Test : Tony Hawk's Pro Skater 1+2 - PS4

Tony Hawk's Pro Skater 1+2 - PS4
Partager
Aaah, Tony Hawk's Pro Skater. Un nom qui résonne d'une manière bien particulière pour tous ceux qui ont grandi dans les années 2000 tant les premiers titres sont rapidement devenus cultes auprès de nombreux joueurs, et ce même si ces derniers n'ont jamais mis leurs (vrais) pieds sur une planche de skate. C'est justement cette corde sensible qu'Activision a décidé de titiller avec la compilation Tony Hawk's Pro Skater 1+2.

Test effectué à partir d'une version PS4

Pour l'occasion, ce ne sont pas des petits nouveaux qui se sont occupés de ces remasters puisqu'il s'agit de Vicarious Visions, un studio ayant déjà travaillé sur des épisodes Game Boy Advance ou encore Nintendo DS de la licence, mais aussi sur l'excellent Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy. Bref, des petits gars qui connaissent la série des Tony Hawk's Pro Skater, qui savent à priori faire de très bons remasters et qui ont en plus à leur palmarès une liste de jeux développés longue comme le bras. Qu'est-ce qui pourrait mal tourner ? Hé bien rien, justement, cette compilation exécutant à la perfection tout ce que l'on attend d'elle. Oups, désolée pour le spoil.
 

Sk8 is not a crime

Loin des pérégrinations des derniers épisodes en date de la série, Tony Hawk's Pro Skater 1+2 revient à l'essentiel : un skateur, une planche, des niveaux et des objectifs à accomplir en deux minutes, montre en main. Et c'est tout. Une histoire ? Mais qui a besoin d'histoire pour de tels titres ? Les vieux de la vieille comme les néophytes retrouveront donc les objectifs qui ont fait les belles heures de l'époque, comme les lettres S.K.A.T.E. à récupérer, les scores à atteindre, la famosa cassette secrète à dénicher ou encore les tricks à réaliser sur les bons spots. Simple, clair, efficace. Évidemment, les différents niveaux étant bloqués, il faudra réaliser un certain nombre d'objectifs pour pouvoir découvrir toujours plus d'endroits. Un système de progression ''à l'ancienne'' qui risque de pénaliser les plus nuls, mais heureusement des cheats sont toujours de la partie pour venir soutenir leurs skills défaillants (booo).
 
Tony Hawk's Pro Skater 1+2

Pendant que les petits nouveaux apprendront à maîtriser la bête, ce qui se fait plutôt rapidement grâce à une prise en main simple et à un tutoriel très complet, les fans de l'époque lâcheront rapidement leurs meilleurs combos dans ces niveaux mythiques, qu'ils choisissent le gameplay de l'époque ou celui choisi pour ce remake, qui se rapproche plus des épisodes qui sont arrivés par la suite. Quoi qu'il en soit, le feeling est aussi jouissif qu'à l'époque, et on prend immédiatement un plaisir monstre à grinder sur tout ce qui passe, à enchaîner les tricks et à remplir la jauge de Spécial, ce qui permet de sortir des figures toujours plus folles. Attention toutefois à ne pas se vautrer lamentablement sous peine de voir son combo s'envoler vers des cieux plus cléments ainsi que de voir sa barre de Spécial fondre d'un coup.
 
Tony Hawk's Pro Skater 1+2

Think less, ride more

Au fur et à mesure de sa progression, le joueur débloque donc les niveaux les uns après les autres, mais pas que. Ainsi, des défis cachés permettent d'obtenir tout un tas de récompenses (essentiellement cosmétiques) et il est possible de récupérer des points à attribuer au skateur choisi afin de le rendre toujours plus efficace. Vitesse, équilibre rail, switch : au total, une grosse dizaine de statistiques sont à booster, ce qui permet donc de se transformer relativement rapidement en machine de guerre, ou en tout cas en skateur doté de capacités presque (?) surnaturelles. Précisons à ce sujet que le personnage garde ses attributs d'un jeu sur l'autre. Si vous commencez par le second opus et que vous améliorez votre skateur, vous pourrez par la suite vous lancer dans le premier épisode avec ces statistiques déjà améliorées. La personnalisation va même jusqu'à attribuer vous-même vos tricks et leurs boutons associés. Elle est pas belle, la vie ?
 
Tony Hawk's Pro Skater 1+2

En plus de ce mode Carrière, les joueurs ont le droit à d'autres modes plus ou moins intéressants en fonction de ce qui les intéresse. Il est ainsi possible de créer le skatepark de ses rêves grâce à un éditeur relativement complet, même si pas forcément très ergonomique. Bien entendu, les niveaux ainsi créés pourront être partagés par la suite avec les joueurs du monde entier afin qu'ils puissent les essayer, et vice versa. Une petite friandise plutôt sympa, tout comme l'éditeur de personnage. Le multi est bien entendu aussi de la partie, qu'il soit en local en écran splitté (avec toutefois une petite baisse de fluidité) ou en ligne via plusieurs modes. Le matchmaking est plutôt rapide, mais il faudra attendre de voir sur la durée si les parties sont équilibrées, comprenez par là si vous risquez de vous retrouver contre quelqu'un qui va vous écraser ou, au contraire, que vous allez salement humilier.
 
Tony Hawk's Pro Skater 1+2

Try. Fall. Repeat.

Impossible de finir ce test de Tony Hawk's Pro Skater 1+2 sans parler de l'excellent boulot abattu par Vicarious Visions pour donner un gros coup de jeune à ces deux titres ayant tout de même pas mal vieilli. Les différents niveaux sont tous aussi sublimes les uns que les autres, les environnements fourmillent de détails, les skateurs sont bien modélisés, les jeux d'ombres et de lumières sont très réussis et le tout tourne de manière très fluide. Que demande le peuple ? Peut-être un peu moins de temps de chargement et le tout aurait été parfait. On regrette toutefois l'absence de certains titres cultes de l'époque au niveau de la B.O., même si de nouveaux ont fait leur apparition pour compenser. Une tracklist un peu différente, donc, mais qui parvient tout de même à nous replonger dans la même ambiance qu'à l'époque.
On aurait certes aimé retrouver des nouveautés marquantes, mais Tony Hawk's Pro Skater 1+2 fait tout de même parfaitement le café, et plutôt deux fois qu'une. C'est toujours un kif immense de se lancer dans ces jeux, de taper ses meilleurs scores sur de la bonne musique, d'accomplir les objectifs les uns après les autres et de débloquer des niveaux tous quasiment aussi cultes les uns que les autres. Si l'on rajoute à ça une refonte graphique plus que réussie et un gameplay au poil, on obtient là un remaster parfaitement exécuté.
08 septembre 2020 à 16h36

Par

Points positifs

  • Une B.O. toujours aussi délicieuse
  • Une refonte graphique réussie
  • Le gameplay, rapide à prendre en main, nerveux et jouissif
  • Tout un tas d'éléments de personnalisation à débloquer
  • Pas mal de modes en multi

Points négatifs

  • Des objectifs qui n'étonneront guère ceux qui ont poncé les deux jeux à l'époque
  • Quelques pistes iconiques ont disparu de la B.O.
  • Beaucoup de temps de chargement, quand même

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut