Test : Fire Pro Wrestling World

Fire Pro Wrestling World - PS4

Genre : Simulation de catch

Date de sortie : 28 septembre 2018

Genre
Simulation de catch
Date de sortie
28 septembre 2018 - France
Edité par
Spike Chunsoft
Disponible sur
PC, PS4
Modes de distribution
Boutique
PlayStation Network

Fut un temps, il était coutumier de marquer les événements importants d'une pierre blanche. Mais lorsque l'on parle catch, c'est un menhir qu'il faudrait sortir pour 2018. Oui, 2018 est une année qui rentrera dans l'histoire catchesque, mais est-ce que cette tendance se poursuit jusque dans les jeux dérivés ? L'heure est venue de vérifier.

Test effectué à partir d'une version PS4

Fire Pro Wrestling World est important et très attendu des fan de catch. Afin de savoir pourquoi, il faut connaître un minimum ce qu'il s'est passé ces deux dernières années dans le monde de la lutte théâtrale. La WWE est toute puissante sur le marché du « sport entertainment », c'est elle qui fait la loi, qui fait les stars et les règles. Cette toute puissance fait qu'elle n'a aucun concurrent et peut se reposer sur ses lauriers, quitte à proposer du contenu parfois très moyen. Si cette affirmation était toujours réelle il n'y a pas si longtemps, elle n'est plus vraie aujourd'hui. Un second acteur ne cesse de grossir, de gagner en popularité et en visibilité. Ce second acteur se nomme la New Japan Pro Wrestling. Si, par le passé, les plus gros talents de la promotion se faisaient recruter par la WWE qui proposait plus d'argent, aujourd'hui une nouvelle génération est née. Une génération qui ne souhaite en aucun cas rejoindre la firme de McMahon et qui fait tomber les masques.

L'Alpha et l'Omega

Non, la WWE n'est pas « The Big League », on gagne tout aussi bien sa vie à la NJPW et on est aussi populaire. La génération représentée par Kenny Omega, Tetsuya Naito, Kazuchika Okada et tous les autres figure depuis 5 ans dans le top du classement du PWI des meilleurs catcheurs. Car, en plus de proposer de grands shows, la qualité des matchs est incroyable et on ne ressort jamais déçu d'un show de la NPJW. Ici, on fait du catch, et non du « sport entertainment »; ici, on considère ce que l'on fait comme un art et non comme un business; ici, on grimpe et on ne stagne pas. Il s'agit ici d'une histoire très raccourcie de l'ascension de la NJPW. Si vous voulez en savoir plus et que vous aimez le catch, renseignez-vous sur les trois stars citées plus haut, vous verrez, ça vaut le coup d'oeil. Avec une popularité grandissant de plus en plus, la question sur toutes les lèvres était : « Aurons-nous droit à un jeu vidéo NJPW ? ». Après tout, six membres du roster apparaissent dans Yakuza 6 et il est possible de s'habiller avec l'attirail d'Okada et des t-shirts Bullet Club dans Tekken 7. Alors pourquoi pas ?

Fire Pro Wrestling World

Imaginez donc l'engouement que Fire Pro Wrestling World a créé lorsque l'annonce de la présence de la NJPW au casting est tombée. Enfin un jeu permettant de jouer avec vos stars préférées de la promotion du pays du soleil levant ! NJPW étant une excellente alternative à la WWE, FPWW sera-t-il une bonne alternative à la série WWE 2K ? Oui, oui et re-oui ! Fire Pro Wrestling World est le type de jeu où vous passerez des heures et des heures collé derrière votre écran. Mais parlons d'abord des points faibles. La technique n'est pas vraiment au top. A l'heure où ces lignes sont écrites, des bugs d'écrans noirs et de plantages viennent perturber le plaisir de jeu. Bugs qui peuvent être résolus en passant la console en anglais. L'aspect graphique divisera, car même si les stars de la NJPW sont reconnaissables et très bien modélisées, FPWW fait le choix de la 2,5D et d'un vieux moteur de jeu. On est donc très loin de le 3D réaliste des WWE 2K à ce niveau-là. Mais on ne peut pas dire que le titre soit laid. Certes, on peut trouver le tout très cheap, mais on est loin du tas de pixels et cela n'impacte en rien le gameplay. 
 
Fire Pro Wrestling World

Tranquilo !

Le gameplay, parlons-en. Nous sommes ici devant le meilleur gameplay pouvant représenter la NJPW. Explications : un finisher ne signifie par forcément la fin du match et peut être sorti à n'importe quel moment. Ici, pas de jauge, tout se jugera à ce que vous voyez et entendez sur le ring. Vous avez trois boutons d'attaque : attaque faible, attaque moyenne et attaque puissante. Avec ces trois boutons, vous pourrez donc donner des coups faibles, moyens ou puissants ou des prises faibles, moyennes ou puissantes. A cause du choix graphique, il sera au début difficile de toucher son adversaire et on tapera très souvent à côté. Mais pas d'inquiétude, c'est un pli qui se prend très vite, comme tout le reste d'ailleurs. Les prises et les contres se font en fonction du timing. Si votre adversaire vous fait un coup ou une prise forte, vous devrez faire un coup ou une prise forte au bon moment pour contrer. Pour faire une prise, vous devrez attraper votre adversaire et choisir la prise que vous devrez faire au bon moment pour l'effectuer. Tout en sachant que chaque coup/prise consomme plus ou moins d'endurance en fonction de son type et qu'un mauvais choix contré peut être fatal.

Fire Pro Wrestling World

Vous voulez faire votre finisher dès le début du match ? Celui-ci est contré et, en raison de sa nature forte, vous perdrez beaucoup d'endurance et votre adversaire prendra le dessus. Ce système difficile à aborder les premiers temps rend le tout très technique. Un match durera très rarement en dessous de 15 minutes, mais sortir victorieux est toujours incroyablement satisfaisant car chaque match est un challenge avec une nouvelle stratégie à appliquer. Vous vous demandez comment on sait qu'un match approche de sa fin, sachant qu'il n'y a aucune jauge à l'écran ? Il suffit d'observer : si votre catcheur traine la patte ou s'il a de plus en plus de mal à se relever ou encaisser les coups, cela veut dire que l'on est proche de la fin et que c'est là qu'il faut faire attention ou frapper fort. Et ce gameplay ne s'applique qu'au catch. Car, on ne vous l'avait pas encore dit, mais FPWW a aussi une partie MMA. Dans ces matchs, plus de prises, il ne reste que les coups et les soumissions. Voilà donc un gameplay très complet qui donnera lieu à de grands affrontements, mais qu'en est-il du contenu ?  
 
Fire Pro Wrestling World

The Rainmaker

Dantesque ! C'est le mot approprié. FPWW n'est pas avare en contenu et ça fait vraiment plaisir. Vous avez un mode Exhibition pour faire des matchs rapides ou pratiquement tous les types sont possibles - oui, même les barbed wire match si chers aux fans de catch extrême. Vous en avez marre d'être toujours dans les même arènes et de toujours combattre pour les même titres ? Pas de problème, laissez libre cours à votre imagination dans le mode Création. Vous pourrez créer votre catcheur dans les moindres détails, le jeu offrant une customisation très poussée, ou créer votre arène et pourquoi pas votre titre. Vous avez du mal à apprivoiser le gameplay ? Faites un tour du côté du mode Missions qui vous permettra de suivre un tutoriel à travers ces fameuses missions. Vous vous sentez seul ? Allez jouer en ligne. Tout cela manque de scénarisation pour un jeu de catch ? Pas de problème, voici le cœur du jeu, le mode Fighting Road. Un mode carrière qui prendra la forme d'un visual novel dans lequel vous devrez créer votre catcheur et serez amené à faire des choix (Spike Chunksoft oblige) pour gravir les échelons et devenir IWGP Heavyweight Champion (titre suprême de la NJPW). Vous gagnez des points après chaque combat et, de cette manière, vous pourrez améliorer votre combattant pour partir d'un jeune espoir et devenir une machine invincible. Durant ce mode histoire, vous rencontrerez les stars de la New Japan et pourrez même rejoindre une faction comme CHAOS ou L.I.J. Ce mode carrière est très complet et très long, et il vous faudra des heures et des heures avant de devenir The Ace of New Japan. 

Fire Pro Wrestling World

Vous l'aurez compris, FPWW offre énormément et cela se vérifie aussi via son roster. Car, en plus des membres de la NJPW, vous pourrez jouer avec les membres de la SWA, une promotion fictive dont les membres ressemblent à des catcheurs connus d'autres fédérations. Un seul regret se fera sentir sur le roster : si les membres de CHAOS, L.I.J ou même Suzuki Gun sont là, nous avons droit à une version allégée du Bullet Club, ne comprenant ainsi que quatre membres. Chose étonnante quand on sait que cette faction est la plus populaire de la NJPW, voire même du catch dans sa globalité. On regrettera aussi le peu de Junior Heavyweight présents, qui ne seront disponibles qu'en DLC. Mais est-ce vraiment un mal ? Le mode Création permet de créer n'importe quel catcheur. Donc, si vous avez du temps...

Article rédigé par Mystère Mask , le

Que dire de Fire Pro Wrestling World ? Il est à l'image de la NJPW : moins de budget que son plus grand concurrent mais une qualité indéniable. FPWW va ravir les fans de catch à travers le monde qui n'espéraient plus. Malgré une technique vraiment moyenne, nous sommes ici devant un excellent jeu de catch avec sa propre identité et qui offre assez de contenu pour passer des heures et des heures de fun. C'est un réel plaisir de pouvoir jouer avec le roster de la NJPW et il sera vraiment très difficile de ne pas lâcher un « Kaze Hi Nare » lorsque Suzuki entrera dans le ring sur sa musique. Vous l'aurez compris, une franche réussite qui confirme 2018 comme une grande année pour le catch. Pour le moment...

Points positifs

  • NJPW
  • Du contenu
  • Un gameplay solide
  • Un très bon mode carrière
  • Des possibilités de customisation folles

Points négatifs

  • Technique pas au point
  • Difficile à aborder
  • Aspect graphique qui divisera

A propos de l'auteur

Mystère Mask

Mystère Mask

Inventeur du claquement de porte

Né en 1823 mais immortel grâce à un pacte passé avec Nicolas Cage, ce gus a eu l'idée de génie de faire breveter le claquement de porte, ainsi il empoche des royalties à chaque fois que dans le monde une porte se ferme un peu trop brutalement. C'est pour ça qu'après six titres de champion du monde poids lourd de Mahjong acrobatique il a décidé de se cloîtrer dans son chateau de Bavière dans lequel il peut passer ses journées à jouer à tout ce qu'il trouve et partager son avis... Même si personne n'en veut.

Contacter

Commentaires