Test : Pokkén Tournament DX

Pokkén Tournament DX - Nintendo Switch

Genre : Baston entre Pokémon

Date de sortie : 22 septembre 2017

Genre
Baston entre Pokémon
Date de sortie
22 septembre 2017 - France
Développé par
Bandai Namco Entertainment
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

Il a déjà tenté sa chance sur arcade au Japon, puis sur Wii U dans le monde entier, et pourtant il a décidé de continuer. Pokkén Tournament est donc de retour dans une version boostée et rebaptisée pour l'occasion DX, en exclusivité sur Nintendo Switch. Un peu comme cette personne friendzonée qui revient pourtant à la charge après un petit relooking. +1 pour l'effort mais, pas de bol, il n'y a pas que le physique qui compte.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Mais d'abord, une petite piqûre de rappel pour ceux qui seraient passés à côté à l'époque, à savoir en mars 2016. Nous avions testé la version Wii U et n'étions pas franchement emballés : un petit 5 sur 10, la faute à un roster ridiculement petit et un gameplay beaucoup trop simpliste, notamment. Alors, y a-t-il du mieux ? Oui et non. Le roster, premièrement, a été légèrement gonflé avec un peu plus d'une vingtaine de combattants. Des bestioles présentes sur les version arcade et absentes sur Wii U sont donc ici de la partie. En plus des 16 combattants de base (parmi lesquels, on le rappelle, Pikachu EN DOUBLE), les joueurs pourront découvrir les attaques d'Archéduc, Pingoléon, Cradopaud, Darkrai et enfin Cizayok. Les Pokémon de soutien ont quant à eux droit à deux petits nouveaux, Otaquin et Flamiaou. Un peu moins de nouveautés de ce côté-là, donc, mais ce n'est pas non plus comme si les Pokémon de soutien étaient réellement utiles dans ce Pokkén Tournament DX. Quoi qu'il en soit, chaque nouveau combattant s'accompagne de son style particulier (vitesse, technique, puissance ou standard) ainsi que d'une attaque surpuissante – furie - personnalisée bénéficiant d'une animation plutôt sympa. Malheureusement, le tout est toujours aussi facile à sortir, la faute à un gameplay peu profond et vite répétitif. Les adeptes des jeux de baston sont prévenus : ici, on utilise essentiellement deux boutons, et on n'est pas trop regardant sur l'équilibrage. Sale histoire.
 

Pokkén Tournament DX

En revanche, Pokkén Tournament DX profite de cette sortie pour étoffer son contenu, gros point faible de la version Wii U. En dehors du mode solo et des modes versus habituels, sachez donc qu'il est désormais possible d'effectuer des affrontements à trois Pokémon contre trois. De quoi varier un peu les plaisirs avec ses amis, d'autant plus que cette mouture est jouable dans toutes les configurations de la Switch : il est donc tout à fait possible d'emporter sa console chez un pote et de lui filer un Joy-Con pour l'affronter, pour ensuite passer sur Mario Kart 8 Deluxe parce que faut quand même pas déconner. Le mode en ligne a également subi quelques changements, avec la possibilité désormais de partager ses performances, visionner des replays ou encore chercher des joueurs de même niveau grâce aux matchs de groupes. Une bonne idée, même s'il est évidemment toujours possible de juste se chercher un adversaire aléatoirement, voire de se faire un petit défi quotidien destiné à gagner des points de compétence et essayer plus de combattants. De ce côté-là, difficile de savoir si les joueurs seront au rendez-vous ou pas, mais tout est prévu : si dans les 10 secondes de recherche aucun être humain ne se pointe, le joueur affronte l'ordi. Simple et efficace. Terminons enfin avec la réalisation de cette version DX, qui ne se montre pas bien différente de celle de son aînée. C'est toujours assez vilain, bien qu'un peu plus fin, les textures sont toujours aussi baveuses et les décors souffrent d'un certain aliasing. Au moins, les Pokémon sont bien animés et il n'y a pas ou peu de ralentissements, en tout cas dans une configuration classique, comprenez par là un seul joueur.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Bien tenté, Pokkén Tournament DX, mais on nous la fait pas, à nous. Tu as beau proposer une poignée de Pokémon en plus et quelques modes en rab, tu restes toujours aussi peu intéressant à jouer. Tu t'es concentré sur ton contenu et c'est bien, mais revoir ton gameplay aurait clairement été une excellente idée, histoire de le rendre plus profond, plus technique et moins répétitif. On apprécie certes de pouvoir jouer à deux avec chacun un Joy-Con, mais on apprécie encore plus de jouer sur d'autres titres multis bien plus réussis sur Switch, mais aussi mieux équilibrés.

Points positifs

  • Roster et contenu un peu étoffés
  • Jouable dans toutes les configurations de la Switch

Points négatifs

  • Gameplay toujours aussi peu profond
  • Et répétitif
  • Furies toujours aussi pétées
  • Pas bien beau

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires