Test : Mad Rat Dead - PS4

Mad Rat Dead - PS4

Mad Rat Dead - PS4

Genre : Rythme / Plates-formes

Partager
Pourtant d'ordinaire spécialisé dans les JRPG en tous genres, le studio Nippon Ichi Software nous propose avec Mad Rat Dead un jeu coloré mêlant rythme et plates-formes, avec en plus une histoire décalée mettant en scène un rat mort... mais pas tout à fait. Bref, un joyeux gloubi-boulga qui vient titiller la curiosité, mais qui hélas retombe aussi vite qu'un soufflé sorti trop rapidement du four. Explications.

Test effectué à partir d'une version PS4

Dans Mad Rat Dead, le joueur incarne donc un rat mort. Et plus précisément un rat de laboratoire, alors bonjour la double peine. Heureusement, une déesse vient lui proposer un petit quelque chose pour rendre son décès un peu plus doux : la possibilité de revivre son dernier jour sur Terre, ce qui lui permettra de réaliser son rêve. Un rêve tout vu pour notre petit héros, qui désire plus que tout se venger de l'humain l'ayant enfermé et ayant réalisé tout un tas d'expérimentations sur lui. Bref, le tuer, purement et simplement. Bien que réticente face à ce souhait, la déesse – qui s'attendait à quelque chose d'un peu plus politiquement correct - lui accorde malgré tout la possibilité de revivre ses dernières 24 heures, avec en bonus le pouvoir de remonter le temps de quelques secondes en cas d'échec inattendu.
 

Rat des goûts

Comme dit précédemment, Mad Rat Dead mélange le jeu de rythme et le jeu de plates-formes. Dans les faits, cela se traduit par une sorte de jauge présente en bas de l'écran et représentant les battements du cœur de notre malheureux héros. Il s'agit alors d'appuyer en rythme pour le faire avancer et atteindre la fin du niveau avant que le chronomètre n'atteigne zéro. Plusieurs boutons sont réquisitionnés et sont attribués à différentes actions, comme le fait de sauter, de dasher ou encore de donner un petit coup de cul afin d’atterrir plus rapidement et de frapper un adversaire. Car des ennemis sont évidemment présents, et il s'agit de les frapper en rythme afin de ne pas mourir. Il suffit en effet de toucher un adversaire sans l'attaquer pour ENCORE décéder. Heureusement, un système pour remonter le temps de quelques secondes est présent, comme dit précédemment, et il se montre très utile, même si cela n'empêche pas le chronomètre d'avancer inexorablement.
 
Mad Rat Dead

Et autant vous le dire tout de suite : vous utiliserez votre cœur pour remonter le temps un bon paquet de fois, et ce pour des raisons différentes. Tout d'abord en raison du fait que certains ennemis ou obstacles apparaissent au dernier moment sans crier gare, vous obligeant alors à mourir une première fois afin de savoir comment avancer par la suite. Mais aussi en raison d'un gameplay plus que perfectible et pas toujours très précis, qui en plus ne se marie pas toujours bien avec le level design. Il n'est par exemple pas rare de vouloir attaquer un ennemi via le bouton dédié et voir notre rat se jeter minablement sur l'adversaire sans vraiment lui asséner un coup, et donc mourir. Un problème récurrent et qui vient aussi gêner l'expérience de manière globale, lorsque l'on doit par exemple escalader un mur ou sauter sur une plate-forme un peu lointaine.
 
Mad Rat Dead

Ratatouille

Et c'est rageant, car au final c'est de là que provient toute la difficulté de Mad Rat Dead, et une difficulté provenant d'un gameplay imprécis n'est jamais agréable. Le chronomètre est en effet très large et ne posera jamais de souci (sauf si l'on meurt très souvent, bien entendu), et la courbe de difficulté ''basique'' est relativement bien foutue. En tout cas lorsque l'on a emmagasiné le rythme avec lequel il faut appuyer sur les boutons pour faire avancer le rat (qui se traîne comme un gros tas en dehors de ça) et enchaîner les combos, car il est tout simplement impossible de regarder à la fois la jauge de pulsations en bas de l'écran et l'action qui se déroule au milieu de l'écran. A part si vous avez la faculté de désolidariser vos yeux, mais on imagine que très peu de joueurs ont cette faculté.
 
Mad Rat Dead

En revanche, c'est un grand oui concernant la réalisation de ce Mad Rat Dead, un vrai sans-faute. La bande son, tout d'abord, est sans aucun doute l'une des meilleures de ces derniers mois, voire même de cette année. Les musiques sont entraînantes et c'est avec un certain plaisir qu'on les découvre les unes après les autres, d'autant plus qu'il y en a pour tous les goûts (rock, jazz, funk, etc). La direction artistique est également très réussie et est un vrai plaisir pour les yeux, avec un côté cartoon très sympa et des niveaux colorés, avec en point d'orgue des boss au design fou. On aurait peut-être aimé avoir des décors plus fouillés mais, comme dit précédemment, on a bien du mal à profiter des environnements tant nos yeux sont rivés sur la jauge de rythme...
La bande son de Mad Rat Dead est incroyable, sa direction artistique est réussie, tout comme son ambiance loufoque, et son mélange des genres était prometteur. Malheureusement, le gameplay se montre trop imprécis pour vraiment apprécier le titre de bout en bout, et l'on ragera plus d'une fois sur une mort injuste liée à une maniabilité qui aurait mérité un peu de polish ainsi que sur un level design pas toujours adapté.
03 novembre 2020 à 12h41

Par

Points positifs

  • Une bande son impeccable
  • Une direction artistique au top
  • Pouvoir remonter le temps
  • Une histoire loufoque

Points négatifs

  • Gameplay trop imprécis
  • Un level design pas toujours adapté
  • Pas mal de morts injustes et rageantes
  • English only

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Celle qu'on ne voit pas

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut