Test : Graceful Explosion Machine

Graceful Explosion Machine - Nintendo Switch

Genre : Shooter 2D sous LSD

Date de sortie : 08 août 2017

Genre
Shooter 2D sous LSD
Date de sortie
08 août 2017 - France
Développé par
Vertex Pop
Disponible sur
PC, PS4, Nintendo Switch
Modes de distribution
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans

Les vacances d’été touchent à leur fin. Et vous allez bientôt troquer vos maillots de bain contre des pads, et (éventuellement) des manuels scolaires. Mais reprendre subitement vos habitudes de gaming hivernales peut être un choc pour certains. Et ça tombe bien, car Graceful Explosion Machine est là pour vous aider à reprendre le rythme, tout en douceur.

Test effectué à partir d'une version PC


GEM

Graceful Explosion Machine, GEM pour les intimes (et les feignants), se présente sous la forme d’un shooter 2D en vue de côté. Au premier abord, les seuls éléments trahissant ses origines contemporaines sont ses graphismes fins et ses couleurs flashy. La structure des niveaux, cylindriques, comme dans Rezogun, apporte aussi son lot de modernisme dans la manière d’aborder les différentes situations.

 
 
Votre petit vaisseau, tout jaune et tout en rondeurs (un clin d’œil aux Beatles ?), doit faire face à des hordes d’ennemis toujours plus nombreux. Il est donc équipé en conséquence. Votre arme de base est un canon laser pouvant tirer en rafale, mais sujet à la surchauffe. Il est idéal pour déblayer un peu le terrain. Si certains assaillants se rapprochent un peu trop, vous pouvez déployer une épée qui nettoie les environs immédiats. Et si la situation devient vraiment trop tendue, un lance-missiles est à votre disposition pour faire un véritable massacre.
 
GEM

La clé de votre survie réside dans votre utilisation des différentes armes. Votre vaisseau ayant une réserve d’énergie limitée, bien que se remplissant progressivement, il est nécessaire d’user de vos différents moyens de destruction avec parcimonie. Cela permet d’éviter le bête matraquage de bouton. Cependant, on tombe vite dans une certaine routine. Et cela malgré l’introduction régulière de nouveaux ennemis. Car une fois leur pattern compris, ils ne représentent plus une réelle menace.
 
Pour ce qui est du scoring, le système mis en place est des plus basiques. Les ennemis tués font augmenter votre multiplicateur, ce dernier étant réinitialisé à chaque fois que vous subissez des dégâts. Et c’est tout. Obtenir un bon score se limite donc à ne pas se faire toucher. Cela suffira aux débutants, mais les amateurs du genre resteront sur leur faim.

GEM

Article rédigé par pattoune , le

Graceful Explosion Machine est un petit jeu sans prétention. Pris comme tel, il pourra vous divertir efficacement sur de courtes sessions de jeu. Mais si vous cherchez un titre prenant, passez votre chemin. Sa difficulté étant exclusivement basée sur le nombre d’ennemis à occire, vous allez vite vous lasser.

Points positifs

  • Joli
  • Gameplay nerveux
  • Une explosion de couleurs

Points négatifs

  • Vite répétitif
  • Système de jeu simpliste
  • Quelques très (très) rares ralentissements

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires