Test : Souldiers - PS5

Souldiers - PS5

Souldiers - PS5

Genre : Metroidvania

Partager
Souldiers est un jeu indépendant de genre action/aventure, développé par Retro Forge et édité par Dear Villagers. C’est un titre saupoudré d’éléments de RPG, avec des morceaux de Metroidvania dedans ainsi qu’un zeste de Souls-like.

Test effectué à partir d'une version PC

Souldiers est un Metroidvania vous proposant d’incarner un soldat, vous laissant le choix de sa classe entre le guerrier à l’épée, l’éclaireur et son arc ou le magicien et son bâton lanceur de sorts. Votre avatar n’est pas un soldat comme un autre, mais un combattant aux multiples capacités et aux techniques hors du commun, vous permettant d’affronter les plus dangereuses bestioles et vous garantir le respect de vos pairs assez tôt dans l’aventure. Car il faut le savoir, ce n’est pas sur Terre que vous allez progresser, mais Terragaya, un royaume coincé entre les vivants et les morts. En effet, alors que la guerre contre l’armée des Dadelm vient de commencer, les troupes du roi Zarga et du général Brigard sont prises au piège dans une grotte à cause d’un terrible tremblement de terre. Les soldats font alors la rencontre d’une Valkyrie, dont le rôle est de guider les défunts vers leur vie dans l’au-delà, et les emmène à Terragaya, vous donnant l’occasion d’y commencer votre périple.


Souldiers of Fortune

Comme dans tous bons Metroidvania qui se respectent, la progression de Souldiers se fait à l’aide d’objets que vous trouverez tout au long de l’aventure, en battant des boss, fouillant des coffres et traçant votre chemin à travers de nombreux ennemis. Votre personnage gagne en expérience au fur et à mesure des monstres battus, ce qui lui permet de s’améliorer et de débloquer des talents à l’aide de points de compétences. Au fur et à mesure que le personnage progresse dans l'arbre de compétences, il pourra débloquer des pouvoirs nouveaux et uniques. Chaque classe possède son propre arbre de compétences, ce qui vous offrira un large éventail d'options en termes d’approches des combats. En effet, d’une classe à l’autre, la manière de jouer est très différente, que vous soyez constamment au corps-à-corps à l’épée, en devant gérer, à distance, vos flèches dont l’utilisation se recharge, ou encore votre défense avec un bouclier magique. Vous devrez aussi surveiller votre endurance (qui vous permet de faire des esquives), votre mana ainsi que vos armes secondaires qui ne pourront être utilisées que grâce à de la ressource trouvée sur certains ennemis. C’est un concept à part puisque ce n’est pas des munitions qu’il faut chercher, mais cette ressource qui rechargera vos utilisations des armes secondaires (bombes, arme de jet, etc). Très classique, mais mise en pratique avec maîtrise et équilibre, la progression de votre personnage passe par diverses transformations qui vous permettront, certes, d’explorer des zones plus éloignées, mais surtout, d’être plus efficace en combat, mécanique de jeu centrale à Souldiers.

Souldiers

Les combats, dans Souldiers, sont difficiles. Les rencontres sont âpres, vos ennemis vous enlèvent beaucoup de PV à chaque coup et il vous sera nécessaire de bien connaître leurs enchaînements pour en venir à bout. Il faut reconnaître que la fuite est aussi un bon moyen d’avancer, mais, dans ce cas, vous manquerez les juteux points d’expérience nécessaires à votre prise de niveau. Dans les environnements sont placés des totems auprès desquels vous pourrez sauvegarder (ce qui vous soignera, mais fera réapparaître les ennemis) ou vous téléporter à d’autres totems déjà découverts. À votre mort, vous revenez à votre dernier point de sauvegarde rapide et, sinon, votre dernier totem visité (ce qui peut, parfois, vous emmener loin par rapport à votre lieu de mort). Cela rappelle évidemment la philosophie des jeux de chez FromSoftware, pas forcément en ce qui concerne la difficulté (les jeux sont difficiles bien avant 2009), mais plutôt sur la forme et le système de progression. La carte du jeu peut être consultée à tout moment, et elle se dévoile progressivement au fur et à mesure de l'exploration : vous devrez toutefois acheter des portions de cette dernière, un peu comme dans Hollow Knight.

Souldiers

Vous n’êtes jamais vraiment bloqué dans Souldiers puisqu’une quête principale se chargera de toujours donner une orientation à votre exploration. Une fois arrivé à la capitale, vous pourrez même choisir de faire des quêtes annexes qui vous demanderont souvent de tuer tel ou tel ennemi contre quelques pièces d’or. En plus de matériaux que vous ramasserez (souvent des pierres précieuses), ces pièces vous permettent d’améliorer vos armes chez le forgeron du coin.

Souldiers

Esthétiquement, pour un jeu indépendant, Souldiers joue dans la cour des grands. Les décors et les éclairages sont époustouflants, les animations impeccables, et la direction artistique très chouette. Le monde de Terragaya regorge de petites subtilités à l’œil, et c’est un vrai plaisir de parcourir ces différents environnements pour un jeu de ce calibre. Aussi, n’oublions pas de souligner l’excellente bande-son, qui est tout aussi agréable aux oreilles que le pixel-art l’est aux yeux. Le travail de Retro Forge est ici quasi exemplaire et le résultat d’un labeur qui en vaut la chandelle une fois le jeu entre nos mains.

Souldiers


La proposition de Souldiers n’est pas forcément très originale, mais elle a le mérite de mettre en place, avec maîtrise, respect et rigueur, tout un tas de systèmes et sous-systèmes connus. Le gameplay du jeu est solide, l’ergonomie très bonne, la prise en main se fait sans accroc et toute l’esthétique du jeu (comme sa bande-son) est à mettre en avant pour souligner le travail de titan effectué par l’équipe de Retro Forge. On pourra cependant lui reprocher une difficulté parfois injuste et un manque de mécaniques qui permettent au joueur de se raccrocher à l’envie de surmonter les obstacles après chaque défaite. Les récompenses dans le jeu sont nombreuses, mais elles arrivent de manière trop espacée pour garder un joueur « de passage » impliqué dans l’aventure. C’est un peu à l’image du système de progression du personnage : au bout de dix heures de jeu, je n’avais débloqué qu’une seule compétence. Malgré ça, Souldiers est un très bon Metroidvania et un jeu qui proposera une difficulté qui appâtera une belle frange de joueurs, mais, hélas, en rebutera toute une autre.
31 mai 2022 à 15h10

Par

Points positifs

  • C’est magnifique (la DA, les animations, les décors…)
  • La prise en main
  • Les systèmes du Metroidvania parfaitement implémentés
  • La bande-son
  • La rejouabilité avec plusieurs classes

Points négatifs

  • Une histoire pas si intéressante
  • Une difficulté parfois injuste
  • Le système de progression un peu trop lent

Jeux similaires

Chicory : A Colorful Tale

  • Genre : Zelda like
  • Date de sortie France : 10 juin 2021
  • Date de sortie USA : 10 juin 2021
  • Développé par : Greg Lobanov
  • Edité par : Finji Games

Hitman III

  • Genre : Tueur à gages qui s'infiltre
  • Date de sortie France : 20 janvier 2021
  • Développé par : IO Interactive
  • Edité par : Square Enix

Horizon Forbidden West

Gribouillé par...

Lorris

Lorris

Fin limier du mot

Jean-Claude Van Damme au corps, Jean-Claude Dusse dans la tête. C'est parfois l'inverse.

Twitter : @Yolorris

Revenir en haut