Preview : Pokkén Tournament DX

Pokkén Tournament DX - Nintendo Switch

Genre : Baston entre Pokémon

Date de sortie : 22 septembre 2017

Genre
Baston entre Pokémon
Date de sortie
22 septembre 2017 - France
Développé par
Bandai Namco Entertainment
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

Peu connue en Europe, mais visiblement véritable phénomène arcade au Japon (d'après le monsieur qui nous a présenté le jeu), la licence Pokkén Tournament débarque sur Nintendo Switch avec la ferme intention de s'affirmer sur la scène eSport. Il ne s'agit que d'une preview ici, suite à une session de jeu, donc il est évidemment trop tôt pour trancher, mais nous pouvons déjà vous livrer nos impressions.


Super Pokémon Smash Brawl 2D (et un peu 3D)

Il faut avant tout savoir que vous allez non pas jouer des dresseurs, mais les Pokémon eux-mêmes. Ce détail explique pourquoi vous allez avoir des dresseurs complètement vanilla et inintéressants en fond des combats : on s'en fout royalement que ça soit votre grand-mère ou Sacha en personne. Une fois cela bien en tête, vous allez donc choisir un Pokémon pour combattre : Dracaufeu, Pikachu, Archéduc, Mew... Vous avez le choix parmi 21 combattants au gameplay assez différent.

Ici, les combats se déroulent en deux phases : une en 3D plutôt à distance (mais pas que, visiblement) et une en 2D de type versus fighting basique. Il n'étais pas évident de comprendre à quel moment se déclenchaient les phases au premier abord, mais visiblement cela donne un aspect stratégique supplémentaire et permet de grapiller quelques PV sur la jauge adverse comme un lâche pendant la phase 3D.

Choix
L'air de rien, ça fait du monde.

Mais c'est qui lui ?

La variété de Pokémon est très appréciable, même si on se demande toujours pourquoi il y a un Pikachu en mode lucha libre. Toutes les générations sont agréablement mélangées et on sent une profondeur de gameplay peu compréhensible à la première partie.

Avant chaque combat, vous pourrez également choisir deux Pokémon de soutien. Il en va sans dire qu'on a testé Magicarpe, et qu'il est loin d'être le plus inutile. Vous les appelez quand vous avez rempli une jauge spéciale, et ils viennent tarter votre adversaire pour vous. Nous soupçonnons tout de même un complot judéo-maçonnique : nos Pokémon de soutien n'ont jamais touché nos adversaires, alors que l'inverse s'est produit à chaque fois.

Combat
Globalement, on ne comprend rien lors des premiers combats mais c'est très joli.

Il est très difficile de se faire un avis en seulement 3 parties sur un jeu comme cela, il a ses propres mécaniques de gameplay, son propre rythme. Sur le plan technique, il semble tenir la route : 60 fps stables, indispensable s'ils espèrent conquérir une scène eSport. Nous avons pu jouer avec une manette pro édition spéciale Pokkén Tournament DX, ce qui n'a absolument rien changé à notre niveau de jeu assez pathétique. Le titre sera jouable en versus sur la même console, évidemment, avec chacun un Joy-Con.

Article rédigé par M.Achille , le

Pokkén Tournament DX a tout d'un versus fighting alléchant, et il suit au niveau technique même lors des ulti épileptiques. Reste à voir ce que le gameplay propose sur un tel support après quelques heures de pratique, et si le online tiendra la route.

A propos de l'auteur

M.Achille

M.Achille

Maître des doges

Fan de Binding of Isaac, The Witness et Antichamber. J'aime les jeux (très) difficiles et qui font mal à la tête, ainsi que les périphériques lumineux.

J'aime beaucoup trop Overwatch.
Je ne joue que sur PC, parce qu'il y a Gang Beast et Rocket League.
Je n'aime pas partager ma manette, mais volontiers mon écran.
J'aime les jeux idiots, originaux, bref ce qui traîne sur itch.io.
J'aime mettre les gens mal à l'aise.
Je suis facile à corrompre avec un cookie.

Contacter

Commentaires