Test : Moving Out - PS4

Moving Out - PS4

Moving Out - PS4

Genre : Déménagement en coop'

Partager
En cette période de confinement, tous les jeux coop' sont bons à prendre pour s'amuser avec les personnes avec lesquelles nous nous retrouvons enfermés à la maison. C'est donc avec un certain enthousiasme que nous avons vu arriver Moving Out, un titre édité par la Team17 qui fait immédiatement penser à une licence désormais bien connue de la société : Overcooked.

Test effectué à partir d'une version PS4

Si les joueurs se mettaient dans la peau de cuisiniers dans Overcooked, c'est dans le déménagement qu'ils vont se tourner avec Moving Out. Dans la peau de déménageurs aussi loufoques que maladroits, il s'agit en effet de vider tout un tas de maisons, le challenge se relevant petit à petit. Qu'on se le dise tout de suite : le jeu de la Team17 n'a aucun intérêt en solo et il se savoure uniquement en coopération, de deux à quatre joueurs. Chaque niveau dispose d'un chrono, le but étant évidemment de faire le meilleur temps pour gagner la médaille d'or, ainsi que de trois objectifs cachés qui se dévoilent une fois le niveau en cours terminé. Un bon moyen de pousser les joueurs à refaire plusieurs fois chaque niveau et donc d'augmenter artificiellement la durée de vie. Précisons à ce sujet que 30 niveaux sont disponibles aux côtés de mini-jeux à débloquer et venant mettre à rude épreuve la communication entre joueurs ainsi que leur adresse.
 

Un carton ?

Tous les niveaux se déroulent toujours de la même manière (ce qui engendre au final un peu de répétitivité malgré le challenge qui s'accentue et les petites idées des développeurs pour compliquer de plus en plus la vie des joueurs) : les déménageurs arrivent devant la maison à vider, une petite cinématique s'enclenche afin de voir ce qu'il faudra enlever et le chrono se lance. A chacun ensuite de s'organiser comme bon lui semble, même s'il est plus que conseillé de d'abord s'occuper des objets volumineux (pouvant uniquement être déplacés à plusieurs) afin de les caler au fond du camion. En effet, ce dernier n'est pas infini... et il faudra souvent se lancer dans une sorte de Tetris pour pouvoir y arriver, surtout dans les niveaux les plus avancés. Heureusement, la casse n'est pas un problème, sauf s'il est précisé le contraire sur les objets, par exemple sur les cartons de verres. De quoi permettre quelques petites folies, comme jeter une télévision à travers une fenêtre de l'étage pour qu'elle retombe dans le camion garé en dessous... 
 
Moving Out

Et c'est pas du luxe tant Moving Out peut se montrer étrange sur sa physique. Il n'est en effet pas rare de voir son déménageur tituber à droite et à gauche, se cognant contre les murs ou un autre objet... Les propriétaires auraient-ils tous mis du savon sur le sol de leur maison ? Mystère... Quoi qu'il en soit, ces petits soucis de physique peuvent être relativement gênants, notamment quand l'objet que l'on tient en main refuse de se mettre comme il faut dans le camion, venant donc totalement foutre en l'air tout le rangement que l'on avait organisé. Toujours à ce sujet, rajoutons qu'il n'est pas rare que le déménageur prenne un autre objet que celui visé, faisant perdre un peu de temps, à cause de soucis de perspective. Un temps qui est pourtant précieux tant l'obtention des médailles d'or est compliqué, en tout cas à deux joueurs... A deux, il n'est par ailleurs pas rare de mettre un long moment avant de faire passer des objets volumineux à travers une porte, la faute encore à ces personnages qui se déplacent comme bon leur semble.
 
Moving Out

Les déménageurs bidons

Mais en dehors de ça, on passe clairement un bon moment avec Moving Out, chaque nouvelle maison représentant un nouveau challenge et ouvrant de nouvelles possibilités de gameplay en coopération. S'il est évidemment possible de faire sa petite affaire tout seul (en dehors des gros objets, bien entendu), il est bien entendu plus drôle de tout faire en coopération, par exemple en plaçant un joueur à l'étage afin de jeter en bas les objets pour que le second joueur les range par la suite dans le camion. Et si c'est amusant (et bordélique) à deux, imaginez à trois ou quatre ! Bref, quelques fous rires sont à prévoir, aux côtés aussi de quelques engueulades... Côté réalisation, on apprécie l'aspect cartoon de Moving Out, avec ses couleurs pétantes et ses personnages aux proportions absurdes, venant souligner encore un peu plus le côté loufoque du jeu (qui profite aussi de dialogues sans queue ni tête). Testé sur PS4, le titre de la Team17 n'a souffert chez nous d'aucun ralentissement ni de temps de chargement à rallonge, ce qui est toujours appréciable pour garder un rythme nerveux.
Sans être aussi réussi qu'un Overcooked, Moving Out reste une bonne pioche pour tous ceux qui cherchent un petit jeu à faire en coopération en local. Totalement loufoque, le titre de la Team17 met l'accent sur le jeu à plusieurs et laisse une certaine liberté sur la manière dont les joueurs veulent terminer chaque niveau, ce qui conduit forcément à des situations absurdes. On regrette simplement une physique et une perspective un peu aléatoires ainsi que des objectifs assez difficiles à atteindre, en tout cas à deux.
24 avril 2020 à 15h08

Par

Points positifs

  • Un concept qui fonctionne très bien en coop' en local
  • De l'humour
  • Visuellement très mignon
  • Des situations loufoques en pagaille
  • La liberté dans la manière d'aborder les niveaux

Points négatifs

  • Des soucis de physique et de perspective
  • Des objectifs qui ne s'adaptent pas au nombre de joueurs
  • Forcément un peu répétitif

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut