Preview : Watch Dogs

Watch Dogs - PS4

Genre : GTA-like hacker

Date de sortie : 27 mai 2014

Genre
GTA-like hacker
Date de sortie
27 mai 2014 - France
Développé par
Ubisoft Montréal
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PS3, PS4, Wii U, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Everything is connected. Derrière cette phrase, Watchdogs, le GTA like à la sauce pirate informatique d'Ubisoft. Et pour la première fois depuis son trailer de gameplay à l'E3 2011, nos mains sur la manette. Enfin.

 
 
Watchdogs à la Gamescom, c'était un petit événement parce que nous avons ENFIN eu le droit d'y mettre les doigts. C'est vrai quoi, Ubisoft avait décidé de montrer, comme toutes premières images du jeu, des gens qui jouaient au titre. Du gameplay, là, sous nos yeux. Alors effectivement, ça a eu son petit effet, mais du coup, nous, bin on s'attendait à y jouer rapidement. Et ce n'est que maintenant, à moins de 3 mois de sa sortie, que nous avons eu la bête entre les mains. Le temps d'une courte démo, nous avons pu parcourir ce qui nous avait déjà été montré lors d'une session de hands off à Paris.
 

Attention au chien

Nous avons donc pris les contrôles de Aiden dans un Chicago, qui, d'après les développeurs, est très fidèle à l'original. Graphiquement propre (nous étions sur Playstation 4), le gap n'est pas monumental. Le ressenti de next-gen, nous l'avons finalement surtout ressenti dans la multitude d'actions qu'il était possible de réaliser dans ce gros bac à sable. Tout d'abord, au cours d'une petite mission lambda, il nous fallait hacker un centre de contrôle permettant à terme d'accéder à toutes les caméras d'un quartier. Plusieurs possibilités s'offraient à nous, nous sommes donc entrés sur les lieux en grimpant à une grille et avons hacké les caméras de sécurité nous permettant de rejoindre l'ordinateur principal. On vogue de cams en cams jusqu'à atteindre notre but numériquement, et si ce n'est pas possible, il faut se mettre à découvert et progresser physiquement jusqu'à lui. Une fois l'action effectuée, nous aurions pu partir aussi discrètement que nous sommes venus, mais il eut été dommage de ne pas tester les gunfights, non ?
 

Toc toc Néo

Aiden est équipé d'armes de poing et d'une mitraillette plutôt efficace. Dans le passage que nous avons traversé, les gardes n'ont pas spécialement opposé de résistance. Le système est simple mais efficace, à base de couverture et de balles dans la tête. Il était aussi possible d'utiliser le mode focus (un genre de bullet time à la Max Payne sans les galipettes), mais on imagine que ce mode servira pour des opérations un peu plus casse-cou. Constat agréable, certaines matières, comme les cartons ou le bois, permettent de causer des dommages à travers. Une fois le quartier « en notre possession », nous avons choisi une Mustang et sommes partis à la recherche d'une mission.
 

Gran Theft Neo

La conduite est propre, faisant un petit peu penser à celle de Driver San Francisco d'ailleurs. Attention à ne pas tout hacker sur votre chemin, j'ai personnellement essayé de hacker un pont et celui-ci s'est levé avant notre arrivée. Résultat, voiture dans l'eau. Donc note pour plus tard, hacker les ponts APRES être passé dessus, sinon c'est un peu débile. L'expérience nous aura au moins permis de constater que contrairement à de nombreux héros, Aiden sait nager. Re-vol de caisse, et re-chemin vers la mission. Une fois à pieds, un message curieux est apparu, nous informant que nous étions en train de nous faire hacker. Nous avons donc recherché avec notre téléphone quelle personne dans la ville était en train d'essayer de vider notre compte. Petit coup de pression où l'on court un peu partout en jetant un œil en permanence au pourcentage de hack qui monte sans s'arrêter. Heureusement pour nous, nous avons dezingué l'auteur à temps et avons constaté avec plaisir qu'il s'agissait d'un des développeurs, derrière un autre écran.
 
 
Nous avons du coup essayé nous aussi de le hacker. Il faut être dans un certain périmètre de votre victime et rester à une distance minimale pour que le piratage puisse fonctionner. La pression est ici aussi à son comble, d'autant que notre « piraté » avait opté pour une toute autre technique que la notre pour nous trouver. Alors que nous courions partout pour tester les gens autour de nous, lui s'est mis à fusiller toute personne dans le périmètre dans un style très inspiré du massacre de Columbine. Sur les conseils des développeurs, nous nous sommes planqués dans une voiture et avons assisté au massacre sans nous faire déloger. Attention aux petits malins, votre victime a besoin d'être vivante pour être hackée. Bah oui, si vous pensiez que pirater un mort serait moins dangereux, c'est rappé.
 

Tout est connectay

Alors curieusement, ce qui nous a le plus impressionné dans Watchdogs pour cette preview, c'est son application mobiles et tablettes. Petite précision toutefois avant d'entrer dans les détails de celle-ci, votre interlocuteur n'est pas du tout du tout client de ce genre de choses. Il possède bien une Samsung Galaxy 2 depuis plus d'un an mais elle n'a pour le moment servi qu'à jouer au solitaire et à Angry Birds aux toilettes. C'est dire si l'application Watchdogs ne m'est, à la base, pas destinée. Le truc, c'est que celle-ci est absolument redoutable. Le principe est que n'importe qui équipé d'une tablette peut observer les joueurs sur une map et jeter un défi à l'un d'entre eux. Par exemple, depuis le point de départ, celui-ci doit atteindre un autre point de la carte en moins de 5 mn. Le joueur a la tablette est en hélicoptère et peut s'approprier à peu près tout ce qui sur la carte pourrait enquiquiner son adversaire.
 

L'application qui déchire

Ainsi, l'hélico avec son énorme spot est parfaitement modélisé sur le jeu console, et vous pourrez lui envoyer des flics, changer les feux de circulation pour créer un accident juste devant lui, dresser des barrières, lever des ponts, etc. Il est même possible de pirater tous les écrans de la ville pour y faire apparaître des messages à l'attention du joueur défié (toutefois, un correcteur auto devrait vous empêcher d'écrire « nique ta mère » par exemple). Cette application permet de gagner pour tout le monde de l'XP, de l'argent, et à terme d'améliorer son hélico, etc. La cerise sur le gâteau est que cette appli est parfaitement gratuite et qu'un compte Uplay suffira à y avoir accès. A terme, une fois que vous aurez tourné un petit peu en rond, vous pourrez même éditer vos épreuves, et par exemple, faire des check points où l'adversaire défié gagnera un peu de temps en les traversant, etc. Elle est pas belle la vie ?
 

Article rédigé par JoKeR , le

Watchdogs semble vraiment bien parti pour être un des hits de cette fin d'année. Même si lors de ce hands on, nous n'avons pas spécialement appris de nouvelles informations sur le titre, c'est curieusement son appli qui nous a vraiment le plus séduit lors de cette démonstration, pour sa facilité d'accès et sa redoutable ingéniosité. Allez, plus que 3 mois à patienter !

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires