Preview : Monster Hunter World

Monster Hunter World - PS4

Genre : Chasse aux monstres

Date de sortie : 26 janvier 2018

Genre
Chasse aux monstres
Date de sortie
26 janvier 2018 - France
26 janvier 2018 - USA
26 janvier 2018 - Japon
Edité par
Capcom
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
PlayStation Network

Il y a quelques mois, il nous a été possible de voir une vidéo de gameplay du tout dernier Mohan, comme disent les nippons : Monster Hunter World. Cette vidéo a été très prometteuse car elle permettait de voir une évolution dans les graphismes avec une amélioration du moteur, ainsi que dans les mécaniques de jeu qui mettaient en avant l'aspect chasse et traque du monstre qui peut-être était en retrait dans les précédents opus. Nous avons enfin pu mettre nos mains dessus lors du Tokyo Game Show 2017. Voyons ce qu'il en est.

Il nous a fallu courir pour arriver à temps au stand Capcom afin d'avoir nos places pour Monster Hunter World, et nous avons bien fait car quelques minutes après seulement, il n’était déjà plus possible de faire la queue. Voila ce qu'est l'ampleur de Mohan, pour les intimes, au Japon. Chaque épisode se vend par millions. Depuis plusieurs années, la série n'avait pas tellement évolué dans ses mécaniques ni dans ses graphismes, se contentant de proposer des armes et monstres supplémentaires avec une légère amélioration graphique. Depuis son passage chez Nintendo, il n'était de toute façon pas possible d’améliorer significativement le rendu du jeu, la 3DS étant limitée au niveau de ses performances techniques mais aussi de ses commandes (pas de réel second stick). Son retour chez Sony montre la volonté des développeurs de sublimer leur concept, ce sentiment étant renforcé par la création du premier pack avec une PS4 Pro.


A quatre, qu'est-ce qu'on rit

Nous avons choisi la file multijoueur pour tester le jeu et ce fut peut-être une erreur pour réellement appréhender les différentes évolutions du jeu. Il nous était possible de choisir entre trois missions qui représentaient chacune un niveau de difficulté différent. Faisant maintenant partie de la catégorie vieux cons avec toute l’expérience que cela nous octroie, nous avons choisi le niveau de difficulté intermédiaire. Il nous fallait chasser un Barroth (Boruborosu en japonais). Le début de jeu fut classique, il nous fallait choisir l'arme et l’équipement de notre personnage, j’optais pour mon style de jeu traditionnel, la double lame. Une fois les quatre joueurs prêts nous pûmes partir rosser du monstre. Evidemment, la première chose qui frappe est la qualité des graphismes. Enfin l'environnement est agréable pour l’œil et donne vraiment l'impression d’évoluer dans une nature luxuriante et hostile. Tout semble vivant, logique, cohérent. Une grande réussite à ce niveau. Surtout que l'une des nouveautés de gameplay est de chercher dans son entourage immédiat des traces laissées par notre proie. Cela peut être des empreintes de pas mais aussi des griffures sur un tronc d'arbre ou sur une pierre. Le problème étant qu'une fois la preuve de l’existence du monstre trouvée, le jeu s'évertuera à nous guider vers lui avec des traînées de lucioles voletant vers la cible. C'est dommage, il aurait peut-être été préférable de faire un système de traque à la Witcher 3, par exemple. 



On ne change pas une formule qui marche

La séance fut rapide et bourrine, parce que nous étions quatre, nous avons tous foncé sur le monstre pour lui refaire le portrait et la traque a vite tourné au massacre. Voila pourquoi je mentionnais plus haut que le multijoueur a peut-être gâché la découverte des nouveautés. Cela nous a permis de constater que le système de combat est très similaire aux dernier épisodes Monster Hunter X et XX. Les inputs des commandes pour chaque style sont les mêmes avec quelques nouveautés, mais l’ensemble du gameplay est beaucoup plus fluide à présent. Le fait de se retrouver sur une manette plus complète que les 6 boutons de la 3DS a du beaucoup aider à rendre la maniabilité plus intuitive et agréable. De même, pour consommer un objet il faut désormais rester appuyé un petit moment sur la touche dédiée, empêchant ainsi une fausse manipulation gâchant un précieux objet. La séance qui a duré une vingtaine de minutes fut des plus agréable et amusante. Monster Hunter a vraiment fait une avancée au niveau de l’accessibilité. 


Et c'est peut-être le probleme

Un faux probleme. Entendons-nous bien. C'est la faute à la vidéo de gameplay que nous avions vu en juin. Elle mettait en avant le furtif, la discrétion, l'utilisation de l'environnement à son avantage et la recherche d'indices pour trouver sa proie. Une proie beaucoup plus réaliste qui fuyait lorsqu'elle était en difficulté. Peut-être est-ce aussi notre faute à foncer dans le lard sans réfléchir ? Mais peut-être est-ce aussi la faute aux développeurs de ne pas avoir mis une difficulté suffisamment élevée. Nous avons battu le monstre si rapidement que nous avons pu nous essayer à la mission la plus difficile. L'aspect traque était totalement inexistant, il nous a suffi de bourriner le monstre pour arriver à nos fins malgré la possibilité de poser des pièges et d'aiguiser nos lames. Espérons que cet aspect sera présent en solo et que cette démo n’était pas représentative du jeu final.


Article rédigé par Wildchoc , le

Monster Hunter World est une bonne surprise. Il sublime la licence avec de meilleurs graphismes, un monde plus cohérent et une maniabilité plus fluide. Au final, il a été difficile de voir à quel point le concept de chasse sera amélioré mais, même si ce dernier reste au niveau des opus précédents, nous sommes là face à un futur hit.

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires