Test : Dishonored : la Mort de l'Outsider

Dishonored : la Mort de l'Outsider - PS4

Genre : DLC en stand-alone

Date de sortie : 15 septembre 2017

Genre
DLC en stand-alone
Date de sortie
15 septembre 2017 - France
Développé par
Arkane Studios
Edité par
Bethesda Softworks
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One

En à peine deux épisodes, l’univers de Dishonored s’est montré incroyablement riche. La création d’Arkane Studios nous a permis de rencontrer des personnages forts et hauts en couleurs. Parmi eux l’Outsider, entité mystique récurrente de la série, fait office de fauteur de troubles, étant à l’origine de sectes, complots et autres conflits. Autant dire qu’il est temps de s’en débarrasser. Et ça tombe plutôt bien, car c'est l’enjeu de cet épisode.

Test effectué à partir d'une version PS4


La mort de l'Outsider

Cet épisode nous met dans la peau de Megan Foster, AKA Billie Lurke, alors qu’elle est à la recherche de Daud, son mentor. Et lorsqu’elle le retrouve, celui-ci n’a qu’une idée en tête : tuer l’Outsider. Et pour atteindre votre objectif, vous aurez à affronter les Aveuglés, une secte vénérant l’Outsider et, surtout, possédant un moyen de pénétrer dans le Grand Vide, l’antre de votre cible.

Si cette aventure, initialement prévue en DLC, est plus courte, elle est aussi mieux rythmée. En effet, le scénario de cette campagne évite les détours superflus, comme on en voit souvent dans les jeux vidéo. Il en résulte une campagne ramassée, allant droit au but. Ceci étant dit, n’espérez pas terminer le jeu avant une bonne dizaine d’heures (à un rythme normal, hein. Je vous vois venir, les speedrunners), le contenu étant au rendez-vous.

La mort de l'Outsider

Welcome back to Karnaca

Cette aventure nous ramène à Karnaca, après les événements de Dishonored 2, et les mouches de sang ne sont plus qu’un souvenir douloureux. Vous passerez le plus clair de votre temps dans le quartier supérieur de Cypra, lieu de résidence de vos cibles. Légèrement plus petite que ce que le jeu d'origine pouvait proposer, cette map offre tout même un bon nombre d’options pour aborder vos missions, ainsi que pas mal de choses à découvrir pour les amateurs d’exploration. Et, cerise sur le gâteau, elle est magnifique, avec des panoramas à couper le souffle.

Les autres maps ne sont pas en reste, offrant un level-design tout aussi maîtrisé. Vous aurez aussi l’occasion de revoir l'une des zones de Dishonored 2, cette dernière ayant bien changé suite au passage de Corvo Attano / Emily Kaldwin.
 
La mort de l'Outsider

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois


Étant jouable pour la première fois, Billie a ses propres pouvoirs. Peu nombreux, ces derniers sont pourtant amplement suffisants ici, aucune sensation de manque ne venant gâcher notre plaisir. Les pouvoirs à votre disposition sont semblance, transfert, prescience, et c’est tout. Le premier vous permet de prendre l’apparence d’un PNJ inconscient durant un temps limité. Le second vous autorise à vous téléporter sur un marqueur défini au préalable. Le dernier, prescience, deviendra vite votre meilleur ami. Cette capacité vous permet d’arrêter le temps et de visiter votre environnement sous la forme d’un spectre. Sous cette apparence, vous pouvez marquer vos ennemis et placer un repère de téléportation. Vous permettant d’évaluer les forces en présence, ce pouvoir est très utile, même pour les joueurs agressifs.

La mort de l'Outsider

Wanted

L'une des nouveautés majeures de cette extension est les contrats. Il s'agit d'objectifs secondaires à remplir contre une rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes. Si certains sont basiques, d'autres offrent un challenge relevé, ou vous imposent une méthode pour aborder l'objectif principal de la mission. S'ils sont loin d'être indispensables, ils apportent un peu de fraîcheur à la formule mise en place par Arkane Studios. De plus, certains de ces contrats vous permettront d'en apprendre un peu plus sur l'univers du jeu. C'est sans conteste l'ajout le plus inspiré de cette extension.

La mort de l'Outsider

Article rédigé par pattoune , le

Avec La Mort de l’Outsider, Arkane Studios nous donne une leçon de jeu vidéo. Au lieu d’enrichir leur gameplay, comme le font tous les autres studios, les frenchies l’ont épuré. Il perd peut-être en profondeur, mais l’expérience finale n’en est que plus intuitive, directe, et même jouissive par moments. Au fond, c’est tout ce qui importe. Des extensions comme celle-ci, on dit mille fois oui.

Points positifs

  • Une campagne mieux rythmée
  • Un gameplay tronqué, mais plus intuitif
  • Retrouver Karnaca sans ces mouches de m.... !
  • Un level-design toujours aussi maitrisé
  • Les contrats

Points négatifs

  • Les temps de chargement, toujours aussi longs
  • Comme tous les bons jeux, on aurai aimé en voir plus
  • Et je crois que c'est tout....
  • Non, j'ai beau chercher, je ne vois pas d'autres défauts

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires