Test : South Park : L'Annale du Destin

Genre : RPG du cul

Date de sortie : 17 octobre 2017

Genre
RPG du cul
Date de sortie
17 octobre 2017 - France
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Parfois appelé
South Park : The Fractured But Whole

Stan, Kyle, Kenny, Cartman et vous, "le nouveau" ou encore "trouduc", êtes de retour dans la petite ville de South Park. Trois ans et demi après le Bâton de la Vérité, est-ce que le changement de développeurs et le report de sa sortie ont eu un effet positif ou négatif sur L'Annale du Destin ? La réponse ici !

Test effectué à partir d'une version PS4




Ubisoft
, il y a près de 4 ans, a réussi à rompre la malédiction qui disait que les jeux South Park seraient systématiquement nazes. Avec South Park : Le Bâton de la Vérité, ils ont trouvé une recette simple mais redoutable, dont le tout premier ingrédient est de faire tout simplement appel à Matt Stone et Trey Parker, les créateurs de la série, pour écrire le jeu. Eh oui, ça peut paraître con comme ça, mais personne n'avait jusque là pris cette peine et tous les autres titres étaient des jeux lambdas avec des skins de South Park, en gros. Pas forcément mauvais mauvais, mais jamais bien intéressants.
 

Coon veille sur la ville

Avec un storytelling digne des meilleurs épisodes de South Park, il restait à trouver un système de jeu suffisamment pertinent pour permettre de donner suffisamment d'ampleur à leurs blagues potaches. Le RPG, ses différentes attaques toutes aussi débiles et bourrées de références les unes que les autres, collait parfaitement. Et c'est Obsidian Entertainement (Fallout : New Vegas), des gars sûrs du genre, à qui il incombait de s'occuper de cette partie. La formule a pris, Le Bâton de la Vérité a été le cadeau que les fans voulaient depuis si longtemps, et le rendez-vous fut pris peu de temps après pour un second épisode, succès du premier oblige.
 

On se frappe contre les filles du "Raisins"

Les gamins, ça se lasse vite. S'il y a 4 ans, l'heroïc fantasy avait le vent en poupe dans les cours de récré, aujourd'hui les comics americains sont passés sur le devant de la scène. Frodon s'est fait botter le cul par Captain America, et la communauté de l'anneau a laissé place aux Avengers. L'histoire de South Park : L'Annale du Destin raconte comment deux groupes de super héros se mènent une guerre sans répit pour réussir à trouver un chat disparu dans la petite ville du Colorado. C'est bien évidemment l'arbre qui cache la forêt, cette disparition n'étant que le début d'une histoire dont les ramifications iront encore et toujours plus loin. Toutefois, on relèvera 2 défauts au storytelling. Le premier, c'est l'absence des voix françaises officielles. C'est triste, elles essaient de bien faire, mais ce n'est pas convaincant. Et on est les seuls au monde pour qui les voix officielles sont absentes, un comble. Ensuite, on jouera en VO, mais les sous-titres sont assez approximatifs dans l'ensemble. Dommage.
 

Nique la police

Mais au-delà de l'histoire, l'intérêt est bien évidemment la multitude de petites histoires dans la trame principale. Ces missions sont toutes plus drôles les unes que les autres, et surtout leur intégration parfaitement naturelle dans l'univers débile de la série fonctionne à merveille. Il faut savoir qu'il n'y a aucune limite dans South Park. Vous devrez chier dans tous les toilettes de la ville, parfois vous mettre un hamster dans le cul pour le propulser par l'anus dans les circuits électriques afin de les pirater. Ce n'est pas parce que vous êtes en CM1 que vous ne devrez pas vous frotter les fesses contre des messieurs saouls dans un club de strip tease, ou encore casser la gueule à des citoyens parfaitement innocents sous le seul chef d'accusation qu'ils sont noirs. D'ailleurs, votre couleur de peau jouera sur la difficulté du titre. Plus vous êtes bronzé, plus vous allez en chier. Voilà, ça c'est réaliste.

On pète sur les gens

Ce n'est cette fois plus Obsidian qui est derrière le développement de cet épisode mais Ubisoft San Francisco. Et c'est au vu du résultat un très bon choix. Le gameplay a été revu de manière très intéressante : il s'agit toujours de stratégie au tour par tour, mais elle prend maintenant en compte les déplacements. C'est donc beaucoup plus intéressant de prévoir ses actions en fonction des pas que l'on peut faire, ainsi que la portée/direction de ses attaques. Il faudra aussi tenir compte des éventuels obstacles sur le terrain pour les traverser ou s'abriter derrière. Le défaut, c'est qu'en général le jeu reste plutôt facile. Mais c'est lorsqu'un combat se veut vraiment compliqué qu'on apprécie l'intérêt du système de combat. Il vous faudra au moins une vingtaine d'heures pour profiter du jeu, et facilement 30 pour le récurer de fond en comble.
 


Article rédigé par JoKeR , le

South Park : L'Annale du Destin, est une très bonne suite de l'excellent Bâton de la Vérité. Un peu plus stratégique et pas moins excessivement drôle, c'est un véritable cadeau pour tous les fans. Ce n'est pas un jeu dédié à South Park, c'est VRAIMENT South Park. Un grand oui pour tout afficionado de la série, et pas besoin de vous dire que si vous n'avez pas d'atome crochu avec le dessin animé, vous n'avez rien à foutre ici. Nada. Du balai, allez. Zou.

Points positifs

  • Un gigantesque et très qualitatif épisode de South Park
  • Le système de combat tour par tour efficace et finalement stratégique
  • Le storytelling, magique
  • Une durée de vie très honorable, dans les 20 heures
  • Pas de censure, DU TOUT. Et parfois franchement hardcore.

Points négatifs

  • Les artefacts et leurs bonus, vraiment pas clairs du tout
  • Aucun intérêt si vous n'êtes pas fan
  • La VF non officielle, nécessairement foireuse
  • Sous-titrage assez souvent approximatif

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires