdes et surtout plombantes
  • Contenu faible et DLC payants

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires