Preview : Final Fantasy XV

Final Fantasy XV - PS4

Genre : RPG

Date de sortie : 29 novembre 2016

Genre
RPG
Date de sortie
29 novembre 2016 - France
Développé par
Square Enix
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PS4, Xbox One
Parfois appelé
Final Fantasy Versus XIII, FF XV, FFXV, ff15
Modes de distribution
Boutique
PlayStation Network

Pour vous, quel est le temps d'attente honorable entre l'annonce d'un jeu et sa sortie ? Deux, trois ans ? Oui, c'est la moyenne. Et pourtant, certains n'hésitent pas à faire durer le plaisir en doublant ou triplant (voire plus) cette durée. C'est le cas de Final Fantasy XV : originellement appelé Final Fantasy Versus XIII, il a été annoncé en 2006. Mais il ne devrait finalement sortir que cette année, soit quasiment dix ans après son annonce. En attendant ce grand moment, Square Enix a mis à la disposition des fans une démo jouable – baptisée Épisode Duscae - fournie avec Final Fantasy : Type-0 HD. Alors, l'attente sera-t-elle justifiée ?

 
 
Cet Épisode Duscae commence plutôt mal. Les quatre héros de l'aventure tombent en effet en panne et, malheureusement, n'ont pas franchement de quoi payer le prix exorbitant de la pièce qui leur manque pour réparer leur voiture. Ils n'ont donc pas d'autre choix que de partir à la recherche d'un Béhémoth dont la tête a été mise à prix et qui rapportera un joli pactole. C'est donc des héros à pieds que découvre le joueur : Noctis, prince et personnage principal, Gladiolus, gros bras de la bande, Ignis, l'intello à lunettes, et enfin Prompto, blondinet enjoué. Et ce n'est finalement pas plus mal de devoir gambader à travers la pampa tant les graphismes se montrent tout simplement somptueux. Les paysages sont magnifiques, bien détaillés, vivants et s'étalent à perte de vue, le tout sans clipping, avec des effets d'ombres et de lumières réussis et des couleurs pétantes. Pour le bien de cette démo, seule une grande plaine est proposée, avec tout ce que ça comporte de flaques d'eau, buissons, rochers, grottes et autres forêts, et quasiment aucune habitation (une station-service, une caravane, un stand de Chocobos...). De quoi faire saliver le joueur qui attend désormais de savoir à quoi pourront bien ressembler les environnements urbains que proposeront ce Final Fantasy XV. Seul gros défaut de cette démo concernant le rendu visuel, de gros ralentissements ont parfois été de la partie. Mais n'oublions pas que le développement n'est pas encore arrivé à son terme, Square Enix a donc encore tout le loisir de corriger le problème.
 

On the road again

Mais évidemment, un RPG ce n'est pas que de la balade, c'est aussi de la baston. Final Fantasy XV proposera un système bien différent de ce que pouvait jusqu'alors proposer la série, et c'est donc ce point qui intriguait le plus. Heureusement, cette démo vient répondre à toutes les questions et éventuellement balayer les doutes que les fans pourraient avoir. Ici, les affrontements se déroulent en temps réel directement sur la map – comprenez par là qu'il n'est nulle question d'être cloîtré dans une arène – et il suffit de tenir appuyée la touche d'attaque pour exécuter des combos, tout comme celle de l'esquive pour... hé bien, esquiver. Mais ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air, car tout un aspect stratégique est aussi de la partie. Le joueur contrôle ainsi Noctis, qui a la faculté de pouvoir invoquer des armes variées bénéficiant toutes de leurs propres aptitudes et upgradables. Les armes sont proposées et c'est au joueur de les attribuer aux attaques qu'il désire (coup sauté, enchaînement, assaut, exécution et riposte), sachant que leur place influencera forcément les combos. Ces combinaisons entre les armes et les types d'attaques permettent aussi de débloquer des compétences variées (Éclipse, Tourbillon, Saut...) utilisant un certain nombre de PM, tout comme l'esquive d'ailleurs.
 
 
Il est donc conseillé de faire attention à sa jauge de PM sous peine de rapidement se retrouver à sec, et donc en difficulté. Heureusement, ces points se régénèrent plutôt rapidement (surtout lorsque Noctis se retrouve en hauteur après avoir lancé son épée dans un pylône pour s'y téléporter), tout comme les PV. Ces derniers se découpent en deux barres de vie. La première, classique, représente les points de vie maximum. Une fois celle-ci à zéro, le personnage ne combat plus, se déplace très lentement et il lui faut alors prendre une potion ou demander à un ami de l'aider pour récupérer ses PV. Mais si entre temps il se fait toucher, ses PV max diminuent. Par exemple, si Noctis a 500 points de vie et qu'il se fait blesser pendant que sa barre est à zéro, celle-ci diminuera à, admettons, 420. Une fois régénérée, sa première barre ne remontera donc qu'à 420. Les PV et PM reviennent à la fin de chaque combat, mais les PV max ne peuvent être récupérés qu'après une bonne nuit dans un campement. Ces derniers se montrent d'ailleurs essentiels à la progression, car ils permettent en outre de sauvegarder, convertir l'expérience gagnée en niveaux, mais aussi de s'entraîner au combat ou encore de cuisiner pour bénéficier le jour suivant de petits bonus sympathiques, rendant par exemple les personnages plus résistants en combats.
 

Un Béhémoth nommé Désir

Tous ces petits détails rendent les affrontements de ce Final Fantasy XV particulièrement agréables et incroyablement nerveux, sans réels temps morts si ce n'est se mettre à l'abri pour récupérer des points de vie. Dans ces cas là, l'un des trois compères de Noctis peut lui venir en aide (et vice versa), même s'il n'y a plus aucune potion dans l'inventaire du joueur. Il s'approche, lui tapote l'épaule et cela permet de récupérer quelques précieux points de vie. Du moins quand cela fonctionne, car l'I.A. est encore assez perfectible. S'il est logique qu'aucun membre de l'équipe ne vienne aider le héros s'il est en plein combat, cela l'est déjà moins si ce personnage regarde Noctis comme un benêt sans rien faire. Et, malheureusement, cela est arrivé à de nombreuses reprises lors de cette démo : un point important à améliorer pour la fin du développement, donc. Enfin, dernier souci visible lors des combats, la caméra parfois fofolle, surtout lorsqu'un ennemi est loqué. Heureusement, une simple pression sur un bouton permet de recadrer le tout. Précisons pour terminer que cet Épisode Duscae ne propose qu'une seule invocation, Ramuh, pouvant être lancée en tenant un bouton appuyé lorsque l'équipe est en difficulté, mais aucune part de magie, celle-ci n'ayant pas été implantée dans la démo (sauf si l'on compte les Armes Fantômes, qui une fois enclenchées attaquent seules en même temps que le personnage). Le jeu final devrait donc avoir encore quelques surprises à livrer, et notamment pour rendre les combats toujours plus complets.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Bref, vous l'aurez compris, Final Fantasy XV s'annonce plus que prometteur et devrait ravir les fans de la licence qui attendaient un vrai renouveau. Visuellement magnifique, mais avec quelques soucis d'ordre technique qui, espérons-le, serons réglés à la sortie du titre (ralentissements, caméra parfois fofolle, I.A. perfectible), ce Final Fantasy semble proposer un système de combat dynamique et plutôt bien foutu, un open-world vivant et des personnages sympathiques. Ne reste plus qu'à savoir si l'histoire suivra, mais il faudra encore se montrer patient avant d'en avoir le cœur net.

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires