Preview : Until Dawn

Until Dawn - PS4

Genre : Slasher Game

Date de sortie : 26 août 2015

Genre
Slasher Game
Date de sortie
26 août 2015 - France
Développé par
Supermassive
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3, PS4
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Peur

Huit jeunes, un chalet paumé dans la montagne, et un tueur sanguinaire qui a décidé de casser l'ambiance de leur super week-end de copains. Nous avons eu la chance d'incarner Hayden Panettiere avec une serviette de bain pour tout vêtement.

 
 
Annoncé à la Gamescom, Until Dawn propose de vivre un scénario de slasher / série B à l'américaine. Vous avez sous la main 8 jeunes américains qui partent à la montagne faire un week-end trop délire dans un chalet BIEN BIEN paumé. Le principe est que vous allez incarner chacun de ces protagonistes à plusieurs moments de l'aventure et qu'en fonction de vos choix et de vos skills, certains survivront et certains mourront. Qui est le tueur ? Aucune foutue idée pour le moment, mais en bon gros tueur de série B, sachez qu'il court après ses victimes en marchant lentement d'un pas décidé. C'est en tous cas ce que nous avons pu constater dans la courte scène dans laquelle nous sommes intervenus.
 

Inside Hayden Panettiere

C'est en effet dans la peau d'Hayden Panettiere que nous avons pu nous faire courser par un gros monsieur fringué en serrurier et doté d'un masque de clown un peu creepy. Hayden, pour ceux qui ne la remettent pas, c'est la jolie petite cheerleader de la série Heroes. Choix judicieux pour une preview, puisqu'il faut savoir parfois attirer le chaland, la scène débutait avec notre héroïne complètement nue dans son bain. Taquin comme tout, le serial plombier en profitait pour lui gauler ses fringues, puis coupa l'électricité histoire de rendre l'ambiance un peu plus torride. Avec une serviette pour tout vêtement, Hayden explore donc le chalet à la recherche de ses amis, et éventuellement d'une petite culotte.
 

Arrêtez les gars c'est pas drôle

Clairement, dès le début, vous comprenez que vous êtes dans un Heavy Rain like. Le jeu semble basé en partie sur l'exploration, bien que celle-ci n'avait pas spécialement la part belle dans la scène jouée. Après quelques pas dans la maison et des effets sonores bien sentis qui font sursauter quand on aperçoit un bout du méchant, il fallait échapper à celui-ci par tous les moyens. On ne va pas se mentir, ça se résumait assez fréquemment à courir. Parfois en prenant soin de jeter au tueur un truc à travers la gueule avant de courir. Parfois on opte pour la planque, certes, mais on finit toujours d'une manière ou d'une autre à courir. Mention spéciale sur un détail concernant le réalisme du jeu, il n'est absolument pas possible de pouvoir courir, tomber, se battre et gesticuler comme le fait Hayden sans au moins une fois faire tomber la serviette qui cache timidement sa jolie plastique.
 

Beyond tu saoules

Si la majeure partie des actions sont à base de QTE, il faut reconnaître qu'elles proposent une certaine variété, même si l'on a remarqué qu'elles ne changeaient pas vraiment souvent le cours de l'action. Mais attention, j'ai dit action et non histoire, puisqu'il est bien précisé que dans le titre, n'importe qui peut mourir n'importe quand en fonction de vos décisions et de votre capacité à exécuter les bonnes actions au bon moment. Jeter un vase à la tronche de l'ennemi puis courir mène au même résultat (courir !), trébucher en loupant une QTE rapide fait un peu peur mais semble rarement coûter la vie. Mais il y a quelques ressorts vraiment sympathiques et bien pensés, comme lorsque l'on se planque. Il faut instantanément éteindre sa lampe, puis rester immobile pour ne pas se faire repérer. Et le détecteur de mouvements de la Playstation saura si vous bougez la manette, ce qui vous vaudra un assez mauvais quart d'heure. Techniquement, le jeu n'était pas spécialement moche mais souffrait dans la version présentée d'un aliasing assez prononcé. Rappelons qu'aucune date de sortie n'est pour le moment annoncée et que les équipes ont tout le temps de peaufiner le titre avant de le livrer en pâture à la presse.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Until Dawn est un Heavy Rain like avec pour toile de fond un bon vieux slasher de teenager américain. Est-ce que vous allez l'aimer ? Si vous avez apprécié les titres de David Cage et que vous aimez les films d'horreur, vraiment pourquoi pas. Il réunit tous les codes du genre, a quelques bonnes idées qui devraient vous faire passer un bon moment, seul ou avec des potes devant l'écran. Evidemment, si le principe des jeux où vous ne jouez pas beaucoup beaucoup et les QTE vous horripilent, ne comptez pas sur Until Dawn pour vous réconcilier avec le genre. Un titre qui divisera probablement, mais qui ne manquera pas de diversifier un peu plus le catalogue Sony l'an prochain.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires