Preview : Nintendo Switch

Genre : Console

Date de sortie : 03 mars 2017

Genre
Console
Prix
329,99 EUR
Date de sortie
03 mars 2017 - France
03 mars 2017 - USA
03 mars 2017 - Japon
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Nintendo Switch

La Nintendo Switch sortira le 3 mars 2017, soit d'ici un mois et demi à compter de l'écriture de cet article. Nous avons enfin pu poser les mains sur elle, même tardivement. Et comme d'habitude avec Nintendo, difficile de se faire un avis franc et massif sur la console, même à 5 semaines de sa disponibilité en magasins.

Entendons-nous bien. Dans le principe, on s'en fout un peu de la puissance d'une console si les jeux sont là. Nintendo a toujours été relativement cohérent et a toujours adopté sa propre ligne de conduite. La puissance de la machine n'est jamais leur priorité. Ceux-ci préfèrent se concentrer sur l'originalité dans la manière de jouer, en gros. Les jeux ne sont jamais à la pointe des graphismes, mais ont le mérite de ne pas être terminés à coups de patchs dans les mois qui suivent la sortie. C'est un point de vue qu'on trouve parfaitement respectable, et on échangerait bien parfois un peu de puissance de calcul pour de l'originalité ou quelques mois de débug supplémentaires sur certains AAA.

Partant de ce principe, Nintendo propose une console "hybride", à la fois portable et de salon. Voici comment celle-ci fonctionne : 


Une fois devant la console, une première remarque s'impose. La Switch n'est pas une console de salon, mais bel et bien une console portable. Qui, en effet, permet de jouer sur un écran de TV. Si l'écran en mode portable est absolument irréprochable, tant sur le confort visuel que sur la qualité de ce qui y est affiché, c'est un petit peu moins rose sur votre télévision. Les jeux qui demandent un peu de ressources, tels que Zelda, avaient tout de même un aliasing assez prononcé et pas mal de chutes de framerate. On savait qu'il ne fallait pas chercher la beauté et les FPS à tout prix avec Nintendo, et on ne les cherchait pas. En revanche, on ne s'attendait pas à voir un Zelda se faire un petit peu malmener sur grand écran, et c'est assez dommage. D'autant que le jeu, lui-même, semble magistral.
Les Joy-Con peuvent paraître assez petits pour certains. Mes mains de hobbit et moi n'avons clairement eu aucun souci à ce propos. Ils nous ont paru très qualitatifs, bien finis, et surtout leur précision est redoutable, comme nous avons pu le constater sur Arms, ou encore sur 1,2 Switch. Un beau potentiel avec ces manettes, dont le seul vrai défaut selon nous est leur prix, vraiment élevé, puisqu'il vous faudra débourser 50 euros pour un et 89 pour la paire. Ouch.

Arms, sur Nintendo Switch

En France, le line-up au lancement, tous éditeurs confondus, est relativement faible hélas. Vous aurez bien sûr Zelda : Breath of the Wild, qui aura de quoi vous occuper pendant très très longtemps bien entendu. Il y aura 1, 2 Switch, qui pourra vous faire essayer les Joy-Con via des mini-expériences mais dont l'intérêt risque de s'essouffler très très rapidement. En dehors de ces deux titres, vous pourrez profiter d'un nouveau Bomberman, valeur sûre mais pas forcément très originale. Snipperclips - Cut it out, together! est une sorte de puzzle game coopératif où il vous faudra découper des formes de personnages pour résoudre des énigmes. Enfin, vous pourrez éventuellement vous procurer Just Dance 2017 et Skylander Imaginators si vous n'en aviez pas déjà profité sur les autres supports. Ce line-up est un petit peu faible à notre goût, et même si la promesse de voir arriver le très probablement excellent Splatoon 2 un petit peu plus tard, le Mario Kart Definitive Edition un mois après, ou encore d'autres titres intéressants pour la fin d'année peut rassurer.

Switch to this !

Difficile de vous donner un avis vraiment négatif ou positif sur la Nintendo Switch en réalité. Côté hardware, si elle n'est pas très puissante, elle a le mérite d'offrir un vrai confort de jeu et une manière assez unique d'appréhender les jeux, une fois encore. La prise en main est agréable, que ce soit en mode portable sur petit écran ou en mode salon sur la TV. Même si l'affichage n'est pas toujours optimal sur cette dernière configuration. La manette "pro" est très bien finie et les Joy-Con proposent une reconnaissance de mouvements vraiment convaincante. Même si certains leur reprocheront leur petite taille, nous avons trouvé ceux-ci très agréables dans la pratique. Au-delà de ça, c'est une console "indépendante", et ça c'est cool. On peut jouer à plusieurs de n'importe où,  sans avoir besoin d'écran.

Zelda Breath of Fire

Mais à 330 euros pour la console, + 90 euros pour les Joy-Con supplémentaires parce que ce serait dommage d'être sur Nintendo et ne pas jouer à 4, cela commence tout de même à faire assez cher. Le positionnement de Nintendo ici n'est plus aussi clair qu'avant puisqu'il est maintenant, dans son ordre de prix, en concurrence directe avec la One ou la PS4. Des concurrents qui, pour 100 euros de moins, proposent des lecteurs blu ray (parfois même 4K), des gros disques durs, de la puissance d'affichage, et surtout un line-up immense.

Article rédigé par JoKeR , le

Difficile de conseiller aujourd'hui d'acheter ou non la Nintendo Switch. A ce stade, il convient de savoir que se procurer la Switch dès sa sortie veut surtout dire capitaliser sur la promesse d'un futur radieux. Le prix est un petit peu cher au final, et celle-ci propose assez peu de jeux au lancement. Mais bon, il y a Zelda et Bomberman, et ça compte quand même beaucoup. Le souci est toujours le même, à savoir ce que l'on cherche. Ses concurrentes, plus puissantes et même moins chères aujourd'hui, dotées d'un catalogue gigantesque, risquent de lui faire de l'ombre à sa sortie, c'est certain. Mais nul doute que Nintendo tirera une fois encore son épingle du jeu. Si son achat ne nous semble pas forcément indispensable Day One, surtout si vous possédez déjà la Wii U, c'est un débat qu'il faudra reprendre d'ici aux fêtes de fin d'année.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires