Test : Zombie Army Trilogy

Zombie Army Trilogy - PS4

Genre : Nazi zombies !

Date de sortie : 06 mars 2015

Genre
Nazi zombies !
Date de sortie
06 mars 2015 - France
Développé par
Rebellion
Edité par
Rebellion
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
PlayStation Network
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Peur
 Violence

Qu'existe-t-il de plus cool que de dégommer des zombies ou des nazis ? Dégommer des zombies nazis bien sûr ! Et cela tombe bien, puisque c'est exactement ce que Rebellion nous propose de faire dans son Zombie Army Trilogy.

Test effectué à partir d'une version Xbox One

 
 
Si vous ne connaissez pas déjà Zombie Army, sachez qu'il s'agit, à la base, d'extensions pour la série des Sniper Elite vous proposant de combattre une armée allemande augmentant ses effectifs à grand renfort de zombies. Nous n'allons pas nous attarder sur le scénario ici, celui-ci n'étant qu'une vaste blague. Et, de toute façon, on s'en fout un peu vu que nous ne sommes pas là pour ça. Zombie Army Trilogy n'a pour ambition que de nous permettre de nous adonner à notre petit plaisir sadique préféré : tuer du zombie nazi par palettes entières.
 

Non seulement ils sont déjà morts...

Contrairement aux jeux de base, qui se centrent sur le solo, Zombie Army Trilogy se veut multijoueurs avant tout, il propose donc une aventure jouable entièrement en coopération avec trois amis, ou trois illustres inconnus si vous n'en avez pas. Cependant, il reste tout à fait possible de faire la campagne en solo, même si, avouons-le, c'est nettement moins drôle. Bien entendu, le snipe est au cœur du gameplay, et tous les membres de l'équipe auront leur petit fusil à lunette pour dégrossir le travail à distance. Seulement, le titre vous mettant face à des hordes de zombies bien massives, cela ne suffira pas. Vous aurez donc besoin d'armes de moyenne et courte portée, comme des fusils d'assaut, des mitrailleuses ou encore des fusils à pompe. Vous pourrez choisir votre équipement durant les temps de chargement, et il est vivement conseillé de prendre le temps de s'accorder sur qui prend quoi. Si les fusils de sniper sont toujours aussi agréables à l'utilisation, du fait de la balistique particulièrement soignée, nous ne pouvons malheureusement pas en dire autant des autres armes, qui manquent cruellement de précision, peu importe le mode de visée. C'est bien simple, les armes phares du jeu mises à part, seul le fusil à pompe trouve grâce à nos yeux.
 

...Mais en plus, c'étaient des enculay !

Mais peu importe, car vous serez de toute façon occupés à jouer les gros bâtards, en plaçant des pièges explosifs dans tous les coins. Qu'il s'agisse de mines ou de bâtons de dynamite, ces petits gadgets sont très utiles pour clairsemer une horde ou désintégrer les morts-vivants qui s'approcheraient un peu trop près. Les grenades aussi seront de précieuses alliées. Et si vous êtes à court de munitions, pas de panique, il vous reste encore votre pied. Ce dernier est, sans aucune contestation possible, l'arme ultime du jeu. C'est bien simple, un bon joueur peut décimer la moitié d'une horde à coup de tatane.
 

Alors où est le mal ?

A ne pas vouloir se prendre la tête avec des artifices de mise en scène et de game design, Zombie Army Trilogy se retrouve épuré à ces niveau-là. Nous avons bien la killcam, qui est toujours aussi impressionnante (surtout quand on dégomme trois zombies d'une seule balle). Mais c'est à peu près tout. Du coup, nous nous retrouvons avec une succession d'arènes reliées entre elles par des couloirs. Autant vous le dire tout de suite, le jeu devient très vite prévisible, au point de nous permettre d'anticiper les pops de zombies par moments. Ce n'est pas forcément gênant à plusieurs, vu la masse d'ennemis à occire. Mais en solo, cela rend le titre vite ennuyeux.
Pourtant, un petit effort a été fait sur le bestiaire, les zombies pouvant utiliser des armes pour vous frapper, qu'il s'agisse d'une pelle ou d'une grenade. Certains ont même une mitraillette. Cependant, leur condition de mort-vivant fait qu'ils s'en servent très maladroitement, ce qui est plutôt bien vu.
Et puis il y a les autres, ceux qui hanteront vos nuits. Vous arriverez à gérer tant bien que mal les snipers et les kamikazes. Mais les colosses, équipés d'une mitrailleuse, sont une vraie plaie. D'une part parce qu'ils font énormément de dégâts. Si bien que leur apparition entraîne bien souvent votre mort si vous ne vous y attendiez pas. Mais aussi parce qu'ils sont très résistants, et nécessitent une bonne dizaine de headshot pour être (re)tués.
 

Article rédigé par pattoune , le

Zombie Army Trilogy répond à un besoin primaire, celui de tuer des trucs avec des potes. Ici, ce sont des zombies nazis, mais cela aurait aussi très bien pu être des aliens ou n'importe quoi d'autre. Ce n'est pas bien important au final. Ce qui compte, c'est que le jeu de Rebellion apporte sa dose de fun à plusieurs, que ce soit lors de la campagne ou en mode Horde. Cependant, il n'invente strictement rien, se contentant du minimum. Et c'est bien dommage, car si cela suffit pour être fun en multi, Zombie Army Trilogy est loin du compte en solo.

Points positifs

  • Buter du zombie nazi
  • Fun à plusieurs
  • Le troisième épisode inédit
  • Une durée de vie correcte
  • Des zombies nazis, il n'y a rien de plus à ajouter

Points négatifs

  • Ennuyeux en solo
  • Pas de réels efforts en termes de mise en scène et de game design
  • Prévisible
  • Le coup de pied surpuissant
  • Des combats de boss tellement palpitants que nous n'en avons même pas parlé dans le test

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires