Test : Ultra Street Fighter II : The Final Challengers

Ultra Street Fighter II : The Final Challengers - Nintendo Switch

Genre : Baston à l'ancienne

Date de sortie : 26 mai 2017

Genre
Baston à l'ancienne
Date de sortie
26 mai 2017 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Ultra Street Fighter 2 : The Final Challengers, c'est peut-être la déclinaison la plus poussée d'un jeu EVER. Rien que pour ça, respect. Et aussi parce qu'une fois qu'on a terminé Zelda sur Switch, on commence quand même un petit peu à s'embêter.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Cet épisode c'est, en gros, le Super Street Fighter 2 HD Remix sorti sur PC et PS3, avec quelques options ajoutées. Les capacités de calcul quelque peu limitées de la Switch ne permettant probablement pas de faire tourner Street Fighter V, pourquoi ne pas se tourner vers l'une des versions les plus efficaces ayant vu le jour, celle qui a connu le plus grand succès, Street Fighter 2
 

Here comes a pas vraiment new challenger

Les graphismes HD, c'est assez jouissif. C'est re-dessiné avec beaucoup de goût, tellement qu'il est tout de même assez difficile de repasser sur la version pixels d'antan. Les doublages ont aussi été revus, évidemment, et même si les plus nostalgiques regretteront peut-être les voix d'origine, c'est plutôt réussi. On ne va pas retester Street Fighter 2, il est sensiblement le même à peu de choses près dans son gameplay que dans les autres versions, mais soulevons plutôt les différences de cette nouvelle déclinaison.
 

A deux contre un, la honte.
A deux contre un, la honte.

Tout d'abord, il y a deux persos en plus, à savoir Evil Ryu et Violent Ken. On ne peut pas vraiment dire que ce soit un ajout vraiment notable, très sincèrement, puisqu'il s'agit tout de même grosso modo d'une version un peu plus fâchée de Ryu et Ken. On retrouve donc à peu de choses près les mêmes coups, le même skin... Donc, certes, ce sont les premiers nouveaux personnages ajoutés à Street Fighter 2 depuis 20 ans, mais bon... C'est pas non plus le choix le plus original ever, on reste dans le domaine de la déclinaison, hélas.
 

Girl vs girl
Girl vs girl

A 2 contre 1, combat de racailles

Au rang des nouveautés, c'est très franchement du domaine de l'anecdotique, voire du parasitaire. Il est possible maintenant de se taper à 2 contre 1. Très honnêtement, on a pas trop compris le principe de faire des combats de racailles. C'est plutôt impossible pour l'ordinateur de survivre à 2 mecs qui tapent en même temps. Il manquerait plus qu'une petite option pour pouvoir donner des petits coups de savate de vicelard derrière la tête si le mec tombe au sol. Vous me direz, Street Fighter n'a peut-être du coup jamais aussi bien porté son nom.

La très gênante voie du Hado

Et puis, il y a l'inénarrable voie du Hado. Probablement issue d'un brainstorming assez laborieux entre Capcom et Nintendo, cette option permet, en mode FPS, d'affronter des ennemis en reproduisant les gestes mythiques du jeu. Hadoooken, Shuryuken, et autres Tatsumaki Sempukyaku sont donc au rendez-vous. C'est pas très précis. C'est pas très marrant. Et c'est très gênant à pratiquer parce que même tout seul, on se sent très très bête. L'option qu'il fallait mettre pour justifier le portage Switch, on présume.
 


En termes de maniabilité/portabilité, on rappelle qu'il y a 4 manières de jouer, en gros. Vous pouvez jouer en mode portable, avec les Joy-Con sur les côtés de l'écran. Cette option ne nous a pas vraiment convaincu, très honnêtement. Les gâchettes sont un petit peu difficiles à atteindre, et tenir la console entière entre ses mains ne permet pas d'être, à notre sens, assez réactif. En revanche, nous sommes très convaincus par la maniabilité sur un seul Joy-Con. Donc, à 2 en voyage, avec la Switch posée et chacun un Joy-Con, c'est un pari réussi haut la main. Bien sûr, sur la TV, cet épisode rend plutôt bien, malgré parfois quelques chutes de framerate. Les deux Joy-Con sur le socle ou la manette pro offrent une alternative assez agréable aussi en terme de maniabilité.

Article rédigé par JoKeR , le

Ultra Street Fighter 2 : The Final Challengers est un assez bel hommage à un titre pourtant vieux de 30 ans. Etant donné le peu de titres disponibles sur la Switch et le caractère vraiment cool de sa portabilité, surtout à 2, il en devient assez indispensable. Pourtant, difficile de ne pas rechigner devant les ajouts inutiles qui essaient de justifier un positionnement de prix exagéré de 40 euros, quand on sait qu'à peu près la même version coûte 20 euros sur PS3.

Points positifs

  • C'est joliment refait
  • Très cool à jouer avec seulement un Joy-Con dans les mains
  • Street Fighter 2 avec un pote n'importe où, n'importe quand
  • Street Fighter 2, toujours aussi efficace malgré ses 30 berges
  • Des tas de jolis artworks

Points négatifs

  • Positionnement tarifaire franchement exagéré
  • La voie du Hado, l'option gênante
  • On a fini le jeu avec Zangief, et à la fin il ne danse plus la polka avec Gorbatchev comme avant. C'est nul. On pensait que dans une version Ultra HD, il allait au moins danser la macarena avec Poutine

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires