Preview : Call of Duty : WWII - PS4

Call of Duty : WWII - PS4

Call of Duty : WWII - PS4

Genre : Reconstitution pas très historique

Partager
Suite à une réclamation féroce des joueurs, les développeurs de Sledgehammer Games en charge de la production de ce nouveau Call of Duty ont décidé de faire un énorme bond en arrière positif, à la fois pour la franchise et pour les fans qui en avaient marre des guerres futuristes. Et on vous le dit d'emblée : le jeu tient ses promesses.
On a été invités à tester le jeu à l’E3 dans une petite pièce isolée pour les médias, où l'on retrouvait ainsi 12 journalistes répartis dans deux équipes de 6 pour pouvoir se mettre méchamment sur la gueule à coups de Thompson à chargeur camembert et de M1 Garand. Le développeur chargé d’organiser la session nous a donc expliqué qu'il allait nous montrer 3 modes de jeu différents : le premier est le fameux match à mort par équipe classique, le second le mode domination banal de la série, et le troisième le mode de jeu Guerre, dernière petite nouveauté du mode multi du jeu.

Call of Duty WWII

Le règne de la violence

Dites au revoir les jetpacks, hasta la vista les exosquelettes et bye bye aux robots qui sautaient partout comme des singes sur le champ de bataille, et dites bonjour aux humains normaux et aux armes charismatiques qui ont créé l'histoire ! On ne va pas se mentir, on a l'impression de retourner dans Call of Duty World at War sorti il y a presque dix ans, mais c’est pour notre plus grand plaisir. Le gameplay est somme toute assez classique, mais reste rapide, fluide et efficace comme tout bon vieux Call of Duty qui se respecte : on s’identifie ici beaucoup plus aux armes qui ont existé, et le feeling du tir ainsi que le sound design des coups de feu nous semblent très bons. C’est un véritable plaisir de retrouver de l’hémoglobine en masse sur les ennemis tués, de voir son personnage pisser le sang tout en criant de douleur, rendant presque chaque mort un peu dérangeante.

 
Cependant, il y a un petit aspect stratégique qui ressort de ce nouvel opus, dans la lignée de certains épisodes précédents : vous serez souvent amenés à recharger vos armes, et certaines d’entre elles feront un bruit assez distinct et bruyant lorsque ce sera le cas. Qu’est-ce que cela implique ? Si vous souhaitez rester discret, vous ferez un peu plus attention aux moments choisis pour recharger, sinon vous risquez de ne pas faire long-feu. De même, à l’instar des épisodes précédents, vous serez à terre assez rapidement, donc chaque balle compte. Enfin, sachez que les bruits des balles et des explosions ne seront pas les seuls que vous entendrez : certains soldats vont également crier quelques mots au milieu du champ de bataille pour animer leurs actions, ce qui ne pénalise pas pour autant les joueurs derrière l’écran (peut-être que ce sera le cas à terme).

Call of Duty WWII

Seconde Guerre Mondiale

Concernant le contexte historique, nous retrouvons bien d’un côté les Forces de l’Axe, et de l’autre les Forces Alliées, et ce au cours de notre partie constituée de trois modes de jeu différents, et sur trois cartes différentes : la première était celle de la Pointe du Hoc pour le Match à Mort, la seconde était située dans la Forêt des Ardennes pour le mode Domination et la troisième était un peu moins précise, mais était une reconstitution d’un petit village français lambda. Si la première map était somme toute assez sympathique, puisqu’il s’agissait de tranchées et de bunkers un peu couloir, la deuxième permettait d’avoir un peu plus de marche de manœuvre mais vous étiez très souvent à découvert, puisque les décors oscillaient entre intérieurs (petites maisons et bunkers) et extérieurs remplis d’arbres.

 
Pour ce qui était de la troisième map du village français, elle était spécialement conçue pour le nouveau mode de jeu "Guerre" où deux équipes s’affrontent. L'une d'elles doit défendre un objectif, comme empêcher l'équipe adverse de prendre le contrôle de votre quartier général, de construire un pont, ou d’amorcer une bombe sur une zone donnée… le tout dans un temps imparti. La zone de jeu évolue ainsi au cours de la partie et selon la progression de l’invasion de l’équipe ennemie, ce qui peut mener à des parties très courtes ou plus longues selon les compétences des joueurs. On remarquera également un système de classes de soldats, avec ici des artilleurs ou des pilotes, donnant chacun lieu à des armes primaires/secondaires différentes, et des bonus de killstreak ou permanents (meilleure capacité à courir, résistance aux explosions, etc.). On a pu compter une douzaine de classes différentes pré-fabriquées par le développeur pour les besoins de cette démo, mais pas de signe pour l’instant d’un créateur de classe (ce qui sera sans doute présent dans le jeu complet)..

Call of Duty WWII

Fluidité et langage cru

Graphiquement, cela reste de la même veine que les derniers Call of Duty sortis ces dernières années, avec ses légendaires 60 images par seconde qui font la force et la fluidité de la série. Les personnages paraissent un peu plus réalistes qu’avant et sont rapidement tâchés par leur propre sang au moindre impact de balle. Autre point positif à développer, on est régulièrement assistés par un chef de troupe en voix-off qui va encourager les joueurs à rattraper le score ou à donner les objectifs, mais tout cela est appuyé par les soldats eux-mêmes qui vont régulièrement bavarder pendant le match, qu’il s’agisse de cris de douleur ou d’insultes sans grande importance, mais parfois avec un petit accent allemand de derrière-les-fagots.

 
Tout cela contribue à une certaine nervosité des combats, ce qui n’est certainement pas pour nous déplaire tant le jeu donne envie d’être essayé plus longtemps, et de creuser toutes les possibilités de combinaisons d’armes / bonus disponibles. L’autre petit aspect plutôt cool est évidemment de retrouver la forme particulière des grenades allemandes lorsque l’on joue les forces de l’Axe, tandis qu’on pourra lancer des grenades plus classiques lorsque l’on sera du côté des Alliés.
En tout cas, cela faisait longtemps qu’un Call Of Duty ne nous avait pas autant emballé : alors, certes, cela risque de sentir un peu le réchauffé, mais bon sang, qu’est-ce que ça fait plaisir de voir le retour d’un jeu triple A sur le thème de la seconde guerre mondiale, emboîtant le pas de la série Battlefield qui vient d’aborder la première. Le rendez-vous est déjà pris, et il est grand temps de bouffer du nazi.

Preview écrite en collaboration avec Jisters
20 juin 2017 à 19h56

Par Ratchetlombax

A propos de...

Call of Duty : WWII

  • Statut : Rumeur
  • Genre : Reconstitution pas très historique
  • Date de sortie : 03 novembre 2017 - France
    03 novembre 2017 - USA
  • Développé par : Sledgehammer Games
  • Edité par : Activision
  • Parfois appelé : Call of Duty 2017, CoD
  • Modes de distribution : Boutique
  • PEGI :  Interdit aux moins de 18 ans
Revenir en haut