Test : Rocketbirds : Hardboiled Chicken

Rocketbirds : Hardboiled Chicken - PSVita

Genre : Action / Plates-Formes 2D

Date de sortie : 13 février 2013

Genre
Action / Plates-Formes 2D
Date de sortie
13 février 2013 - France
1er trimestre 2013 - USA
Développé par
Ratloop
Edité par
Ratloop
Disponible sur
PC, PS3, PSVita
Modes de distribution
PlayStation Network
Site officiel
Site officiel

Disponible depuis fin 2011 sur PlayStation 3, version adaptée d’ailleurs d’un jeu sur navigateur, le poulet Label Rouge de Rocketbirds : Hardboiled Chicken est désormais disponible sur PS Vita, pour le plus grand plaisir des fans de jeux de plates-formes 2D à l’ancienne proposant en plus de l’action nerveuse. Le portage sur la console portable de Sony vaut-elle le coup ?

Test effectué à partir d'une version PSVita

 
 
Le test du jeu d’origine étant disponible depuis belle lurette dans nos colonnes, nous vous invitons en premier lieu à aller le consulter par ici. Du coup, le test de cette version Vita se concentrera principalement sur les nouveautés apportées par la console portable. En premier lieu, on apprécie grandement le fait que le contenu ait été modifié, histoire de proposer du neuf à ceux qui ont déjà massacré du pingouin sur PS3 et PC. Les développeurs de chez Ratloop n’ont pas (trop) fait les radins en remaniant quelques niveaux. Un mode coop en ligne est également de la partie. Pour l’occasion, ce bon vieux Hardboiled passe la main à un groupe de perruches révolutionnaires. Chaque joueur choisit l’une d’entre elles, sachant qu’elles sont toutes spécialisées dans un certain type d’arme, et roulez jeunesse. Si l’on peut regretter que les niveaux soient sensiblement les mêmes que pendant la campagne solo, les énigmes ont néanmoins été revues afin d’être résolues à deux, histoire d’offrir une certaine rejouabilité.

Du point de vue de la prise en main, rien n’a changé ou presque. Ainsi, les sauts sont toujours aussi hasardeux, voire même plus en raison de la taille des sticks de la Vita, et le contrôle du jetpack est calamiteux, le joueur tirant au petit bonheur la chance pour atteindre ses adversaires et n’oubliant pas de donner des coups de boost pour ne pas tomber dans le vide. Quelques fonctionnalités tactiles bienvenues ont été ajoutées, ainsi qu’un système de basculement de l’écran en inclinant légèrement la Vita. Ce dernier point sert cependant plus de gadget qu’autre chose, bien qu’il soit censé permettre au joueur d’observer autour de lui afin de voir ce qui l’attend. L’I.A. est souvent à la ramasse, mais ceux qui recherchent le challenge pourront toujours se tourner vers le mode de difficulté Hardboiled afin de ne pas parcourir les quelques cinq heures que dure le soft les doigts dans le nez. Enfin, s’il y a quelque chose que l’on ne peut reprocher à Rocketbirds : Hardboiled Chicken, c’est bien son ambiance. Les graphismes style cartoon sont sublimes, l’humour est omniprésent et la musique rock colle parfaitement avec le tout.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Si vous êtes passés à côté de Rocketbirds : Hardboiled Chicken à l’époque, il est temps de vous rattraper. En plus de permettre à votre Vita de voir la lumière du jour, ce jeu assez addictif vous fera passer quelques heures sympathiques en compagnie du poulet le plus vénère de l’univers du jeu vidéo. Quant à ceux qui ont apprécié la version PS3, ils seront certainement ravis de savoir que les développeurs de chez Ratloop ont rajouté un mode coop en ligne plus que bienvenu. Certainement pas un must-have absolu, mais un titre tout de même assez sympathique pour que l’on s’y intéresse.

Points positifs

  • Des niveaux retouchés
  • Un mode coop online
  • L’ambiance vraiment sympa

Points négatifs

  • Maniabilité du jetpack calamiteuse
  • I.A. souvent foireuse

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires