Test : Demon's Souls Remake - PS5

Demon's Souls Remake - PS5
Partager
Étonnament, l'un des titres les plus ambitieux du lancement de la PlayStation 5 est aussi l'un des plus difficile à aborder de ces dernières années, à savoir Demon's Souls. Pourtant, devant les images sublimes de tous les trailers, quelque chose nous dit que pas mal de gens vont retenter l'expérience de l'apprentissage par la douleur.

Test effectué à partir d'une version PS5

"Ah ouais non, les Souls c'est pas mon truc. J'ai pas la patience, j'ai pas le temps, j'ai pas le courage..." Combien de fois ceux qui aiment les titres de From Software ont entendu ces excuses de la part des gens à qui ils conseillaient les Souls ? Seulement voilà, Demon's Souls est certes rebutant de prime abord, mais il s'offre le luxe, tout simplement, d'être le plus beau jeu à terme de cette nouvelle génération de consoles. Ce n'est pas rien quand même, si ? D'autant que le fameux ray tracing qui pimpe les nouveaux titres PS5 et Xbox Series X est absent de Demon's Souls. Pourtant, il ne manque absolument pas tant le remake, orchestré par Bluepoint Games, est soigné. Rappelons que le ray tracing apporte du réalisme mais pas forcément plus de beauté. Et ce réalisme est au prix de ressources immenses, comme devoir faire le choix de la fluidité ou de la beauté, comme dans Spider-Man : Miles Morales... D'ailleurs, Demon's Souls propose aussi un mode 60fps ou 30fps, mais la différence graphique était à notre sens assez minime pour que le 60fps s'impose de lui même.

VOUS AVEZ PÉRI

Demon's Souls est un titre absolument génial si tant est que vous lui accordiez le temps nécessaire pour l'apprivoiser. Il est réellement comme bien peu d'autres. S'il précède la série des Dark Souls, Bloodborne ou encore Sekiro, il est pourtant très abouti et pose les bases que tous ces jeux reprendront et perfectionneront par la suite. Sans refaire un test complet du titre, rappelons sur quoi repose le gameplay de Demon's Souls. Il s'agit tout d'abord de savoir prendre son temps, observer les patterns des ennemis pour les combattre au mieux. D'autant qu'on est fragile dans un Souls, un ou deux coups suffisent souvent à nous tuer... Observer les adversaires, oui, mais l'autre très gros point de Demon's Souls est son level design. S'il n'y a pas ou très peu de points de sauvegarde, il y a en revanche des raccourcis à débloquer tout le long du chemin qui seront salvateurs. Mais ils sont rares, très rares, ce qui permet de garder une tension permanente. La mort n'a définitivement pas le même goût dans Demon's Souls. On a trop à perdre, y compris son XP durement accumulée, et ça c'est très, très difficile de s'y résoudre.

Demon's Souls Remake

JE SUIS PAS VENU ICI POUR SOUFFRIR, OKAY ?

La classe que vous choisirez au début du jeu est assez peu importante au final, même si on vous conseillera tout de même un mage si vous êtes débutant, histoire de pouvoir garder un peu vos distances. L'évolution de votre personnage dépendra de ce que vous en ferez par la suite, très clairement. Ce qui est fascinant, c'est à quel point le titre est riche et profond. Il y a des secrets absolument partout, et n'importe quel acte anodin peut influer de manière drastique sur le déroulé du jeu. On ne saura d'ailleurs que trop vous conseiller de regarder des vidéos ou lire des tutos avant d'aborder le titre. Demon's Souls mérite qu'on y passe du temps, et sa profondeur de gameplay et de level design justifie 100 fois un New Game +.

Demon's Souls Remake

VOUS AVEZ ENCORE PÉRI, QUELLE SURPRISE

Le travail de remake de Bluepoint est principalement sur la technique et absolument tout le jeu original a été conservé. Le moindre raccourci, le timing des attaques et autres roulades... C'est d'ailleurs peut-être l'un des seuls reproches que l'on peut faire à Demon's Souls sur PS5, à savoir de ne pas avoir pris la moindre liberté autre que graphique. Il y a même des glitchs qui ont été conservés, c'est dire. Mais peut-être était-ce la condition sine qua none à le voir débarquer sur nos consoles, à savoir que Bluepoint Games reprenne le titre exactement tel qu'il était. Étant le premier d'une longue série, Demon's Souls commet quelques maladresses. Par exemple, le chemin menant à certains boss est absolument insupportable, et mieux vaut ne pas s'y reprendre à trop de fois si vous ne voulez pas jeter la manette contre un mur. Les boss sont d'ailleurs fort heureusement assez faciles pour la plupart, comme pour compenser justement ces maladresses de level design. Mais ces erreurs de jeunesse sont tout de même relativement insignifiantes comparé au bonheur d'arpenter un tel titre, si beau et au contenu si colossal.
 
Demon's Souls est un vrai bonheur. Très probablement le plus beau jeu de cette nouvelle génération de consoles et ce malgré l'absence de ray tracing, il offre de nombreuses heures de souffrance, proportionnelles aux heures de bonheur que l'on ressent dans la victoire. Un très bon pari de la part de Sony que d'avoir misé sur une ancienne valeur sûre PS3 et d'en avoir confié le développement à Bluepoint Games, devenus experts en la matière.
25 novembre 2020 à 16h53

Par

Points positifs

  • Beau à se damner
  • Profond
  • Riche
  • Long
  • Gameplay au poil
  • Level design maîtrisé

Points négatifs

  • Quelques bugs ça et là
  • Aucun ajout de contenu par rapport à la version originale

Gribouillé par...

Lorris

Lorris

Fin limier du mot

Jean-Claude Van Damme au corps, Jean-Claude Dusse dans la tête. C'est parfois l'inverse.

Twitter : @Yolorris

Revenir en haut