Preview : Bladestorm : Nightmare

Bladestorm : Nightmare - PS4

Genre : Fracassage de gueule stratégique

Date de sortie : 20 mars 2015

Genre
Fracassage de gueule stratégique
Date de sortie
20 mars 2015 - France
Développé par
Omega Force
Edité par
Tecmo Koei
Disponible sur
PS3, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Violence

En Europe, il y a des jeux que nous avons du mal à comprendre. Prenez les Dynasty Warriors, par exemple. Pour un œil non averti, il s'agit là d'un massacre d'avatars pixelisés inertes. Mais si vous prenez la peine de vous pencher dessus, vous lui trouverez une profondeur insoupçonnée de prime abord. Et bien, avec Bladestorm, c'est pareil. A première vue, il donne l'impression de n'être qu'un vulgaire dérivé de Dynasty Warriors. Et pourtant, quelques minutes suffisent pour comprendre qu'il est bien différent du titre précédemment cité. Voici nos premières impressions.

 
 
Si les deux séries nous invitent à prendre part à des batailles massives dans des environnements ouverts, Bladestorm Nightmare traite d'une période plutôt inattendue pour un jeu venant d'Asie : la guerre de cent ans, qui opposa la France à l'Angleterre entre 1337 et 1453. Mais ce n'est pas tout. Bien que restant très orienté action, Bladestorm se veut néanmoins plus stratégique, offrant plusieurs types d'unités à contrôler, chacune ayant ses forces et ses faiblesses. Vous avez donc les épéistes, cavaliers, archers, lanciers, etc... Toutes les unités sont avantagées par rapport à une seconde, et faibles par rapport à une troisième, à la manière d'un pierre / papier / ciseaux.
Le joueur, aux commandes d'un héros, peut prendre le contrôle de n'importe quelle unité alliée sur le terrain selon ses besoins du moment. Notez que le joueur peut contrôler jusqu'à quatre héros lors d'une bataille, passant de l'un à l'autre grâce à la croix directionnelle. En plus de son attaque de base, chaque unité dispose de trois coups spéciaux, qui peuvent nécessiter des conditions pour être utilisés.
 

Dis, tu veux voir ma base ?

Dans Bladestorm, les batailles sont centrées autour de la capture de bases. L'objectif de vos missions sera souvent de capturer une ou plusieurs bases données. Pour réaliser un tel fait d'arme, il faut, avant toute chose, commencer par s'occuper des troupes ennemies qui la gardent. En éliminant certaines d'entre elles, vous ferez perdre un point de défense à la base. Et une fois qu'elle n'en aura plus, le commandant apparaît. Et ce n'est qu'une fois que vous l'aurez éliminé que la base deviendra votre. Pour capturer de grosse bases, il pourra être utile de d'abord s'occuper des avant-postes alentours, pour qu'ils fournissent le champs de bataille en troupes alliées, vous facilitant ainsi la tâche.
 

De quoi faire des cauchemars

La grosse nouveauté de ce nouveau Bladestorm, c'est son mode Nightmare. Celui-ci, reprenant les mêmes mécaniques que la campagne de base, abandonne cependant son aspect historique pour développer une intrigue originale à base d'invasion de démons. Cet ajout sera l'occasion de découvrir les protagonistes de la campagne sous un jour nouveau. A titre d'exemple, il nous propose une version démoniaque de Jeanne d'Arc, en mode super sexy évidement. Les unités changent également. Il y sera possible de prendre le contrôle d'escouades de gobelins ou de dragons par exemple. Si les deux modes histoire sont séparés, progresser en mode Nightmare devrait vous permettre de débloquer certaines créatures pour le mode histoire classique.
 

Une pointe de RPG, ça fait toujours bien dans un jeu

En plus de cet aspect action très prononcé, le jeu comporte toute une partie RPG assez développée. Cela commence par une personnalisation de votre avatar poussée. En plus des paramètres esthétiques, vous pouvez également l'équiper de diverses pièces d'armure, et distribuer des points de compétence durement gagnés sur le champs de bataille. Le joueur dispose d'autant de niveaux d'expérience qu'il y a d'unités dans le jeu. Et chaque unité a ses propres compétences à faire évoluer. Si nous n'avons pu qu’effleurer le système d'expérience lors de cette session d'essai, il semble tentaculaire, bien que classique.
 

Article rédigé par pattoune , le

Nous n'allons pas vous mentir, comme son prédécesseur, Bladestorm : Nightmare est un jeu de niche. Et comme tous les jeux de ce genre, il laissera du monde sur la touche. Mais si vous êtes fan de ce genre de titres, il est fort probable qu'il vous satisfasse. Pour ceux qui voudraient s'y essayer, nous vous conseillons de tester la démo qui sortira prochainement. Qui sait ? Vous pourriez aimer.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires